La spiruline est une micro-algue semblable à la chlorella : vrai ou faux ?

corjon-gilles3-150x150Gilles Corjon –  C’est faux .L’appellation micro-algue utilisée dans la plupart des articles de presse ou sur les sites de commercialisation en ligne est très approximative et entretient une grande confusion entre des micro-organismes pourtant très différents.

La chlorella : Chlorella pyrenoïdosa est une algue microscopique monocellulaire d’eau douce de la famille des Chlorophycées . Ce type d’algue existe depuis plus de 1,5 milliards d’années et fait partie des EUCARYOTES . Pour rappel le terme Eucaryotes désigne l’ensemble des organismes unicellulaires ou multicellulaires dont les cellules sont dites « eucaryotes », c’est-à-dire qui possèdent un véritable noyau enfermant le matériel génétique et des organites cellulaires comme les mitochondries. Un autre grand domaine du vivant est constitué par les PROCARYOTES qui ne possèdent pas ces caractéristiques et qui regroupent les bactéries et les Archées dont la présence sur Terre est bien plus ancienne (de l’ordre de 3,5 milliards d’années).

La spiruline qui regroupe plusieurs espèces du genre Arthrospira est une cyanobactérie (donc des PROCARYOTES) autrefois appelée algue bleue qui fait de la photosynthèse depuis des milliards d’années. Il en est de même pour la Klamath qui est une cyanobactérie de l’espèce Aphanizomenon flos aquae qui vit en eau douce en compagnie d’autres cyanobactéries du genre Microcystis qui produisent des microcystines hépatotoxiques et potentiellement cancérigènes que l’on ne doit pas retrouver dans les lots de klamath utilisés comme complément alimentaire.

Il est important de noter que les membranes cellulaires de ces micro-organismes sont très différentes. Ainsi la paroi cellulaire de Chlorella pyrenoïdosa est de nature fibreuse. Elle contient de la sporopolléine , un polymère naturel que l’on trouve dans l’éxine des grains de pollen et des spores , qui ne peut pas être digérée par le système digestif humain et qui serait responsable des effets chélateurs de la chlorelle par rapport aux métaux lourds.

Gilles Corjon

Note importante : dans les milieux diététiques dont Acteur-Nature, la spiruline et la klamath ont souvent été classées par erreur comme des micro- algues. Il n’en reste pas moins que ces cyanobactéries sont des éléments vivants remarquables d’une extraordinaire valeur ( voir nos articles à ce sujet sur le site). Mais, c’est important d’être conseillé par un bon professionnel, magasin diététique, thérapeute,… qui pourra vous aiguiller sur des laboratoires sérieux  dont les lots ont été soigneusement analysés.

Aenean et, ut vel, efficitur. massa Praesent Donec felis Curabitur tempus