La vitamine D, indispensable à la vie, ce que vous devez savoir

http-o-aolcdn-com-hss-storage-midas-a169b86fe60160e41846bb9cb22f099b-204763557-530672130Photo actu Huffington post.fr – En raison d’une certaine actualité, il devenait nécessaire de poser les bonnes questions pour avoir les bonnes réponses. Ce problème intéressant aussi bien les enfants que les adultes, nous avons voulu faire le point sur ce sujet très important de la vitamine D pour notre santé.

En préambule et, à notre avis, il est bien d’observer qu’un nourrisson, nourri au sein, exposé raisonnablement au soleil, a rarement des problèmes de vitamine D. La nature, on s’en doute, a souvent tout prévu. La supplémentation en vitamine D3 naturelle peut alors intervenir dés qu’il commence à s’alimenter presque normalement. Dans cet article, nous avons voulu vous donner le maximum d’éléments pour nourrir votre réflexion.

Le rachitisme: première maladie due à la pollution de l’air

Le professeur Loomis dans un article de 1970, présente clairement la cause et la guérison du rachistisme: ” la grande découverte du rachitisme est l’un des grands triomphes de la médecine biochimique”. Cependant, son histoire est peu connue. Elle l’est si peu, qu’aujourd’hui encore, la plupart des traités rangent le rachitisme dans la catégorie des maladies dues à la carence en vitamine D.

En fait, le rachitisme est la première maladie provoquée par la pollution de l’air. On en trouve seulement une première description vers 1650 en Angleterre. C’est à l’époque du début de l’exploitation de la houille grasse. Le rachitisme se répandit en Europe avec le manteau de fumée de charbon de la révolution industrielle et la concentration croissante de pauvres gens dans les allées étroites privées de lumière solaire des villes industrielles et des taudis des grandes cités.

Le rachitisme ne vient pas de l’alimentation pauvre en vitamine D

Nous le savons actuellement: le rachitisme est provoqué non par un régime pauvre, mais par le manque de rayons solaires ultraviolets nécessaires pour synthétiser le calciférol, hormone calcifiante qui parvient au courant sanguin par la peau.

Sans calciférol, une quantité insuffisante de calcium se fixe sur les os d’où les déformations du rachitisme qu’on l’on perçoit sur les côtes, les jambes arquées, les os du crane…
Pour prévenir et guérir cette affection, il faut soit avoir recours à la lumière solaire et à l’exposition aux ultra violets, soit ingérer des petites quantités de calciférol ou l’un de ses analogues.

Pourquoi la vitamine D2 et D3 et pas la D1

En fait, c’est une erreur qui remonte aux premières analyses chimiques. Cela dit, même si les deux structures des deux vitamines D sont différentes, vous n’avez besoin que de l’une d’entre elles et non des 2.

Pourquoi le calciférol est devenu la vitamine D

Casimir Funk a dénommé des corps présents en petites quantités dans les aliments comme des “vitales amines” puis pour parler plus simplement ” vitamines

Lorsque l’on parvint à isoler le nutriment lipo-soluble, qui guérissait les maladies des yeux dues à une carence nutritionnelle, cet élément fut nommé vitamine A. Funk utilisa la terminaison “amine” car il croyait que le facteur anti-béribéri qu’on nomme vitamine B1, qu’il avait isolé dans la cutilcule du riz, appartenait à la famille des amines. la contraction de vital et amine donna le nom vitamine. la vitamine D, par ordre chronologique, fut la quatrième mise à l’honneur d’où la lettre D.

Petite histoire liée à la découverte de la vitamine D

1782: en Angleterre le docteur Perceval à l’idée de faire absorber de l’huile de foie de morue aux enfants atteints par l’épidémie de rachitisme qui sévissait dans le pays.

En 1867, en France, le docteur Trousseau fut le premier à recommander à la fois l’absorption d’huile de foie de morue et l’exposition au soleil.

En 1890, un épidémiologiste anglais le docteur Palm conclut que le dénominateur commun pour expliquer le rachistisme est le manque d’exposition au soleil.

En 1922, le docteur Elmer Mc Cillum observe que l’huile de foie de morue conserve ses vertus antirachitiques même après totale destruction de la vitamine A. Il conclut qu’il existe donc un deuxième facteur liposoluble qu’il baptise vitamine D.

En 1922, aux Etats-Unis, des chercheurs de deux universités découvrent simultanément que la lumière solaire est productrice de vitamine D dans le corps. En 1932, le prix Nobel de chimie Windaus parvient à produire une vitamine D à partir d’ergot de seigle irradié, suite cela il lui attribua le nom de vitamine D 2.

En 1936, ce même chercheur, isole la vitamine D à partir de l’huile de foie de thon et lui donna le nom de vitamine D3 ou encore cholecalciférol.

Pourquoi le cholestérol est-il si important pour notre calciférol

En fait, il existe une relation étroite entre le cholestérol et la vitamine D 3 (hormone naturelle) car tous deux proviennent de la synthèse du même composé connu sous le nom de deshydrocholestérol-7. Quand ce composé est activé par les rayons ultra-violets, il est transformé en cholécalciférol, une hormone vraiment recalcifiante naturellement. En l’absence d’irradiation à l’ultraviolet, le déshydrocholestérol-7 est plutôt transformé en cholestérol.

Hypercalcémie idiopathique de l’enfant

Au tout début des années 1950, les médecins virent apparaitre une nouvelle maladie infantile caractérisée par des taux de cholestérol de plus en plus élevé et un taux de calcium beaucoup trop important dans le sang.

Au début des années 1950, ont été rapportés de nombreux cas d’enfants présentant une hypercalcémie inexpliquée, accompagnée de troubles de croissance, avec vomissement, déshydratation, fièvre et nephrocalcinose. Les examens sanguins montraient une forte présence de calcium et une suppression de la sécrétion des hormones parathyroïdiennes. Deux cents cas sont survenus en Angleterre en 2 ans durant laquelle une supplémentation importante en vitamine D2 a été réalisée dans de nombreux produits laitiers infantiles.

En fait la pathologie nommée hypercalcémie infantile idiopathique est loin d’être bénigne puisqu’un nombre important de décès à pu être constaté en phase aiguë. La supplémentation en vitamine D2, certes, ne semble pas être la seule incriminée puisque certains autres enfants qui en ont pris n’ont pas eu les mêmes réactions. Cependant, force est de constater, que la vitamine de synthèse D2 a toujours été présente lors de ce type de manifestation alors qu’actuellement nulles observations n’ont mis en évidence le rôle néfaste de l’exposition au soleil et de la prise de vitamine D3 naturelle. Référence scientifique: http://www.em-consulte.com/en/article/698541

Voilà, nous espérons que ces éclaircissements vous aideront dans votre supplémentation.

Acteur-Nature

Notre sélection de produits

Vitamine D3 + K2 Diétaroma Découvrir
Acérola 1000 BIO Diétaroma Découvrir
VEG'ZYM 31 extarordinaire complément riche en enzymes-31 actifs biologiques pour un hiver serein ! Découvrir
libero. venenatis, consequat. elit. accumsan leo sem, felis