-BIEN ÊTRE Acides gras Actualités Alimentation anti-inflammatoire Bien vieillir Cardiovasculaire Compléments alimentaires Diabète Diététique Douleurs Fiche santé pratique Les nutriments Nutriments Prévention Recettes de santé Régimes Régimes anti-inflammatoires Seniors Thèmes

La grande révolution des omega 7

Image d’argousier par Uschi Dugulin de Pixabay – Le régime du français moyen contient beaucoup d’oméga 6, manque totalement d’oméga 3 et d’acides gras monoinsaturés.

Alors les français n’en pouvant plus se sont jetés sur la prise d’oméga 3 en gélules en cherchant la nouvelle panacée.
La vogue a gagné tout l’occident, pourtant c’était aller un peu vite en besogne. Réduire le bien-être à la seule prise de ces oméga 3 était et est toujours puéril.
En fait on sait maintenant qu’il faut un parfait équilibre entre divers acides gras qu’ils soient saturés, polyinsaturés et monoinsaturés.

Qu’est-ce qui a changé ces dernières années ?

Au cours des deux dernières décennies, la compréhension médicale de la graisse corporelle a totalement changé.
Les biologistes ont découvert que la graisse corporelle est en fait un organe vivant et que le tissu adipeux produit une vaste gamme de molécules de signalisation biochimique qu’on peut appeler destructrices.
Ces cellules adipeuses produisent des molécules adipokines qui agissent sur les tissus distants pour modifier leur activité métabolique et entraînent bien souvent des niveaux d’inflammation plus élevés que nécessaire.

Que voit-on se produire dans l’état de santé des occidentaux ?

Une inflammation chronique de faible intensité est produite par des quantités croissantes de graisse corporelle qui entraînent une résistance à l’insuline dans les tissus. Avec la résistance à l’insuline, les tissus perdent leur capacité à réagir à la hausse des taux sanguins d’insuline.

Voici que s’installe une épidémie mondiale d’obésité due à la résistance à l’insuline qui, elle, fait monter une inflammation. Alors une résistance à l’insuline encore plus grande, en fin de compte donne l’apparition du diabète de type 2 qu’on nomme diabète gras.

Les scientifiques ont trouvé dans les acides gras oméga 7 une variété d’acides gras essentiels à la régulation de la glycémie et du métabolisme des graisses. Les propriétés de régulation du métabolisme ont valu aux oméga 7 le terme de lipokine qui est une molécule ressemblant à une hormone qui relie les tissus distants du corps pour assurer une utilisation et un stockage optimum de l’énergie. Des études nouvelles décrivent les oméga 7 comme des composés qui régulent naturellement les lipides mais aussi le sucre sanguin.

Oui beaucoup de graisses sont bonnes et pourquoi donc ?

Les graisses alimentaires ont été considérées depuis trop longtemps comme l’ennemi en terme de santé et voilà qu’aujourd’hui elles montrent un aspect positif.
Tout le monde sait que les acides gras polyinsaturés oméga 3 issus des poissons des mers froides ont des bienfaits extraordinaires sur la santé en ce qui concerne l’inflammation.

Aujourd’hui, la communauté scientifique se polarise sur une graisse peu connue appelée Oméga 7. Elle suggère que les recherches mettent en évidence qu’elle serait encore autrement plus importante que l’Oméga 3.

  • Les oméga 7 ont récemment montré une réduction significative des facteurs de risque cardiovasculaire chez les personnes d’âge moyen présentant des troubles lipidiques profonds et souvent précoces dès la quarantaine.
  • Les oméga 7 ont rendu possible une réduction significative des facteurs de risques diabétiques, cardiovasculaires chez des personnes d’âge moyen (entre 40 et 60 ans) présentant des troubles lipidiques précoces. Une dose étonnamment faible d’apport pendant 30 jours a provoqué des effets stupéfiants et à peine croyables.

Des études de laboratoire révèlent actuellement le potentiel des Oméga 7. Ces derniers fonctionnent comme une hormone transmettant des informations sur les tissus adipeux, aux tissus musculaires et hépatiques. Cela, à son tour, amène ces tissus à utiliser les graisses et le glucose pour maintenir des taux sanguins.

Ces découvertes scientifiques fondamentales combinées à des observations très récentes suggèrent que toute personne à risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral, de résistance à l’insuline ou encore plus de diabète devrait envisager de prendre une dose quotidienne d’oméga 7 afin de réduire les niveaux d’inflammation chronique et le risque tout simplement de disparition prématurée.

Mais, en fait, les oméga 7 ne sont pas légion dans notre diète quotidienne.

A notre connaissance un seul fruit possède une teneur suffisante pour une supplémentation alimentaire correcte. Il s’agit de:
l’argousier sous forme d’huile.
https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2007082148

Acteur-Nature

Notre séléction de produits

Huile d'argousier BIO Découvrir
SUPER FOOD-Graines de Chia PURASANA BIO Découvrir
Baume de Russie CAPILLAR-micro-circulation/douleurs Découvrir
eget Aenean Praesent amet, lectus mi, Aliquam vulputate, consequat. at id