Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Dramatique épidémie d’apnée du sommeil

Photo site Mercola – techniques respiration – Depuis quelques années, il n’y a pas un seul membre de nos familles qui ne soit épargné par une affection devenue courante qu’on nomme apnée du sommeil.
Rendez-vous compte, un français sur trois, est désormais atteint par ce trouble !
L’apnée désigne un

nombre anormalement élevé d’interruptions non contrôlées de la respiration pendant le sommeil.

Existe-t-il des solutions simples et naturelles ?

Le seul traitement référent est la Pression Positive Continue transformant pas moins de 400 000 patients en France en cosmonautes, toutes les nuits, avec un vrai harnachement bien singulier.
En fait, 50% des personnes arrêtent de porter ce masque et ce traitement purement symptomatique n’élimine aucunement les apnées.

A la fin des années 1800, Georges Catlin semble avoir trouvé la solution au problème que nous étudions et il écrit :
« Fort de cette conviction, j’ai étudié la cause qui permet aux peuplades sauvages d’échapper aux calamités qui pèsent sur les centres civilisés.

L’habitude de ronfler provient en général de ce que l’on respire la bouche ouverte…..

Dans un sommeil naturel et réparateur, l’homme n’absorbe que peu d’air ; son pouls est lent et dans l’état de repos parfait. Ceci est nécessaire et parfaitement ordonné afin que ses poumons et ses membres puissent se reposer du travail et des excitations de la journée. »

On lit encore dans cet ouvrage :

« Un instrument nommé le respirateur, inventé pour les poitrines malades, a fait beaucoup de mal durant ces dernières années et conduit des milliers d’hommes au tombeau. Le respirateur peut être utile en plein air aux personnes qui ont les poumons faibles et qui à la suite d’une habitude invétérée ne respirent que la bouche ouverte ; mais avec l’usage de cet instrument, c’est à de grands dangers que l’on s’expose, attendu que les lèvres fermées nous protègent efficacement contre l’air froid et que les narines sont les plus parfaits des respirateurs. »

Ces écrits ont plus de 100 ans, la situation qu’il décrit dans son livre s’est donc considérablement aggravée…puisque l’homme civilisé des années 1800 a inventé la civilisation invivable des années 2000.

En fait, l’apnée du sommeil devenant commune indique que notre civilisé d’aujourd’hui respire toujours plus mal et de manière anarchique en ouvrant béatement la bouche !

Catlin écrit encore : «L’homme civilisé est à proprement parler un animal qui tient la bouche ouverte. Mieux avisé, le guerrier indien dort, chasse et rit la bouche fermée ; il l’ouvre, avec répugnance visible pour manger ou pour parler. »
Volontairement, nous avons souligné une phrase dans laquelle Catlin explique que dans un sommeil réparateur on ne respire que peu d’air…. Et cela fait écho au travail entrepris par Buteyko où on apprend à n’utiliser que le nez, le diaphragme et où on invite à faire des respirations calmes et détendues.

 

Si, effectivement, vous souffrez d’apnée: 

Plutôt qu’adopter une tenue de cosmonaute, explorez les exercices respiratoires que nous décrivons ci-dessous :

  • 1) Observez votre respiration sans chercher à la modifier. Respirez seulement par le nez, de manière calme et détendue en observant le va et vient du diaphragme. Ne faites aucun effort, appréciez simplement ce moment de détente. Insensiblement, le rythme va se ralentir sans que vous n’ayez rien à faire. Portez simplement votre attention sur tout ce qui se passe dans votre corps.
  • 2) Respirez moins. Continuez comme précédemment mais veuillez réduire la vitesse et l’amplitude des respirations. Soyez attentif (ve) à ressentir un léger manque d’air sans que cela soit intolérable !
  • 3) Appliquez des pauses respiratoires. Le paradoxe de cette affirmation c’est que l’on fait consciemment cette fois ci, ce que le corps fait inconsciemment dans le sommeil. Cependant, en retenant son souffle il ne faut pas ajouter une respiration plus ample juste après pour compenser le manque d’air créé par les pauses. Il faut impérativement que toujours votre respiration soit calme après la rétention d’air. Donc pas d’inspiration brusque, tout doit être dans le contrôle.
  • 4) Un petit exercice : inspirez 3 secondes, expirez 3 secondes, pause 3 secondes.
  • 5) En fait l’important n’est pas le fait de compter, c’est de ressentir un léger manque d’air.
    Une des astuces de la méthode Buteyko consiste à se pincer le nez pendant les pauses et à agiter doucement la tête de haut en bas ou de droite à gauche. Cependant attention aux envies de prendre de grandes inspirations, il faut garder le contrôle.
  • 6) Respirez profondément veut dire, tout au fond des poumons, dans la partie basse, de manière lente à la vitesse d’un escargot qui avance. L’important est de ressentir une détente au niveau du ventre qui, insensiblement va gagner le corps tout entier ! Respirer profondément provoque un effet relaxant seulement dans la mesure où c’est fait lentement oui très lentement !
  • 7) L’expiration active le parasympathique et provoque la détente. Expirer c’est ralentir le cœur, inspirer c’est l’accélérer. L’expiration favorise le calme à condition que vous fassiez durer les phases d’expiration plus longtemps que celle d’inspiration.

 

A retenir !

En fait dans notre société les gens « hyperventilent » et ouvrent un peu trop la bouche.

L’apprentissage d’une respiration nasale est primordial simplement pour que l’effet de l’ oxyde nitrique se fasse sentir au niveau du corps.
La pratique d’une respiration lente et diaphragmatique est toujours efficace dans la mesure où elle permet une bonne oxygénation cellulaire.

Les exercices respiratoires sont-ils suffisants ?

Souvent, les apnées sont en liaison avec d’autres pathologies comme le diabète, l’hypertension et accompagnent une mauvaise alimentation.
Partons du principe que ces exercices s’inscrivent dans le cadre d’une bonne hygiène de vie, alors masque ou pas masque, cette décision c’est vous qui la prendrez et en explorant des voies que nous venons de vous montrer.

 

Bernard Burlet

 

NOTE IMPORTANTE: avec mon Ami Roland Reymondier nous avons beaucoup cherché sur le thème d’une meilleure respiration et sur ses applications étonnantes dans le domaine de la santé. N’hésitez pas à faire des recherches sur le site…il est vraiment très documenté sur le sujet: méthode Buteyko, système respiratoire Samozdrav, etc, etc.…sans oublier un grand dossier complet en 3 tomes sur la respiration !

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 10 octobre 2018

luctus elit. eget ipsum massa accumsan ut commodo