Des nouvelles de la recherche sur l’huile d’olive

280px-huile_dolive_de_nyons_aocPhoto Wikipédia huile olive Nyons – Un article de Gilles Corjon – L’oléocanthal : un composé anti-oxydant et anti-inflammatoire présent dans l’huile d’olive.
L’huile d’olive est un élément central du régime alimentaire méditerranéen (RAM) connu pour ses effets préventifs dans de nombreuses pathologies à caractère inflammatoire comme les maladies cardiovasculaires, le

diabète de type 2 et même certains cancers comme ceux de l’appareil digestif.

En plus de son excellente composition en acides gras (principalement de type oméga 9), l’huile d’olive extra-vierge extraite à froid  en dessous de 27°C) contient plusieurs composés phénoliques comme le tyrosol, l’hydroxytyrosol, l’oléopentadial et l’oléocanthal qui sont des dérivés de l’oleuropéine.

L’oléocanthal possède des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires . Des études ont démontré que ce composé agissait de manière analogue à l’ibuprofène en inhibant les COX (cyclo-oxygénases) des enzymes responsables de réactions inflammatoires en chaîne. Cette propriété serait à l’origine des effets bénéfiques du RAM en réduisant l’incidence des maladies cardiovasculaires surtout en présence d’autres composés actifs comme l’oleuropéine qui serait capable d’inhiber l’activation des plaquettes sanguines à l’origine des risques de thrombose.

Plus récemment, une équipe de chercheurs américains de l’Université Rutgers et du Hunter College de la City University of New York ont démontré qu’in vitro, l’oléocanthal pouvait induire rapidement et sélectivement la mort des cellules cancéreuses par perméabilisation de la membrane lysosomiale. En clair, l’oléocanthal pénètre dans les cellules cancéreuses et détruit leur lysosomes plus fragiles que ceux de cellules normales . (Les lysosomes riches en enzymes ont une fonction de poubelle cellulaire, où les molécules non fonctionnelles sont éliminées par digestion).

Cependant, ces observations doivent être tempérées par le fait qu’une huile d’olive même d’excellente qualité ne contient que 0.2mg/l d’oléocanthal, très en dessous des doses utilisées au cours de ces études. (il faudrait absorber environ 450mg d’oléocanthal par jour pour obtenir les mêmes effets). Néanmoins, Paul Breslin, l’un des chercheurs à l’origine de cette publication, ajoute: “ il est raisonnable de penser qu’une exposition continue quotidienne à l’oléocanthal au cours de la vie pourrait avoir un gros effet aux niveaux observés”.

On peut noter également que la teneur en oléocanthal peut varier selon la provenance de l’huile d’olive. Des observations font état d’une concentration plus importante lorsque les huiles d’olive proviennent d’arbre cultivé dans un environnement aride ….

Gilles Corjon
Docteur en pharmacie, herboriste

Sources:
Curr Pharm Des. 2011;17(8):754-68. Molecular mechanisms of inflammation. Anti-inflammatory benefits of virgin olive oil and the phenolic compound oleocanthal. Lucas L1, Russell A, Keast R.

D A Fostera et al. (-)-Oleocanthal rapidly and selectively induces cancer cell death via lysosomal membrane permeabilization (LMP). Molecular & Cellular Oncology, March 2015 DOI: 10.1080/23723556.2015.1006077

sit mattis justo Aliquam mattis in libero vulputate, velit, sem, odio