L’immunité commence dans l’assiette

Photo ail cultivé-Wikipédia – Les saponines des légumineuses ont une influence directe sur le système immunitaire.  On a constaté sur des animaux de laboratoire qu’elles incitaient certaines cellules à produire davantage d‘anticorps. Cette police du sang élimine ensuite les intrus comme

les microbes indésirables. Des souris qu’on a pourvu en saponines nutritionnelles ont pu se protéger avec succès du virus de la rage.

Les fibres des céréales à travers le système immunitaire, ont elles aussi une influence à l’encontre de l’évolution du cancer. Les parties non digestibles provenant de l’enveloppe des grains de céréales peuvent en effet activer les mécanismes de protection spécifiques et non spécifiques. En fait, elles rendent encore plus voraces les différents macrophages.

L’ail possède de nombreuses vertus pour notre immunité. Des volontaires ayant mangé pendant 3 semaines 30g de ce légume ont vu une production accrue de cellules tueuses naturelles par rapport à un groupe qui lui n’en consommait pas.  Même chez les malades du sida, l’ail s’est avéré capable de relancer vigoureusement la fonction non spécifique de l’immunité. Ces bulbes à la saveur piquante ralentissent le développement du cancer. Lors d’une expérience on a observé que de l’extrait d’ail favorisait l’introduction de cellules tueuses dans le tissu de la tumeur.

Alors n’hésitez plus si vous êtes plus ou moins immunodéprimé, consommez tous les jours céréales complètes et légumineuses et faites toujours une belle provision d’ail.

Acteur-Nature

Congrès « AGIR POUR LA SANTE NATURELLE » AIX-LES-BAINS

lectus pulvinar Phasellus commodo at sem, vulputate, ut dolor. ut elit. neque.