A quel âge commencer la “prévention de l’âge” ?

Photo Wikipédia “les âges de La vie” – Si l’on est attentif à nos écrits c’est peut-être à la naissance ou dès la grossesse qu’il faut s’en préoccuper. Il serait heureux que nous puissions tout au long de notre existence adopter une attitude de sagesse préventive à l’encontre du vieillissement; Que faire alors ?

Très simplement surveiller et réviser notre organisme tout au long de notre existence comme nous le faisons pour une voiture….

Nos formules anti-vieillissement:

 * Une alimentation équilibrée avec comme piliers: céréales complètes, légumes secs, légumes de pays et de saison, fruits secs, huiles végétales pressées à froid… et surtout à partir d’aliments complets non dénaturés et raffinés, issus de l’agriculture bio évidemment.  (Alimentation anti-inflammatoire)
* Une vie équilibrée et fondée sur trois pôles: professionnel, personnel, avec une passion de la vie tournée vers un but, un sens et une harmonie de l’enfance à l’âge adulte.
* Un maintien de son corps et de son cerveau au moyen d’un entraînement régulier deux à trois fois par semaine sous la conduite d’un éducateur physique ou d’un entraîneur sportif…mais simplement la marche à pas réguliers et rythmés, une éducation respiratoire… et puis pas un jour sans un contact avec les éléments de la nature (si on est en ville, aller dans un parc…mais aussi flâner le long des berges d’un fleuve)
* Une supplémentation préventive dès quarante ans surtout si vous êtes stressés et actifs.
  Elle sera composée de multi-vitamines, multi-minéraux, d’oligo-éléments, de protéines, d’acides gras en priorité. Certains alicaments comme la spiruline, la klamath pourront figurer journellement au menu.

Une attention particulière pour passer le cap de la cinquantaine et bien vieillir !

                      – Prendre:
 
* La vitamine C sous forme de complexe à action prolongée avec flavonoïdes, dosée à 1 gr prise au déjeuner ou petit déjeuner avec du silicium G5 qui stimulent la formation de collagène…
 
* Le calcium sous forme chélatée ou corail de calcium. Le calcium représente 99% de la masse osseuse et il s’avère capital que de l’enfance à la ménopause la ration soit de 1 gr par jour. Celle-ci peut être augmentée à 1g 5 en cas de risque de sédentarité, de tabagisme, d’excès d’alcool ou de maigreur…. Le calcium laitier n’est pas le meilleur mais si l’on ne peut faire autrement respectez le fait qu’il y ait des bactéries vivantes dans, par exemple, un yaourt.
  L’efficacité du calcium dépend surtout de son absorption intestinale car un cinquième seulement du calcium alimentaire est absorbé, ainsi le très mauvais équilibre avec trop de phosphore dans les produits laitiers ne convient pas pour une efficacité maximale.
 
* La vitamine D 3 doit être présente à raison d’un minima de 800 UI. C’est une petite merveille… mais on peut allègrement en apporter 1600 UI sans inconvénient… c’est une arme anti-ostéoporose redoutable.
 
 
* Le silicium, surtout quand il s’agit du G5, augmente l’assimilation du calcium. Une alimentation riche en fibres de céréales complètes non raffinées apporte normalement son lot de silicium. Mais force est de reconnaître qu’actuellement on est loin d’avoir du silicium de manière optimale.
 
* La vitamine K2 joue un rôle de premier plan. Des études prouvent que la densité osseuse était directement corrélée aux apports en vitamine K2 et que l’apport de celle-ci à raison de 1 mg par jour chez des femmes post ménopausées réduisait sensiblement la fuite urinaire de calcium.
 
* Le bore élément-trace que l’on trouve dans les légumes, noix ….ou sous forme d’oligo-élément chez Catalyons. Le bore augmente les taux sanguins d’oestradiol et de testostérone.
 
*Le manganèse -voir Catalyons- joue un rôle majeur dans le métabolisme osseux et des cartilages. Une alimentation riche en céréales complètes (notamment en flocons d’avoine), en légumes secs fournit de bonnes quantités de manganèse.
 
* Des acides aminés soufrés comme la L cystéine et la L méthionine. Ils apportent du soufre pour la matrice osseuse par le biais de l’acide chondoïtine sufurique constituant de cette matrice ainsi que des cartilages et des tendons.
 
* Du zinc et de la vitamine B6 qui apportent un bon équilibre hormonal et nerveux.
 
* De l’acide folique et de la vitamine B12 qui renforcent le métabolisme et luttent contre les anémies.
 
* Des caroténoïdes d’origine naturelle qui sont de fabuleux protecteurs cellulaires. Les extraits de dunaniella, spiruline, klamath  apportent des caroténoïdes dont le lycopène trouvé en abondance dans la tomate.
 
* Des antioxydants : vitamine E sous forme de D alpha tocophérol , de NAC ( voir article), de sélénium, de zinc et tocotriénols….
 
* Des acides aminés sous forme de polypeptides avec une spécialité performante appelé Préventus.
 
* Des vitamines de groupe B pour les bonnes fonctions cérébrales.
 
Beaucoup d’entre vous on entendu parler de DHEA et d‘hormones pour lutter contre la fuite du temps. Certains hommes se tourneront vers la testostérone, des femmes prennent des hormones oestrogéniques et bien nous aborderons une alternative naturelle face à cela et vous pourrez vous faire une certaine idée d’un bien vieillir avec ce que l’on nomme méthode naturelle. A suivre…

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition, Ecrivain

Congrès « AGIR POUR LA SANTE NATURELLE » AIX-LES-BAINS

vel, neque. porta. Donec amet, commodo ultricies ipsum Praesent facilisis id