Bien vieillir Compléments alimentaires Défenses naturelles Fiche santé pratique Formations et enseignements Immunité Paroles d'experts Remèdes ancestraux Thèmes

LE GANODERMA REISHI: un champignon aux mille vertus

Le ganoderma appelé Reishi fait partie de ces plantes mystérieuses qu’on nomme adaptogène. C’est le champignon que la médecine traditionnelle chinoise désigne comme le « champignon divin de l’immortalité », celui qui développe une puissance spirituelle.

Le ganoderma est la plus précieuse plante de la pharmacopée chinoise. Elle est appelée Ling Zhi.

Les chinois traditionnels prétendent que ce ganoderma favorise le calme, donne équilibre et force intérieure et ils l’utilisent pour améliorer leurs pratiques méditatives et protéger le corps et l’esprit afin que l’adepte puisse atteindre une vie longue et heureuse.

« Il prolonge votre vie et vous transformera en un Immortel » selon de vieux textes chinois.
Depuis des générations, les praticiens de la médecine chinoise utilisent le ganoderma pour nourrir les « trois trésors » Jin ( essence) Qi ( énergie vitale) et shen ( esprit)
Le nom Lingzhi est une combinaison des caractères chinois pour « Puissance Spirituelle et Essence d’Immortalité ».

Actuellement la recherche scientifique arrive à comprendre ce qui fait de ce ganoderma l’un des médicaments les plus puissants de la nature.

1°) Il est « bourré » de composés actifs appelés polysaccharides qui ont des propriétés immunitaires et anti-âge ; ce qui explique pourquoi dans l’art populaire le ganoderma est souvent présenté avec le dieu de la longévité.

2°) Il est rempli de triterpènes, ces composés qui lui donnent son goût amer et qui aident également à prévenir l’hypertension et à soulager les symptômes d’allergie. En fait plus le goût est amer plus la qualité du ganoderma est élevée. Mais les triterpènes sont loin d’avoir livré toutes leurs qualités pour notre santé *

3°) Il est un trésor de bêta-glucanes, des sucres complexes qui ont des qualités anticancéreuses. Des études cliniques ont démontré que ces petites merveilles renforcent la réponse immunitaire en activant les macrophages et neutrophiles. Ils stimulent la production immunitaire comme la phagocytose et la production d’interleukines.

Au-delà du physique

Le ganoderma est utilisé depuis des millénaires comme une aide spirituelle. Les moines et ermites des montagnes de Chine ont traditionnellement utilisé le ganoderma pour renforcer leur concentration , augmenter leur volonté et maintenir leur équilibre émotionnel.

Un ganoderma d’exception

Photo Site Elixanatur – Il est important de garder à l’esprit que tous les ganoderma ne se valent pas. Ainsi certains compléments sont en poudre dans une gélule et on ne connait pas la provenance… Là il faut être circonspect car sous le terme reishi peut se cacher un produit dont on ne connait rien et dont les effets seront médiocres.
Actuellement certains fournisseurs délivrent des gélules de ganoderma avec une fermentation organique contrôlée, là c’est bien mieux !

Il est très important si on veut des résultats optimums sur la santé de se procurer un ganoderma non seulement biologique mais cultivé de façon ancestrale sur de vieux troncs d’arbres (comme le prunier sauvage ou le chêne), avec de l’eau de source et de façon équitable.

A notre connaissance, Le meilleur Ganoderma lucidum se trouve à la montagne de Changbai. C’est la province de Jilin, au nord de la Chine où cet aspect est vraiment respecté. La montagne de Changbai a un taux de couverture forestière important d’environ 90%, quatre saisons bien distinctes, de longues durées de neige en hiver, un été frais et luxuriant, une différence de température importante entre le jour et la nuit, et très peu de pollution de l’environnement.

L’eucalyptus pur Ganoderma lucidum est une méthode de culture sauvage et son climat géographique unique en fait l’un des meilleurs produits de Ganoderma lucidum. Son contenu de matières actives principales est plusieurs fois supérieur à celui d’autres lieux de Ganoderma lucidum.
D’autres producteurs de par le monde utilisent bien souvent des méthodes moins orthodoxes comme des sacs de plastique, des balles de foins ou de paille.

Enfin, si le mode de culture est optimum, le mode d’extraction et de conservation doit l’être tout autant. Là nous pouvons faire confiance à un savoir faire qui, dans la région de Jilin est unique car le produit fini est issu d’une alchimie vitale à partir d’un champignon frais dont les effets sont dynamisés.

Autre point essentiel : le champignon ganoderma de Chine n’a rien de commun avec celui qu’on nomme reishi et qui pousse en France. C’est une question de terroir…qui pourrait apprécier des oranges françaises ?

S’il existe 6 variétés de reishi aux couleurs différentes, le seul qui a été retenu est rouge.

Le produit fini de PhytoAura, un ganoderma d’exception, est bien celui qui répond à ces standards et dont les effets ne sont plus à démontrer.

Les dix vertus d’un champignon fantastique

1) UN REGULATEUR DE L’AUTO-GUERISON

Peu importe la gravité du problème ou de la maladie pour laquelle on prend du ganoderma, ce champignon possède un immense pouvoir de réguler le corps. Lors de la prise on observe de nombreuses réactions du corps.
Les faiblesses de l’organisme peuvent temporairement s’amplifier pour décroître par la suite pour enfin atteindre une pleine régulation.

2) UN EPURATEUR HEPATIQUE

C’est avec l’astragale, un tonique et protecteur hépatique. Il nettoie le foie des radicaux libres et on a remarqué une réduction significative du taux de transaminases (ALAT et ASAT) élevée. Après trois mois de prise régulière, toutes les valeurs redeviennent normales. L’effet équilibrant du ganoderma et ses qualités “tonique hépatique” permettent de diminuer le taux de cholestérol et de triglycérides et de sucres dans le sang.

3) UN REGULATEUR DE LA GLYCEMIE ET DU POIDS

Avec lui les rages de sucre et les variations de la glycémie se font insensiblement moins importantes. Le ganoderma active le métabolisme de nos cellules et permet à celles-ci d’utiliser les réserves d’énergie que nous stockons sous forme de graisses et tissus adipeux.

Curieusement, le ganoderma permet de lutter contre l’obésité par l’arrêt du mouvement de glucose dans les cellules adipeuses.

Il est souverain à l’encontre de ce que l’on nomme désormais le syndrome d’insulinorésistance qui fait de trop nombreuses victimes parmi les diabétiques.

4) UN TONIQUE NERVEUX ET UN ANTI-STRESS

Les personnes qui font usage de ganoderma voient la fonction des glandes corticosurrénales se réguler considérablement.

En fait, insensiblement, il diminue les effets négatifs du stress.

C’est aussi un calmant des douleurs et un régulateur de l’humeur, en quelque sorte un normo-thymique.

Il permet aussi une bien meilleure qualité du sommeil.

Le ganoderma favorise une grande lucidité et rappelons simplement son nom latin Lucidum.

5) UN FORTIFIANT RENAL

La synergie des composés complexes du ganoderma permet de venir à bout de néphrite, voire d’insuffisances rénales. Au cours de 2 essais thérapeutiques menés en Thaïlande, le ganoderma a permis d’enrayer la protéinurie (excès de protéine dans l’urine) chez des patients diabétiques souffrant de maladie rénale grave.

6) UN ANTI- FATIGUE

Ce n’est pas un hasard, la chair du ganoderma reishi tonifie l’énergie des reins, celle qui nous est vitale. C’est cette vertu même qui fait qu’il améliore la résistance du corps aux manifestations du stress.

Il tonifie le QI, cette énergie qui nous maintien en vie !

Dire que l’énergie régénère le corps n’est pas une vue de l’esprit car il redonne énergie et dynamisme à des sujets atteints de fatigue chronique ou encore de neurasthénie.
La fatigue provoquée par des stress physiques ou psychiques sont légion et l’association ampoule de ganoderma et de ginseng vient corriger cet état d’une manière assez radicale.

7) UN PROTECTEUR CELLULAIRE

Des chercheurs occidentaux se sont rendus compte de l’efficacité de ce simple champignon sur certains cancers à partir de tests de laboratoire qui prouvent qu’il parvient à inhiber la croissance des tumeurs sur certains cancers.

Au niveau clinique les premiers essais ont établi que le ganoderma améliore la qualité de vie de personnes souffrant de cancers même à un stade avancé. Il renforce leur système immunitaire affaibli par les chimiothérapies.

Dans ce genre de protocole associé à l’astragale, il assure une bonne protection.

Il module l’activité immunitaire c’est donc un immuno modulateur.

8) UN TONIQUE RESPIRATOIRE.

Le Ganoderma est recommandé dans la pharmacopée chinoise pour toute forme de troubles respiratoires. C’est un tonique respiratoire qui majore aussi la respiration cellulaire.

Lors d’études cliniques menées en Chine dans les années 70 sur 2000 patients souffrants de bronchite chronique, 90% ont eut une amélioration marquée au bout de 2 semaines. Les patients souffrant d’asthme bronchique ont particulièrement bien répondu à ce protocole.

Il améliore la capacité d’absorption de l’oxygène et permet une bien meilleure respiration cellulaire.

9) UN PROTECTEUR CARDIOVASCULAIRE

Ce champignon tonifie le QI, c’est ce qui lui donne la capacité de protéger le système cardiovasculaire.

Non content de réduire à néant des symptômes comme les douleurs de la poitrine, les syndromes d’angine de poitrine, des palpitations, il vient à bout d’un excès de cholestérol, il abaisse la pression artérielle et limite l’agrégation des plaquettes…

10) UN ANTI-INFLAMMATOIRE PUISSANT

Comment le ganoderma aide à prévenir et combattre la polyarthrite ?

Cela vient en priorité d’une synergie d’action entre les triterpénoïdes, un germanium organique et des immunomodulateurs qui permettent le contrôle de l’inflammation et c’est ainsi que le système immunitaire s’adapte.*Les triterpènes du ganoderma sont d’étranges substances car elles peuvent :

· Réduire les réactions allergiques

· Inhiber une libération d’histamine.

· Protéger la muqueuse intestinale.

· Améliorer les fonctions hépatiques.

· Améliorer l’utilisation de l’oxygène

· Protèger le tissu nerveux et cérébral et favoriser la différenciation des cellules nerveuses. Le ganoderma a été utilisé dans la dystrophie musculaire avec succès.

· Avoir des qualités antivirales, antibactériennes et antifongiques.

· Diminuer considérablement toute forme d’inflammation.

Le GANODERMA mode d’emploi

Le premier mois de prise :

Ce premier mois va permettre au ganoderma de détecter les points faibles, les anomalies cellulaires, les encrassements, les déficiences rencontrées dans tous le corps.
Plus le corps sera « encrassé », verrouillé et pour ainsi dire bloqué, plus on verra se manifester des symptômes liés aux faiblesses.
Cependant, si on est attentif, même si ces phénomènes arrivent, on se rend compte que cela se solde par un meilleur état général.
Alors ces petits mieux permettent de s’attendre à de plus nettes améliorations encore.

Les six premiers mois de prise de ganoderma :

Le ganoderma, par ses substances régulatrices, va faire le nettoyage.
Il va booster les toxines hors du corps.
Les graisses, d’acide urique, d’acide lactique et le sucre en excès seront expulsés. Il en sera de même des toxines chimiques accumulées dans le corps depuis la petite enfance.
Ces déchets seront d’autant plus éliminés que le foie , la circulation sanguine, les reins, fonctionneront mieux. L’urine et les selles débarrasseront le corps de poisons métaboliques importants.
On pourra alors ressentir les mêmes effets qu’un jeûne de plusieurs jours…il y aura par ci par là des réactions toujours salvatrices comme des boutons, des diarrhées, des urines chargées. Mais dans l’ensemble le corps se sentira allégé !

Les douze premiers mois de prise de ganoderma :

N’oublions jamais que ce champignon va travailler au cœur même de chaque cellule, au fil des mois qui passent. Passé le cap de 6 mois on assistera parfois à des amplifications de faiblesses qui avaient disparu. Là, il ne faut pas s’affoler, en fait cela prouve simplement que si le mal est profond, les mécanismes d’auto-guérison vont se mettre en œuvre pour rétablir le courant vital avec des à coups qui finaliseront le rétablissement. Car en fait, après des périodes de faiblesse, le corps, une fois passé ces caps se sentira encore mieux qu’avant.
Il ne faut pas croire à ce moment là que le champignon ne fait rien c’est totalement faux. Il faut tout au contraire ne pas interrompre un processus qui va permettre au corps de se sentir toujours et encore mieux.

De la première année à la seconde :

Passé le cap de 12 mois

Le ganoderma va continuer son travail de régénération cellulaire. Désormais le corps se sent mieux, plus vivant que jamais. Le système immunitaire sera renforcé, l’équilibre biologique et mental sera optimisé.
La vitalité et le rajeunissement cellulaire pourront s’afficher sur le visage, la démarche sera plus souple, plus assurée, avec moins de nez qui coule, moins de fatigue, voire plus du tout.
L’optimisme et le dynamisme seront là.
Les hivers seront exempts de refroidissement, la mémoire ira en s’améliorant, les nerfs seront plus solides, le sommeil toujours plus réparateur.

De la seconde année à la troisième année de prise de ganoderma :

C’est dans cette période que l’on pourra mesurer le chemin parcouru pour le rétablissement de la santé.
Le but de la consommation de ganoderma aussi longtemps sera le maintien des fonctions du corps à un niveau optimum, c’est cela qui permettra de redonner un coup de neuf à l’organisme tout entier ; la vitalité sera un facteur de rajeunissement tel que l’entourage se demandera d’où vient ce secret.
Le secret c’est celui que vous détenez, chers amis lecteur, celui du ganoderma le champignons aux mille vertus.

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

elit. facilisis Aliquam Praesent lectus Donec vulputate, eget