Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Les oligo-éléments régulent toute votre existence

Photo oligo-éléments Catalyons – Des métaux et métalloïdes sont contenus dans le corps à des doses parfois infimes, mais ils participent tous aux bonnes fonctions de l’organisme. Ce sont des « catalyseurs » aux très multiples fonctions. Leur présence donne des réactions chimiques qui sans cela ne pourraient se produire.

En fait ce sont des agents très importants pour les échanges métaboliques en favorisant les phénomènes vitaux indispensables au corps comme la respiration et la vie tout simplement !

S’il fallait réduire en quelques mots : ils favorisent à doses infimes toutes les fonctions et tous les échanges biologiques qui permettent au corps de vivre et de fonctionner harmonieusement.

Ce sont de petites particules de vie ayant des qualités diastasiques.

C’est parce qu’ils sont petits qu’ils portent le nom « oligo ». Ils sont présents en très faibles quantités dans tous les organismes vivants et ils agissent à très faible quantité parfois à l’état de trace et ont un rôle biologique de premier plan pour notre vie.

C’est le docteur Ménétrier qui baptisa 4 groupes homogènes de ses recherches par le terme de diathèse qui fait référence à contracter une pathologie donnée en fonction de facteurs héréditaires de la réceptivité ou de la résistance à toutes les maladies, ainsi que du comportement physique et psychologique qu’on rencontre.

Les quatre diathèses ont bien répondu au traitement avec des sels dilués de manganèse, manganèse-cuivre, manganèse-cobalt et cuivre-or-argent. Ainsi :

La diathèse 1 correspond au manganèse.

La diathèse 2 correspond au manganèse-cuivre.

La diathèse 3 correspond au manganèse-cobalt.

La diathèse 4 correspond au cuivre-or-argent.

 

De même, nous pouvons faire une subdivision :

  • Les diathèses 1 et 2 sont considérées comme les « diathèses jeunes ». En effet, les personnes qui font partie de ce groupe homogène présentent des signes de vitalité et de capacité d’auto-défense aussi bien organiques que psychologiques.
  • Les diathèses 3 et 4 sont connues pour être les « diathèses vieilles ». En effet, elles sont propres aux personnes qui présentent une usure des systèmes de défense ainsi que des structures de leur organisme.

Ainsi, durant l’enfance et pendant la jeunesse, on correspond généralement aux deux premières diathèses, avec une tendance à passer aux deux autres tout au long de notre vie.

Type de diathèse   – —     Oligo-élément correspondant

Allergie                              Manganèse (Fatigue du matin)

Hyposthénie                      Manganèse-Cuivre (Fatigue rapide et du soir)

Dystonie                            Manganèse-Cobalt (Fatigue de la cinquantaine)

Anergie                             Cuivre-Or-Argent (Fatigue des surmenés)

Désadaptation                  Zinc-Cuivre (Fatigue généralisée, impuissance)

 

« Il existe en outre, écrit Feldmann dans la Psychologie médicale, des évolutions naturelles passant de la diathèse I ou 2 à la diathèse 3 à l’âge adulte. Ce passage, dans les conditions d’évolution naturelle, se fera lentement, et il faut le déterminer pour pouvoir aider l’organisme à réagir avant le vieillissement.

En cas de diathèse anergique, il faut intervenir aussi rapidement que possible.

« Mais il existe des évolutions artificielles, dues à une agression externe ou interne, amenant le sujet à perdre le goût de l’action, à envisager son avenir comme fermé et, comme on le dit vulgairement, à « prendre un coup de vieux » prématurément. Le sujet présente une lassitude généralisée, des crampes, se « sent mal dans sa peau », et est fatigué dès le matin, incapable de tout effort prolongé, parfois excitable le soir avec des « coups de pompe » de plus en plus fréquents. « L’effet des oligo-éléments, régulateurs de l’organisme, va amener une régression des troubles, mais peut aussi provoquer le passage inverse d’une diathèse à l’autre. « Dans le cas du vieillissement prématuré que nous venons d’envisager, l’action du complexe Cuivre-Or-Argent transforme rapidement l’individu anergique, déprimé et sans courage, en une personne pleine de vitalité et d’euphorie et d’optimisme, qui risque de devenir par la suite nerveux, irritable ou agressif.

Il faudra alors ajouter du Manganèse afin que les résultats acquis mènent à un équilibre réel de l’organisme.

« Dans le cas d’une diathèse dystonique, le traitement par Manganèse-Cobalt peut amener une régression de l’individu vers une diathèse allergique, au fur et à mesure que l’anxiété et l’hyperémotivité disparaissent, que la mémoire se précise, et il faudra corriger l’apparition d’un tonus trop fort par l’administration de Manganèse et d’Iode.

 Mais parfois, l’amélioration du comportement général amène le sujet vers un comportement hyposthénique exigeant l’administration de Manganèse-Cuivre. « Si l’évolution spontanée de la diathèse allergique est exceptionnelle (et encore, qui n’a pas connu des allergiques asthmatiques avoir une verte vieillesse ?), l’évolution de la diathèse hyposthénique vers la santé est assez fréquente, spécialement chez les jeunes à qui l’on administre Manganèse-Cuivre. L’évolution de la diathèse anergique vers la santé est également possible si l’individu ne présente pas encore de lésions. « Ainsi nous voyons qu’en médecine fonctionnelle, il est avant tout nécessaire d’examiner correctement la symptomatologie et d’en préciser les variations pour être à même de modifier la thérapeutique par oligo-éléments.

 « Cela est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de troubles neuro-endocriniens, et le traitement de ces dysfonctionnements exige parfois d’associer aux oligo-éléments des substances opothérapiques naturelles. » (Extrait de la revue Psychologie médicale, 1980.)

 

 

 

Acteur-Nature

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Congrès « AGIR POUR LA SANTE NATURELLE » AIX-LES-BAINS

 

 

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 17 avril 2018

libero id, Curabitur leo. at sit risus. quis vulputate,