Surprenant ! 100 ans de pâtes Brusson enrichies en gluten ?

BrussonPhoto mairie Villemur sur Tarn – Il y a quelques décennies, la mode était « aux produits enrichis en gluten »
Une entreprise française débute au lendemain de la guerre de 1870 dans la fabrication des pâtes alimentaires prioritairement riches en gluten, il s’agit de Brusson Jeune.
Le choix de Villemur-sur-Tarn comme ville d’implantation s’explique par la présence d’un blé particulier,

le mitadin, dont on tirait, grâce à un moulin à eau, installé sur la rive opposée du Tarn, la semoule nécessaire à la fabrication des spaghettis et coquillettes.

Brusson a connu son âge d’or entre les deux guerres avec 600 employés, une succursale en Belgique. L’entreprise était leader mondial sur le marché des pâtes au gluten. Depuis 1885, elle fabriquait un pain au gluten qu’elle adressait tout particulièrement aux diabétiques.
Brusson a été la seule entreprise à produire les cheveux d’ange, ces vermicelles très fins. L’entreprise de Villemur-sur-Tarn s’était aussi lancée dans les biscottes et le pain de mie en 1983.
Brusson avait non seulement son moulin, mais aussi sa propre fabrique de gluten qui était extrait du blé. Le très gros bâtiment dans lequel se trouvait l’entreprise était une véritable citadelle de brique. De là, partaient dans toutes les régions du monde des centaines de tonnes par an de marchandises au gluten.

Les pâtes au gluten semblaient parfaitement convenir tant aux diabétiques qu’aux sportifs qui trouvaient un apport de protéines de blé de grand intérêt.

Quand j’ai commencé en 1983 mon activité en diététique, les magasins de régime commercialisaient la marque Brusson. A mon souvenir, personne ne trouvait un quelconque inconvénient à l’emploi du gluten…

L’entreprise Brusson a connu son heure de gloire et exportait dans le monde entier. Aujourd’hui, elle n’existe pratiquement plus.

La question qui se pose est la suivante : nos grands-parents avaient-ils un métabolisme si différent du nôtre en adoptant comme remède ce que nous désignons nous comme poison : le gluten ?

Les produits Brusson ont été commercialisés pendant presque une centaine d’années sans jamais poser aucun problème. Alors, comment expliquer que le gluten soit devenu la bête noire de notre alimentation ?

Nous avons déjà abordé ce thème lors d’un dossier. Mis à part certaines pathologies comme la maladie coeliaque, le gluten ne serait-il pas un bouc émissaire d’une alimentation qui va à l’encontre de nos besoins vitaux ?

Notons cependant qu’on désigne le lait, le soja comme d’autres trublions de notre santé sans se préoccuper du fait que ça puisse être toute notre alimentation qui soit responsable d’un profond déséquilibre.

Oui, il est indéniable que de nombreuses intolérances alimentaires soient apparues ces dernières années mais, n’y-a-t-il pas aujourd’hui la nécessité de revoir l’intégralité de ce que nous ingérons ?

C’est vrai qu’il y a pléthore de produits délicieux parmi les desserts, biscuits, viennoiseries, plats cuisinés, gâteaux qui chatouillent nos papilles. J’en sais quelque chose, moi qui suis très gourmand !

Alors, Acteur-Nature se doit d’investiguer et, nos spécialistes en diététique aborderont dans les semaines à venir, tous ces sujets de fond très actuels.

Bernard Burlet

Pour en savoir plus : un article de Danièle Starenkyj : Allergies et réactions adverses aux aliments

porta. consectetur sem, tempus ultricies quis Phasellus Curabitur commodo dapibus