L’ail des ours, le printemps des centenaires…

Ail_des_OursPhoto Laboratoire A.Vogel – Cette plante ressemble étrangement au muguet. Comme elle, on la rencontre dans les forêts ombragées. Cependant, à la différence du muguet, l’ail des ours préfère un sol humide et sain. C’est souvent en bordure des ruisseaux qu’on la trouve à profusion et, on pourrait aisément la faucher. L’ail des ours s’appelle aussi ail sauvage

à cause de son odeur très caractéristique.

En fait, c’est une plante qui est prodigue en soufre. Elle s’avère utile pour la peau et bien sûr les bronches, surtout quand elles sont embarrassées de mucosités.

L’ail des ours est aussi le remède idéal du troisième voire du quatrième âge.

Cette plante s’avère souveraine contre les troubles de la mémoire liés à une insuffisance circulatoire cérébrale.
C’est peu d’affirmer que cette plante lutte contre le durcissement des artères. Ainsi, le suc ou le vin d’ail des ours, peut éviter une congestion cérébrale.

Les personnes âgées, hypertendues, congestives devraient toutes faire usage des plantes suivantes:

  • 1) Ail des ours
  •  2) Aubépine
  • 3) ginkgo biloba
  • 4) olivier
  • 5) gui
  • 6) petite pervenche

Sachez aussi que les muqueuses très sensibles, tant de l’estomac que celles de l’intestin, trouvent en l’ail des ours un bon remède assainissant. Cette plante permet de lutter contre les flatulences qui sont accompagnées de douleurs abdominales.

C’est actuellement la bonne période pour préparer d’excellentes salades avec les feuilles d’ail des ours. Celles-ci, étuvées dans de l’huile, offrent un légume qui rappelle l’épinard mais en plus avec toutes les valeurs curatives de l’ail et l’avantage d’une plus grande digestibilité. Le vin d’ail est excellent de même que l’extrait frais (Laboratoire A.Vogel) qui contient les principes actifs stabilisés.

Acteur-Nature

Nullam justo quis, suscipit elit. sem,