L’acide folique: lutte contre l’anémie, prévention de la maladie d’Alzheimer

175px-Folic_Acid_SFMAcide folique-Photo Wikipédia – Les chercheurs ont suivi 1500 personnes d’âge moyen de 76 ans qui étaient en bonne santé entre 1976 et 1978 (référence Dr Rueff). Leurs taux d’homocystéine ont été mesurés entre 1979 et 1982 et entre 1986 et 1990. Après 8 ans de suivi en moyenne, 150 des participants furent atteints de démence dont 83 d’Alzheimer. Pour les personnes dont

le taux d’homocystéine était le plus élevé, le risque de démence ou de maladie d’Alzheimer était alors multiplié par deux par rapport à celles dont les taux s’avéraient les plus bas. De façon remarquable, on trouve sensiblement les mêmes résultats mais avec une autre étude sur 1500 femmes âgées de 38 à 60 ans, menée à l’université de Gothenburg en Suède ( http://www.santedesfemmes.com/sante-mentale/470-un-niveau-eleve-dhomocysteine-double-le-risque-dalzheimer-chez-les-femmes).

Cette étude ne s’intéressait pas spécifiquement aux apports en vitamine B9, B12 et B6 mais l’on sait que le niveau d’homocystéine est d’autant plus élevé que ces trois vitamines sont insuffisantes dans l’alimentation.

Pour ne pas souffrir de démence prenez un supplément d’acide folique

L’acide folique remplit plusieurs rôles vitaux dans le système nerveux. Comme pour la vitamine B12, les mécanismes de son action de même que les effets de sa carence au plan psychique ne sont pas totalement élucidés.

La carence en acide folique a été étudiée chez des patients gériatriques souffrant de désordres psychiques tel que repliement sur soi, manque d’initiative et dépression. Beaucoup de malades nerveux présentent des concentrations basses en acide folique, souvent accompagnées d’anémie mégaloblastique. Cette insuffisance est souvent imputable à l’abus d’alcool ainsi que de médicaments pour les nerfs.

Les anticonvulsivants donnés aux épileptiques sont très souvent responsables de carences en acide folique. La détérioration psychique (apathie, ralentissement des fonction mentales, les accès psychotiques) des épileptiques sous traitement prolongé aux anticonvusivants n’est en fait qu’une déficience en vitamine B12 et acide folique.

Origine de l’acide folique

Cette vitamine se trouve en abondance dans les légumes verts, dans les aliments riches aussi en vitamine B12 comme la levure de bière, le riz complet et les légumineuses. Cette vitamine est sensible aux cuissons. Il est donc important de la consommer sous forme de légumes verts crus. Le manque de vitamine B9 (acide folique) est fréquent chez les femmes enceintes et les personnes âgées malnutries.

Les contraceptifs oraux bloquent son absorption et une consommation d’alcool est préjudiciable à sa fixation.

Il faut cependant affirmer que le couple vitamine B12 et vitamine B9 est souverain en cas d’anémie pernicieuse et leur manque se manifeste par des symptômes neurologiques qui conduisent par exemple une personne âgée à la démence… Apporter ces deux vitamines ainsi que la B6 s’avère une véritable barrière contre les troubles qui affectent tant de personnes qui se trouvent en maison de retraite.

Notre Partenaire Natur’om commercialise un excellent produit qui répond à ces attentes: Fer Folic Herbetom 3FF

Acteur-Nature

POUR EN SAVOIR PLUS: dossier « Paroles d’experts » sur le fer

libero Aenean commodo ante. luctus Nullam at