Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Paradoxe: les lectines, des poisons cachés même dans l’alimentation saine?

Photo Decître – Dans son ouvrage  » Le paradoxe des plantes » le docteur Steven Gundry, médecin et chirurgien cardiaque, révèle que le gluten n’est qu’une des multiples variétés de protéines végétales assez communes et cependant toxiques qu’on nomme lectines. On les rencontre dans toutes les céréales et surtout quand elles sont complètes et même dans certains fruits, légumes et produits laitiers.

Une fois ingérées, elles entraînent des inflammations conduisant très souvent à un gain de poids et aussi à de graves ennuis de santé.
Parce qu’elles résistent à la digestion les lectines, agissent comme des antinutriments, cela a un effet délétère sur le microbiote intestinal.

Si le docteur Gundry a un avis radical sur les lectines qu’il désigne comme le danger numéro un de l’alimentation américaine typique et en particulier pour les personnes souffrant d’une affection auto-immune, la communauté médicale n’a pas cet avis tranché.

Certaines lectines en réalité, en petite quantités, ont un aspect bénéfique pour la santé du corps. Il semble que la plupart des ennuis viennent d’une consommation excessive de lectines.

Pourtant, les adeptes de l’alimentation naturelle ne sont pas à l’abri de l’agression des lectines et en quelques lignes voici ce qu’il faut faire:

  • Si vous voulez éviter les lectines présentes dans le pain, le mieux est de choisir un pain sur levain, le meilleur pour nous est celui de Montignac. Son levain parfait neutralise les dangereuses lectines du blé.
  • Faites germer les haricots, les céréales et les graines. La germination désactive les lectines …
  • Manger des aliments fermentés: la fermentation réduit efficacement la teneur en lectines nocives.
  • Utilisez un autocuiseur qui est la meilleur façon de neutraliser les lectines par cuisson. Selon Gundry  » cuisiner des haricots, des tomates, des céréales comme le riz complet, c’est avec l’autocuiseur que cela devient bon pour votre santé.

Cependant, gardons-nous des affirmations alarmistes et sachons simplement qu’un aspect négatif ne veut pas dire que cela doit nous détourner d’une prise de lectines.

Des recherches ont montré qu’elles pouvaient activer des éléments du système immunitaire. Ainsi une lectine présente dans le gui inhiberait la croissance des cellules cancéreuses.

Comme pour les lectines, les techniques de préparation culinaire traditionnelles comme la germination, le trempage et la fermentation peuvent contribuer à augmenter la biodisponibilité du zinc, du fer, du calcium et du magnésium en réduisant les teneurs en phytates.

Ces pratiques sont particulièrement importantes chez les personnes dont la base alimentaire, par choix ou par obligation, est principalement constituée de céréales, de légumineuses et de graines non raffinées. Contrairement à certaines affirmations, le trempage sera toujours insuffisant pour abaisser suffisamment les teneurs en phytates et devra être couplé avec d’autres traitements comme la germination et la fermentation.

 

A lire: https://french.mercola.com/sites/articles/archive/2018/10/15/limitez-les-lectines.aspx

 

Acteur-Nature

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 8 avril 2019

Donec luctus ultricies ut odio ut venenatis, Praesent