Actualités Bien vieillir Bien-être automne Bien-être hiver Bien-être printemps Compléments alimentaires Défenses naturelles Divers santé naturelle Grippe Immunité Mieux vivre au fil des saisons Prévention Seniors Système immunitaire Thèmes Vitamine D Vitamines

Le coronavirus adore notre confinement et vous savez pourquoi?

Le fait d’être confiné convient parfaitement au coronavirus car il nous prive de notre meilleure alliée la vitamine D, mais ce n’est pas tout car il nous apporte aussi un air intérieur vicié, une atmosphère psychologiqe au raz des pâquerettes, des conflits familiaux, des désordres mentaux et des crises de boulimie propres à nous faire devenir insulino-dépendants.

Mesdames, Messieurs, vous l’avez compris, notre terrain biologique est donc favorable au développement de l’hôte indésirable.  Et puis aussi si un membre de la famille est contaminé, ce sera toute la famille qui trinquera.

C’est un constat scientifique : selon l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur, les Français passent 85 % de leur temps dans des endroits clos (transport, bureau, écoles, maison) dont l’air s’avère jusqu’à 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. Matériaux d’isolation, peintures, meubles, allergènes, acariens, particules…le terrain domestique est la première source d’émissions de composés chimiques et son impact sur la santé est reconnu. Ces trente dernières années, le nombre d’asthmatiques a été multiplié par quatre en France et 20 000 décès par an seraient directement liés à une mauvaise qualité de l’air intérieur.

Comment agir face à cette pollution de l’air ambiant ?

Il suffit souvent de s’interroger sur ses habitudes de vie et d’apprendre à repérer les dangers. Cela implique de connaître les matériaux et produits utilisés quotidiennement, pour aménager, décorer, faire le ménage.

En fait ces préoccupations ne sont pas celles des confinés et ça arrange bien les affaires du coronavirus.

La précieuse vitamine D

La vitamine D peut renforcer le système immunitaire, en particulier chez les personnes dont le taux de vitamine D est bas. La supplémentation en vitamine D réduit le risque d’infection respiratoire, régule la production de cytokines et peut limiter le risque d’autres virus, tels que la grippe.

Une infection respiratoire peut entraîner des tempêtes de cytokines (cercle vicieux par lequel nos cellules inflammatoires endommagent les organes dans tout le corps), ce qui augmente la mortalité des personnes atteintes du COVID-19. Une vitamine D adéquate peut potentiellement offrir une protection modeste aux populations vulnérables…À l’heure actuelle, nous ne savons pas si la carence en vitamine D joue un rôle dans la gravité de l’infection par le COVID-19. Mais, étant donné la prévalence élevée de carence en vitamine D dans ce pays, il est prudent de recommander aux personnes de recevoir la dose quotidienne appropriée de vitamine D.

La plupart des corps humains produisent de la vitamine D dans la peau lorsqu’ils sont exposés au soleil. Environ 15 minutes par jour de soleil direct sont suffisantes pour que le corps de nombreuses personnes fabrique suffisamment de vitamine D. Les personnes à la peau plus foncée ont besoin d’une exposition plus longue au soleil pour fabriquer la même quantité.

En hiver, les habitants des latitudes nordiques peuvent ne pas être en mesure de produire de la vitamine D grâce à l’exposition au soleil. La lotion de protection solaire allonge le temps d’exposition nécessaire. De nombreuses personnes ont donc besoin d’une supplémentation. Par exemple, une recherche publiée en 2009 a montré que les taux de mortalité pendant la pandémie de grippe de 1918-1919 étaient influencés par la saison, avec un plus grand nombre de personnes décédant en hiver qu’en été.

Une chose est certaine: le confinement accentue un déficit flagrant de toute une population qui, par manque de lumière solaire se trouve en carence de vitamine D.

Qui, parmi les journalistes d’une télévision d’angoisse et de terreur vous parlera de cette carence monumentale en vitamine D qu’on a généré par presque 60 Jours de confinement ?
Qui dit carence en D dit ostéoporose, ostémalacie des enfants et enfin déficit immunitaire ce qui arrange bien les affaires du virus si virulent !

D’après les chercheurs de l’université Northwestern (Etats-Unis), les patients atteints du Covid-19 déficients en vitamine D ont deux fois plus de risques de développer une forme grave de la maladie que les autres. Aussi, si des niveaux corrects de vitamine D ne préviendraient pas d’attraper le Covid-19, ils pourraient protéger de complications graves. Pour l’heure, ces recherches n’ont pas encore été validées par des experts.

Pour leur étude, les chercheurs ont réalisé une analyse statistique de données issues d’hôpitaux et de cliniques de plusieurs pays tels que la Chine, l’Iran, les Etats-Unis et la France. Ils ont ainsi pu remarquer une corrélation significative entre taux de mortalité et carence en vitamine D.

En effet, ils ont observé un lien très important entre les niveaux de vitamine D chez les patients et la “tempête de cytokines”. Cette dernière caractérise une condition hyper inflammatoire causée par un système immunitaire hyperactif. On l’observe chez les personnes atteintes de formes sévères de Covid-19 et elle semble être à l’origine de la mort de la plupart d’entre eux.

En résumé

Aussi, la vitamine D pourrait empêcher notre système immunitaire de devenir dangereusement hyperactif en modulant la réponse des globules blancs et en empêchant de libérer trop de cytokines inflammatoires, avancent les chercheurs.
Comme l’a noté le docteur Roger Seheult, bien que la vitamine D ne semble pas avoir d’effet direct sur le virus lui-même, elle renforce la fonction immunitaire, permettant ainsi à l’organisme hôte de lutter plus efficacement contre le virus. Elle supprime également les processus inflammatoires. Dans l’ensemble, cela pourrait rendre la vitamine D très utile contre le COVID-19.

Confinement et port du masque, pratiques de gestes barrière: croyez-vous seulement que cela soit suffisant pour nous rendre inaccessibles à une contamination alors que cela se passe dans nos cellules. Seront-elles “armées” avec des éléments vitaux pour repousser l’adversaire..J’en doute, car si un organisme est affaibli, une seule faute commise dans ces genres de pratiques d’un autre temps et c’est le virus qui reprend le dessus….

Acteur-Nature
Roland Reymondier

Notre séléction de produits

Phyt'allerg 40 gél Diétaroma-complexe avec quercétine PROMO Découvrir
Astragale BIO ampoules PHYTOAURA Découvrir
Film "Ondes, science et manigances"-l'envers du décor/.conflits d'intérêt Découvrir
porta. id, Praesent ut commodo Donec et, tristique id risus.