Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Solutions pour vaincre douleurs et inflammations rhumatismales (1ère partie)

Photo Wikipédia articulations – Les affections rhumatismales comme l’arthrose et l’arthrite rhumatoïde vont de pair avec les phénomènes inflammatoires. Le libre mouvement  et la qualité d’existence  sont affectés. Les  nombreux médicaments prescrits causent des effets secondaires extrêmement désagréables et beaucoup de compléments naturels restent inefficaces.

On estime qu’environ plus de 20 millions de Français souffrent de douleurs rhumatismales.

Douleurs et raideurs

Les affections rhumatismales font mal et la raideur qu’elles entrainent, due à une inflammation locale ou à l’usure des cartilages, n’arrange rien. En fait, arthrite et arthrose ne cèdent à aucune médication chimique.

Dans de nombreux cas, l’inflammation est présente et pour ce qui concerne l’arthrite rhumatoïde, la muqueuse synoviale s’enflamme, les articulations enflent et deviennent douloureuses.  Le système immunitaire déréglé ne fonctionne plus réellement.

D’autres rhumatismes nommés systémiques n’apparaissent pas seulement dans les articulations, mais surviennent dans les organes c’est le cas du lupus érythémateux , la maladie de Behçet, le syndrome de Sjögren et encore la maladie de Lyme….

Usure des cartilages

L’arthrose se manifeste par un revêtement cartilagineux qui s’use insensiblement au niveau des extrémités. Alors, quand le cartilage disparaît d’abord partiellement puis totalement le contact d’os à os se produit.

L’arthrose est la forme la plus répandue de rhumatisme.  Presque 20% de la population en souffre même si elle se rencontre le plus chez la personne âgée.

L’usure des cartilages peut venir d’une pratique sportive intense, d’un travail manuel répétitif, d’une surcharge pondérale. Ces facteurs provoquent une usure du cartilage et cela a pour conséquence un effritement du tissu articulaire et un déplacement moins souple, les articulations se bloquant de plus en plus.

Inflammation vous dis-je !

La dégénérescence cartilagineuse crée une réaction inflammatoire locale dans laquelle l’enzyme COX 2 joue un rôle primordial, à ce moment on prescrit des anti-inflammatoires.  Qu’ils se nomment  Ibuprofène, Celecoxib , AINS ou même Viox, ils ne sont que des palliatifs qui comme ce dernier peuvent être très dangereux !  Ils sont conçus pour apaiser pour un temps la douleur au risque  même de la santé de celui qui en prend.

 

La découverte de la puissance curative des Moules aux Orles verts

Ce sont les Maoris, peuple visité par Winston Price, qui attirèrent l’attention de la communauté scientifique. Ce scientifique affirmait que les peuples où la civilisation occidentale n’avait pas « sévit » ne présentaient aucun signe de dégénérescence. Et bien ce fut le cas pour les maoris qui vivaient sur la côte de l’océan Pacifique  et dont l’ingrédient principal de l’alimentation était la moule aux orles verts.

Sans s’en rendre compte ces gens bénéficiaient d’avantages considérables pour leur santé.

Après un demi-siècle d’études, il a été démontré que la moule aux orles vert contient quelques substances extraordinaires- des acides gras furaniques, une série particulière d’acides gras  oméga 3 qu’elle seule possède.

L’effet anti inflammatoire des acides gras oméga 3 dans la moule aux orles verts est vraiment plus puissant que ceux des huiles de poisson car elle contient une énorme palette d’acides gras, non seulement l’EPA et le DHA mais aussi l’ALA  du SDA de l’ETE du DTA du DPA et l’exceptionnel ETA .

 

Comment cette moule peut freiner le processus inflammatoire ?

L’inflammation articulaire vient quand les cellules et les tissus articulaires sont irrités et alors le corps produit énormément d’enzyme COX 2 . Celui-ci stimule la transformation de l’acide arachidonique en prostaglandines qui déclenchent et renforcent bien entendu les processus inflammatoires.

Si les acides gras oméga 3 sont en quantité optimale, l’enzyme COX 2 ne  transforme plus l’acide arachidonique en prostaglandines inflammatoires.

A la place, les enzymes transforment les acides gras oméga 3 en substances qui bloqueront l’inflammation articulaire.

Que penser des super oméga 3 du Lyprinol 

Le lyprinol est un extrait hautement purifié d’huiles issues de moules aux orles verts de Nouvelle Zélande ayant une production protégée par 8 brevets internationaux

  1. Les oméga 3 sont particulièrement sensibles à l’oxydation.
  2. Les oméga 3 oxydés sont des précurseurs des très puissantes prostaglandines et leucotriènes inflammatoires.
  3. Les huiles de poissons et autres sources d’oméga 3 sous forme de compléments contiennent tous une part variable d’oméga 3 oxydés.
  4. Le mélange avec des antioxydants comme le zinc ou le sélénium ne permet pas la réaction inverse de l’oxydation mais protège dans une certaine mesure une réaction auto catalytique de peroxydation.
  5. Le lyprinol ne contient jamais d’oméga 3 oxydés. Par un procédé breveté et la présence de vitamine E. Le lyprinol peut se conserver longtemps sans risque d’oxydation.Bienheureux Oméga 3  du Lyprinol

Les oméga 3 du lyprinol sont associés à un ensemble incroyable  de bienfaits, allant de l’amélioration de la fonction cardiaque à une augmentation de la mémoire, voire de l’intelligence.

  • Ils sont fortement anti-inflammatoires

Rappelons que l’inflammation est le marqueur de la plupart des désordres. Il faut « éteindre ce feu ». C’est notre trop grande consommation de viandes grasses, de fritures et de corps gras saturés comme les margarines  de l’industrie alimentaire qui est à l’origine de la plupart des troubles cardio-vasculaires et de nombreux désordres métaboliques et dégénératifs dont nous souffrons.

Notre alimentation moderne est d’autant plus carencée en oméga 3 que les industriels privilégient les huiles les plus stables, donc les moins riches en oméga 3, que notre consommation de poisson a diminué, et que celle des produits transformés riches en oméga 6, concurrents du métabolisme des oméga 3, a augmenté.

Notre alimentation est carencée en acides gras ω 3. L’équilibre entre les huiles ω 3 et ω 6 est important à respecter pour ne pas favoriser la voie de synthèse des médiateurs ω 6.

Il faudrait théoriquement assurer une proportion de 1/5 entre les ω 3 et les ω 6. Trop souvent le rapport ω 3 / ω 6 est de 1/10, à cause d’un excès d’huiles végétales.

  • Ils protègent notre système nerveux

Plus qu’une source d’énergie pour notre organisme, ces acides gras polyinsaturés sont bénéfiques pour son équilibre global, car ils participent à la fabrication de nos cellules et au bon fonctionnement de notre système nerveux.

  • Ils protègent nos vaisseaux et notre cœur.

Ils réduiraient les risques de troubles cardio-vasculaires, protégeraient de certaines dégénérescences cellulaires en particulier celles de la prostate, présenteraient des bénéfices dans certains traitements, amélioreraient l’humeur et aideraient même à lutter contre le stress et la dépression.

  • Ils améliorent la fluidité cellulaire, donc la vie !

Penser, agir, et tout simplement vivre, ne sont possibles que parce que les cellules communiquent entre elles.

Des millions de cellules échangent des informations, qu’elles produisent ou reçoivent. La fluidité membranaire a une importance capitale dans les phénomènes d’échanges cellulaires.

Elle a aussi un grand intérêt à un niveau plus global : elle procure à la cellule la capacité de se déformer. La déformabilité cellulaire est primordiale dans l’activité physiologique d’un certain nombre de cellules, notamment les cellules sanguines : globules rouges, leucocytes.

La peau de la vie est la membrane cellulaire. Cette extraordinaire double couche de lipides est le lieu de tous les échanges et le centre de la communication entre les cellules.

Elle peut être fluide, ce qui facilite les échanges; ou rigide, ce qui peut être la source de nombreux problèmes vitaux. Le cholestérol, le diabète, les problèmes cardio-vasculaires, les allergies, les rhumatismes inflammatoires, la fibromyalgie, les intolérances alimentaires, mais aussi de nombreux troubles que l’on appelle « fonctionnels » pourraient être prévenus et améliorés par une alimentation équilibrée, par des apports naturels efficaces, qui redonnent aux membranes leur fluidité.

  • Ils évitent la rigidité cellulaire source de vieillissement.

Rendre la membrane fluide, c’est lui donner les bons lipides pour sa construction.

Les phospholipides membranaires sont fabriqués à partir des corps gras alimentaires.

Les graisses saturées du beurre, des laitages, des fromages, de la viande, consommées en excès vont rendre la membrane rigide. Les lipides insaturés des huiles végétales et surtout l’huile de la moule aux orles verts vont lui redonner sa fluidité.

Protéger la fluidité membranaire, c’est aussi agir contre les radicaux libres qui l’attaquent et cherchent à la rigidifier. Les antioxydants sont des alliés dans la recherche de la fluidité. Mais si l’on prête souvent aux oméga 3 des vertus reconnues, il est démontré qu’un apport massif de cet acide gras dans l’alimentation pourrait amener un déséquilibre oméga 3 / oméga 6.

Le Lyprinol est extrait de la moule aux orles vert de Nouvelle-Zélande. Celle-ci se caractérise par sa taille relativement importante (environ 10/12cm) et la couleur verte de ses orles.

Elle vit à l’état sauvage près des côtes de Nouvelle Zélande où elle est encore consommée crue par les tribus Maoris.

De nombreuses recherches ont permis de découvrir et de vérifier que cette moule était la seule à posséder un complexe d’acides gras polyinsaturés à chaîne longue. Ce complexe est remarquable car il a la capacité de rétablir l’équilibre des acides gras dans le corps humain, équilibre qui revêt une grande importance dans notre organisme car chacun d’eux agit différemment sur le métabolisme.

Les études ont mis en évidence que le complexe d’acides gras polyinsaturés de la moule aux orles verts contient outre des acides gras Oméga 3 mais également des acides eïcosanoïdes (composés anti-inflammatoires extrêmement puissants). Cette efficacité est due au fait que cette moule vit dans un environnement particulièrement protégé et exempt de toute pollution.

Ainsi, bénéficie-t-elle d’une nourriture constituée de microplanctons très riches en antioxydants. Les rayons du soleil sont exceptionnellement intenses dans cette région du globe.

Les planctons ont évolué afin de combattre l’oxydation causée par la radiation et afin de se protéger des rayons ultraviolets qui peuvent atteindre des niveaux mortels pour eux. En les absorbant, les moules, à leur tour, ingèrent ces mécanismes protecteurs et bien évidemment les retransmettent à l’homme.

Le lyprinol (breveté) peut, également, avoir de bons effets sur l’asthme et les allergies pour bon nombre de personnes – y compris les enfants.

Les études montrent en effet que  le lyprinol réduit les symptômes grâce à ses effets anti-inflammatoires sur les voies respiratoires.

Le lyprinol protège aussi la peau des radiations et en ralentit le processus naturel de vieillissement grâce aux caroténoïdes qu’il contient.  A suivre….curcuma boswellia et les autres…

 

 

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 2 octobre 2018

ut amet, mi, mattis libero. eleifend pulvinar eget id Phasellus venenatis Curabitur