Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

La macrobiotique: yin ou yang ? (2ème partie)

220px-Itsukushima_floating_shrinePhoto Wikipédia Japon – Dans la première partie de notre dossier nous vous avons confié les écrits de Monique Lebreton concernant l’instigateur du mouvement : Georges Ohsawa.
Avant d’aborder la seconde partie portant sur Michio Kushi, autre figure importante de cette approche, il nous faut vous livrer

les bases de la compréhension des phénomènes Yin et Yang.

Le principe de l’Univers

Georges Ohsawa l’affirme, l’ordre de l’Univers Infini s’énonce de deux façons : les sept principes universels et les douze théorèmes de changement.
En fait, chaque chose existe en accord avec ces deux séries de propositions et tous les phénomènes changent d’après elles.

Les sept principes universels et douze théorèmes de l’Univers Infini :

 Les sept principes universels de l’univers infini:

• 1) Toute chose est une différenciation de l’Un Infini.
• 2) Tout change.
• 3) Tous les antagonismes sont complémentaires.
• 4) Il n’y a rien d’identique.
• 5) Tout ce qui a une face a un dos.
• 6) Plus grande est la face plus grande est le dos
• 7) Tout ce qui a un commencement à une fin.

Les douze théorèmes du changement de l’Univers Infini :

*1° L’Un Infini se manifeste en deux tendances complémentaires et antagonistes, Yin et Yang, dans son changement sans fin.
*2° Yin et Yang sont manifestés continuellement à partir du mouvement éternel de l’Univers Un Infini.
*3° Yin représente la force centrifuge. Yang représente la force centripète. Yin et Yang ensemble produisent l’énergie et tous les phénomènes.
*4° Yin attire Yang. Yang attire Yin.
*5° Yin repousse Yin. Yang repousse Yang.
*6° Yin et Yang combinés en des proportions variées produisent les différents phénomènes. L’attraction et la répulsion entre les phénomènes est proportionnelle à la différence des forces Yin et Yang.
*7° Tous les phénomènes sont éphémères et changeant constamment leur constitution de Yin et de Yang; Yang se change en Yin, Yin se change en Yang.
*8° Il n’y a rien qui soit absolument Yin ou absolument Yang. Toute chose se compose de deux tendances en proportions variées.
*9° Il n’y a rien de neutre. En toute circonstance, il y a toujours Yin ou Yang en excès.
*10° Le grand Yin attire le petit Yin. Le grand Yang attire le petit Yang.
*12° Toutes les manifestations physiques sont Yang au centre et Yin à la surface.

Une classification pratique fondamentale et universelle est indispensable pour qu’une science soit pratique utile et fertile.

La macrobiotique repose sur ce que l’on nomme le Principe Unique qui apparait dualiste dans le monde des phénomènes.
La double polarisation du principe permet une classification en deux catégories antagonistes applicables dans n’importe quel phénomène, qu’il soit scientifique, technique, philosophique ou pour ce qui nous importe, alimentaire.

Le Principe Unique range toutes choses en deux catégories antagonistes et pourtant complémentaires : Yin et Yang. Ils sont en fait tout aussi opposés et complémentaires que l’homme et la femme, le jour et la nuit. Ces deux facteurs fondamentaux opposés créent, animent, détruisent et reproduisent sans cesse tout ce qui existe dans l’Univers. Ceux qui sont appelés Yin se composent davantage de force Yin que de force Yang et dans le cas contraire Yang.

Yin Yang le voyage au pays de Gulliver

Cependant, yin et yang sont totalement relatifs. Il n’y a aucune chose absolument yin ou yang dans ce monde. Ainsi « A » peut être yin vis-à-vis de « B » mais « A » peut être yang vis-à-vis de « C ».
Lorsque Gulliver se trouvait dans les Iles des Liliputiens, il s’amusait beaucoup et se moquait un peu de la fausse conception du monde de leurs habitants, de leur ignorance et de leur force si petite.
Quand il se trouva au pays des Géants, il dut se moquer et déplorer sa propre faiblesse, son ignorance, sa fausse conception du monde et aussi son arrogance infiniment stupide.

Toutes les caractéristiques des choses et des faits dans notre monde sont fonction de la proportion et du mode de combinaison des éléments Yin et Yang qui ne sont que des produits des deux forces fondamentales antagonistes.

Ces deux forces sont :
• L’une centripète Yang
• L’autre centrifuge Yin.

Selon cette perception, toutes les choses peuvent se classer dans une des deux catégories opposées et puis coordonnées d’après la proportion respective des constituants Yin et Yang.

La force centripète Yang produit :

• Chaleur (activité des composants moléculaires)
• Constriction, pesanteur (tendance à descendre et aller vers le bas)
• Lourdeur.
• Formes aplaties, basses, horizontales.

La force centrifuge Yin produit :

• Froid (ralentissement du mouvement des composants)
• Dilatation, expansion (tendance à monter)
• Légèreté (monte dans un milieu donné)
• Formes agrandies hautes dans le sens vertical.

Observons le Yin et le Yang dans les phénomènes naturels

Mouvement : Yin inactif et lent Yang actif et rapide
Poids : Yin plus léger Yang plus lourd
Température Yin plus froide Yang plus chaud
Taille Yin grande Yang petite
Texture Yin molle Yang dure
Lumière Yin sombre Yang lumineux
Sexe Yin femelle Yang mâle
Organes Yin creux Yang compacts et denses
Forme Yin allongée Yang courte
Nerfs Yin orthosympathique Yang parasympathique
Climat Yin tropical Yang polaire
Alimentation Yin végétale Yang animale
Tendance Yin expansion Yang contraction

Le travail mental et spirituel est yin, le travail physique, matériel et social est yang.

Une attitude aimable, passive et réceptive est yin alors qu’une attitude active, positive et agressive est yang. Dans les structures corporelles, les organes mous et dilatés comme l’estomac, les intestins, la vessie sont yin alors que les organes plus durs et plus compacts comme le foie, la rate, le cœur, le reins sont plus yang.

Pour le système nerveux, l’orthosympathique est yin, le parasympathique est yang. Le goût épicé, aigre et doux est yin et en fait le goût salé et amer est yang.

Don Quichotte, grand et mince est d’une typologie yin, Sancho Panza petit et rond illustre le type yang. En fait, il n’est pas rare de voir un personnage yin avec un yang, par exemple, Valery Giscard d’Estaing et Raymond Barre.

Comment cela se traduit sur le plan alimentaire

Pendant de nombreuses générations, l’homme s’est nourri principalement de végétaux. Selon Ohsawa, ce fut l’invention de l’agriculture qui permit vraiment son humanisation.

Il est curieux de constater qu’en priorité ce furent des végétaux à grains que l’homme se mit à cultiver. Ainsi, dans le monde entier les céréales furent à la base des plus grandes et belles civilisations et ce sont ces graminées qui permirent à l’homme sa sédentarisation. Entre le Tigre et l’Euphrate, les humains domestiquèrent l’épeautre et cela permit 5000 ans avant Jésus Christ la très belle civilisation Sumérienne. En Orient, le riz occupe depuis aussi plusieurs millénaires une place prioritaire mais remarquons que le maïs édifia les bases des civilisations Antiques de l’Amérique du Sud.

On peut constater que, sur le plan de l’équilibre yin et yang, les céréales se situent au centre.

Elles sont à la charnière de la fin d’un cycle biologique (yin) et au début d’un autre (yang) puisqu’elles ont en leur cœur un potentiel vital important.

Ohsawa observa qu’en bien des points les maladies se développaient par la prise régulière d’aliments Yin. Pour lui, nul doute, le sucre était l’élément qui était le plus décisif dans de nombreuses pathologies trouvées en son temps… le sucre et ses dérivés comme le coca cola sont des poisons par le fait qu’ils sont très yin engendrant un déséquilibre qui donne naissance à la plupart des maladies.

Michio Kushi observa, quant à lui, aux Etats-Unis, certes des maladies de type Yin mais aussi d’autres de type Yang par la consommation importante de viandes en ce pays.

Si les végétaux en règle générale sont plutôt de tendance Yin, les animaux sont plutôt de tendance Yang. La consommation de viandes rouges assez fréquente aux Etats-Unis est la principale source de maladies de type Yang.

En fait, la macrobiotique fait reposer l’équilibre sur des aliments du juste milieu. Elle donne une place prioritaire à une base céréalienne qui constitue au moins 50% de la diète journalière.

Le plat principal gravite autour d’une graminée qui fut pendant des millénaires l’aliment numéro un de l’homme. D’ailleurs, c’est dans la Bible dont on situe la Genèse quelques millénaires avant Jésus Christ, que l’on peut lire :

« Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. »

La raison pour laquelle la cure 100% de riz est tellement efficace vient du fait qu’elle corrige tout à la fois des troubles de type Yin et des troubles de type Yang.

Ohsawa n’hésitait pas à astreindre les gens de son époque à une diète stricte. Cependant, il rencontrait régulièrement des gens de constitution Yang présentant des maladies de type Yin. Dans les années d’après guerre, les constitutions de tous les individus étaient robustes voilà pourquoi les résultats s’avéraient nettes et formidables !

Michio Kushi avait une approche moins radicale car il rencontra beaucoup de jeunes gens de constitution Yin qui ne pouvaient supporter l’aspect radical de ce qu’Ohsawa désignait comme régime numéro 7, c’est-à-dire 100% céréales… Les résultats s’ils ne s’avéraient pas aussi prompts ne faisaient sentir après plusieurs semaines de pratique sans secousse et sans trop de bouleversements rapides.

Les végétaux autres que les céréales ont tous un facteur yin plus ou moins accentué… Les très yin sont les fruits surtout d’origine tropicale, puis les légumes fruits comme les tomates, les aubergines, les concombres, les courgettes…les tubercules comme la pomme de terre…

Ohsawa avait pour habitude de prescrire des « spécifiques macrobiotiques » qui sont, dans la nature, des plantes yang voire très yang… En fait, ces éléments végétaux n’ont pas un aspect yang négatif comme les purs produits carnés. Ils sont salvateurs pour corriger de nombreux troubles yin.

Je suis certain d’une chose :

Pour vous, comme pour la plupart des occidentaux, l’explication du Yin et du Yang c’est vraiment du chinois.
En fait, cette perception est la plus banale, la plus élémentaire, la plus enfantine qui soit. Pourtant, elle fait appel à ce qu’Ohsawa nommait « Ordre de l’Univers ». Cette approche est instinctive et intuitive, voilà pourquoi notre esprit analytique a du mal à s’y faire…
Avec un peu de patience, il vous sera possible bientôt de parfaitement maîtriser les secrets de l’équilibre Yin et Yang à suivre…

 

Si l’on se réfère à Ohsawa (Photo site La macrobiotioque.com) le père de la macrobiotique, voici ce que l’on peut envisager :

pasted-graphic

Préparation des plats diététiques et macrobiotiques ( écrits d’Ohsawa)

 

 

 

  • Choix, assortiment et préparation/

Pour ceux qui veulent réaliser une vie infiniment libre, éternellement heureuse et absolument juste par une alimentation normale, rationnelle et simple, je vais expliquer dans les grandes lignes la préparation culinaire macrobiotique qui vous assurera la santé telle qu’elle est décrite dans les « Six Conditions de la Santé » (voir ouvrage »La Philosophie de la Médecine d’Extrême-Orient »).

                                        

 Préparation diététique pour les premières semaines du mois

Cette préparation consiste en trois parties :

 *1) Le choix des aliments. 

Les céréales non décortiquées doivent être vos aliments principaux et composer la majeure partie de votre nourriture (70 à 90 pour cent). Plus grave est votre maladie ou plus vite vous désirez guérir, augmentez la dose de céréales !

Quant aux légumes, choisissez, selon le cas ou la constitution, ceux qui sont Yang ou ceux qui sont Yin de la pleine saison et de votre région. Ne prenez rien de provenance exotique. La liste ci-contre vous montre l’ordre de Yin-Yang des légumes. Évitez tous les produits industriels, chimiques, de conservation capitaliste de toute sorte.

*2) L’assortiment des aliments. 

Il faut assortir les aliments afin que l’équilibre entre Yin et Yang s’établisse, 7 Yin contre 1 Yang étant le meilleur équilibre. La majorité de céréales sont dans cette proportion. Le taux de Yin de légumes étant extrêmement élevé d’une manière générale, il faut faire attention de le neutraliser soit par assortiment, soit en les prenant en petite quantité, soit par cuisson,soit par assaisonnement. Si vous avez bien assimilé le Principe Unique en lisant et relisant « La Philosophie de la Médecine d’Extrême-Orient », vous n’éprouverez aucune difficulté, mais une joie de création infinie sera en vous. Les céréales étant toujours en bon équilibre de Yin-Yang, vous n’avez qu’à yanguiser des légumes en préparation culinaire.

*3) La préparation culinaire.

La préparation culinaire d’après la médecine macrobiotique plusieurs fois millénaire est « Yanguisation » sauf quelques cas exceptionnels.

Il y a plusieurs moyens physiques de “Yanguisation“ : déshydratation, avec ou sans pression, cuisson à l’eau, cuisson à la vapeur, cuisson à la pression, faire revenir à l’huile, grillage, friture, etc…

(Ces moyens sont énumérés en ordre, du moins Yang au plus Yang).

Vous n’avez qu’à choisir l’un de ces moyens ou quelques-uns combinés selon les circonstances.

Il y a aussi quelques méthodes de « Yinisation » : salade, assaisonnement avec du vinaigre ou citron ou d’autres épices, décomposition naturelle (par divers microbes ou des enzymes) ou physique, ou chimique : liquéfaction, gélatinisation, déshydratation par le froid, assortiment avec quelque chose de très yin, etc…Tels sont très nécessaires pour la constitution Yang ou pour guérir une maladie très Yang ou pour cuire quelque chose extrêmement dur et Yang (par exemple « azuki » le petit soya rouge qui demande plusieurs heures de cuisson. On peut le cuire en une demi-heure si l’on ajoute une petite feuille d’algue marine dite « Kombu » ou une feuille de bambou, qui contiennent de l’iode-yin).

La préparation macrobiotique est une chimie ou une biochimie appliquée extrêmement délicate. C’est un « art sacré » ou la méthode de la création de la vie ou de la vitalité.

L’assaisonnement (une sorte d’assortiment) par le sel est aussi une « Yanguisation ». Avec le sel, on peut yanguiser toute préparation. Si vous avez bien assimilé le Principe Unique, vous pourrez remplacer le sucre par le sel, ou bien, vous pouvez cacher le sel dans la préparation, même complètement. N’ayez pas peur du sel ni de l’eau. Mais n’en abusez pas. La quantité qui nous est absolument nécessaire correspond à la nécessité absolue qui est une autre forme de la Justice.

Ne confondez pas la Justice, de la nécessité absolue avec la nécessité sensorielle, sentimentale ou pathologique ou intoxiquée. Vous connaissez la quantité d’air qui vous est absolument nécessaire. Vous n’en abusez pas. Vous ne le pouvez pas ! Mais vous ne savez pas la dose absolument nécessaire de la lumière (l’origine de toute énergie) et de l’eau (qui absorbe l’énergie calorifique ), à plus forte raison la dose absolument nécessaire de la calorie alimentaire. (La dose empirique sensorielle de la calorie proposée par des savants tels que : Voïgt, Liebig, etc. nʼest qu’une illusion), vous en abusez beaucoup et par conséquent vous buvez de l’eau beaucoup plus qu’il ne vous est nécessaire pour neutraliser l’excès de calorie, ceci fatiguant votre coeur et vos reins.

C’est là le commencement de la maladie cardiaque ou rénale.

A suivre….

 

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

 

 

 

Pour ceux qui veulent en savoir beaucoup plus :

http://www.lamacrobiotique.com/OHSAWA/pdfohsawa_assets/Aidememoire.pdf

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 19 avril 2017

quis, consequat. massa Sed dictum mattis id porta. elementum tempus ut libero