Actualités Alimentation anti-inflammatoire Bien vieillir Divers santé naturelle Grippe Kousmine Maladies chroniques Obésité Seniors Thèmes Vieillissement

L’inflammation: le sérial killer

Pour ce qui touche au COVID-19, le docteur Mounir Hanablia, cardiologue sur le site ” Kapitalis” exprime ceci: “On n’explique toujours pas le mécanisme biochimique et cellulaire du pouvoir pathogène du nouveau virus. On sait que la cellule humaine infectée peut produire environ un million de virus avant d’être détruite. Ce qui est troublant est la réaction inflammatoire, disproportionnée.

Image “appareil oxygène” par Michael Schwarzenberger de Pixabay-

Le docteur Mounir Hanablia continue: “Elle est déclenchée par la libération inappropriée des médiateurs de la réponse immunologique, appelés cytokines, celles-ci conduisant à leur tour à un afflux dans le tissu de polynucléaires, de monocytes et de mastocytes avec libération de substances actives, à l’instar de bradykinines et des prostaglandines, sur les vaisseaux, les bronches, les reins, les neurones, le myocarde et les plaquettes sanguins.

Cette réaction appelée orage à cytokines, est souvent fatale et survient le plus souvent chez les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques, telles le diabète, l’hypertension artérielle ou l’obésité.”

Durant des siècles la médecine a toujours assumé l’idée que différentes causes déclenchaient différentes maladies.
Les recherches et les observations réalisées au cours des dernières années commencent à modifier radicalement cette conception des maladies actuelles.

Une cause commune apparaît dans un nombre toujours plus important de maladies, c’est le phénomène de l’inflammation.

Que ce soit dans les affections cardiovasculaires, le cancer, l’Alzheimer, l’asthme, les allergies, les affections articulaires, le diabète et actuellement le COVID-19 , on retrouve le phénomène inflammatoire comme l‘élément générateur de gravité et de morbidité.

Pourtant, il existe un lien commun entre différentes affections y compris le COVID-19:

  • Le docteur Kousmine, en son temps, parlait de prostaglandines de guerre (les cytokines ). Ce sont ces cytokines qui créent l’inflammation qui, si elle n’était plus régulée par les prostaglandines de Paix, pourrait conduire à la mort cellulaire: les faits lui donnent raison aujourd’hui.

Et bien dans le phénomène dramatique du COVID-19 cette inflammation est la source d’une fin fatale.

Cependant, il y a 30 ans déjà Kousmine avait le courage d’affirmer que pour générer des prostaglandines de Paix il fallait concevoir une “autre assiette”. Aujourd’hui, plus personne ne relaie cette information et c’est bien dommage !

Oui, il existe une autre manière de manger. Créer un nouvel équilibre entre cytokines guerrières et cytokines de Paix cela passe par une autre manière de vivre qui repose sur un concept alimentaire bien différent de l’habitude courante chère à nos contemporains.

On assiste donc à une pandémie mondiale de maladies inflammatoires dont le Covid-19 n’est que la partie immergée de l’iceberg.

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

Notre séléction de produits

Pycnogénol 120 gel-idéal circulation veineuse-extrait pin des Landes Découvrir
Film documentaire - CHOLESTEROL,-LE GRAND BLUFF Découvrir
Silicium organique G 5 Découvrir
luctus quis, non vel, porta. eget Nullam id neque.