Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Comment le chardon-Marie peut sauver votre foie

Plante107.fe2dd90c627cc76acbd8fa5ee412d70c79Photo Ecole Lyonnaise plantes médicinales – C’est dans les années 1970 que des chercheurs de l’Université de Munich ont validé la réputation attribuée depuis la nuit des temps au chardon-Marie comme médicament traditionnel pour le foie. Ils ont identifié des agents pharmacologiques contenus dans les graines de sa fleur, en expliquant même en détail leur activité contre les toxines les plus dangereuses à attaquer le foie....

Connaissez-vous L’eau de Sainte Rita ?

220px-Santa_Rita_CasciaPhoto Wikipédia – Sainte Rita, la Sainte des impossibles, l’Avocate des causes désespérées, est invoquée dans l’église de Vendeville ; de nos jours encore, cette dévotion ne cesse de prendre de l’ampleur. Désormais, de nombreuses églises abritent une statue de la Sainte, mais l’église de Vendeville demeure le sanctuaire privilégié de Sainte Rita car...

Le thym, ce puissant antiseptique contre le rhume, la grippe.

435px-Thymus_vulgaris4Photo Wikipédia Thymus Vulgaris – Une légende dit que le thym est né des larmes de la Belle Hélène. C’est une plante qui pousse spontanément dans les pays du pourtour méditerranéen. Les étrusques et les égyptiens le faisaient entrer dans les préparations servant à l’embaumement de leurs morts; les grecs en brûlaient devant l’autel de leurs dieux et en mettaient dans leur plats; quant aux femmes, elles l’employaient en...

Un remède contre la toux: le coquelicot

Coquelicots- Acteur-NatureCette merveilleuse plante a, jusqu’au XVIème siècle, été appelée « coquerico«  comme le mot évoquant le chant du coq car la couleur éclatante de sa fleur évoquait la crête du roi de la basse cour. Enfin, pour éviter les confusions et aussi parce que c’était plus facile à prononcer il devint « coquelicot« . Depuis Dioscoride, les fleurs de coquelicot ont leur place en médecine sous forme...

Grippe, gastro: c’est maintenant qu’il faut prévenir.

Photo site Elixanatur –   Sous le sapin, comme toutes les années, il y a bien sûr des cadeaux mais celui que l’on apprécie le moins c’est celui de la grippe. On peut croire que les virus grippaux en profitent pour se développer quand le foie est bien encombré par les abus de chocolat et de foie gras… Chaque année, c’est la même chose, entre Noël et Jour de l’an, les virus...

suscipit quis risus. Praesent risus mi, pulvinar ut