Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Au cœur de notre cerveau réside une paix étonnante

220px-Jill_Bolte_Taylor_-_observing_a_stroke_from_withinPhoto Wikipédia – A l’âge de trente sept ans Jill Bolte Taylor, chercheuse en neurosciences à Harvard, est victime d’un accident vasculaire cérébral : une hémorragie s’est déclarée dans son hémisphère gauche. En l’espace de quelques heures, elle ne peut ni parler, ni marcher, ni lire et encore moins écrire.
Alors que la partie gauche de son cerveau baigne dans le sang, seul

son hémisphère droit semble fonctionner, la plongeant dans un état quasi mystique.
Il lui faudra huit années d’efforts de rééducation durant lesquelles elle va réapprendre les moindres aspects d’une existence quotidienne : marcher, parler, compter, lire et échanger avec les autres humains.
Dans son livre témoignage « Voyage au-delà de mon cerveau », elle livre une expérience scientifique unique qui se veut un guide précieux à l’usage tout à la fois des victimes d’un accident cérébral mais aussi de l’entourage qui se sent bien démuni.
La personne foudroyée par cet évènement n’est pas « simplement réduite à l’état végétatif » comme un légume. Sa conscience est là et bien là !

Le Dr Jill Bolte Taylor nous apporte un merveilleux message : notre cerveau possède une plasticité exceptionnelle.

Comment fonctionne notre cerveau ?

Il existe deux cortex cérébraux complètement séparés l’un de l’autre.
En fait, ceux-ci communiquent au travers du corps calleux mais, mis à part cela, ils sont totalement autonomes. Pour Jill Bolte Taylor, elle l’a expérimenté dans son propre corps, chaque hémisphère s’occupe de choses différentes et a des « personnalités » tout aussi différentes.

L’hémisphère gauche dont elle avait perdu l’usage pense de manière méthodique et organisée.

Il s’occupe tout à la fois du passé et du futur. Il associe les choses apprises dans le passé et les projette dans le futur de toutes nos possibilités.
Notre hémisphère gauche pense avec des mots. Il bavarde constamment et c’est une petite voix qui le rattache à ce qu’il doit entreprendre dans le moment présent. Nous avons là une intelligence calculatrice qui identifie l’individu à un « je suis » qui devient séparé des autres car vivant dans les petits détails du quotidien.
Avec l’hémisphère gauche on devient un individu certes solide, mais isolé, séparé du flux d’énergie qui habite cette planète.
Peut-on rattacher l’hémisphère gauche à « l’égo » ?
Sûrement, si l’on en croit l’expérience peu ordinaire de Jill Bolte Taylor.

2° L’hémisphère droit, quant à lui, vit un éternel instant présent.

C’est l’ici et maintenant. Ce dernier pense en images et vit dans son corps. Il est en totale réceptivité du moment qui passe : couleurs, odeurs, goûts, sons et sensations tactiles sont disponibles dans le temps qui s’écoule.
Par lui, nous sommes des êtres d’énergie connectés les uns aux autres telle une famille humaine. Dans l’ici et maintenant, nous sommes tous frères et sœurs sur cette planète en un moment même où tout est parfait. Pour l’hémisphère droit, nous sommes « un tout » et nous sommes « magnifiques ».

Pourquoi souffrons-nous ?

Pour Jill Bolte Taylor, nul doute, notre société a fait un usage abusif du cerveau gauche. C’est cette intense identification qui génère le désordre. Nous avons tous la capacité de choisir, à chaque instant, qui et comment nous voulons être dans le monde.
Ici et maintenant, je peux passer dans la conscience de mon hémisphère droit. Là, je suis en contact avec la Force Vitale de l’univers et tous mes frères humains, ou bien je décide de m’encrer dans mon hémisphère gauche qui continue à m’afficher comme un individu solide mais pourtant angoissé, parce que séparé du flux d’énergie de l’univers.
Où je suis, j’ai le choix : vivre dans les souffrances du passé et les anticipations de l’avenir ou bien accueillir la paix et la joie du moment qui passe.
Pour celles et ceux qui veulent aller plus loin, nous aborderons dans un prochain article quelques réflexions sur la pratique de la paix intérieure selon Frank Kislow.

Roland Reymondier
Ecrivain – éditions Dangles

 

POUR EN SAVOIR PLUS  : conférence du Dr Jill Bolte Taylor

 


Jill Bolte Taylor, sous-titre français par postatheisme

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 21 avril 2014