-BIEN ÊTRE Actualités Alzheimer Bien vieillir Compléments alimentaires Dépression Douleurs Fiche santé pratique Foie Intestins Maladie de Lyme Maladies chroniques Paroles d'experts Rhumatismes Seniors Thèmes Vieillissement

La SAMe est un incroyable agent de santé

Nous avons vu dans notre précédent article que la recherche a démontré que la SAMe était aussi efficace que certains médicaments pour soulager la dépression, sans les effets secondaires souvent associés à ces antidépresseurs. On pourrait simplement en rester là et pourtant la SAMe est une vraie molécule anti-vieillissement et pour preuve:

                     

En plus de stimuler les produits chimiques du cerveau importants pour la santé de l’humeur, SAMe favorise la synthèse d’autres composés essentiels à des fonctions telles que l’expression des gènes et la réparation de l’ADN.

Les scientifiques ont démontré que la SAMe pouvait jouer un rôle unique dans la prévention, le traitement ou l’inversion de nombreux troubles de notre société actuelle à savoir:

                                    *la fibromyalgie

                                    * la maladie d’Alzheimer

                                    * la maladie de Parkinson

                                    *les maladies inflammatoires de l’intestin

                                    *l’insomnie

                                    *l’arthrose

                                    *les maladies du foie.

 Pourquoi la SAMe inhibe les maladies du vieillissement?

Le composé SAMe (S-adénosylméthionine) se trouve partout dans les tissus et fluides du corps, et il est nécessaire dans une myriade de réactions biochimiques. Alors que la SAMe se produit dans pratiquement toutes les cellules vivantes, les scientifiques pensent qu’elle a longtemps aidé les cellules à se défendre contre les influences destructrices.

L’un des processus les plus importants dans lequel la SAMe est impliquée est la méthylation, dans laquelle elle agit comme un donneur de méthyle pour soutenir une multitude de réactions chimiques.

Les processus biochimiques vitaux dans le corps reposent sur la méthylation. Il s’agit notamment de la synthèse d’acides nucléiques (ADN et ARN), de protéines, de phospholipides et de neurotransmetteurs. La SAMe et les réactions de méthylation qu’elle favorise aident à réguler l’expression des gènes, le métabolisme lipidique et minéral, la structure membranaire et la fluidité.

La SAMe contribue à la production et au recyclage des molécules de signalisation de notre corps telles que les hormones et les neurotransmetteurs, y compris la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline

La capacité de votre corps à méthyler de manière appropriée peut diminuer avec l’âge, entraînant un risque accru de nombreuses maladies chroniques liées à l’âge, notamment le cancer, la neurodégénérescence et les maladies auto-immunes.

L’aspect positif de méthylation de SAMe peut bloquer la maladie et ralentir certains processus de vieillissement.

De plus, la SAMe est nécessaire à la synthèse du glutathion, ce qui signifie qu’elle joue un rôle important dans la protection de l’organisme contre le vieillissement induit par les radicaux libres.

 La SAMe est un agent de réparation du corps

Le glutathion est crucial pour la fonction hépatique. Le foie est l’organe le plus responsable de la purification des toxines dans le corps. La SAMe joue un rôle important dans l’amélioration du pouvoir antioxydant de la superoxyde dismutase (SOD).

Enfin, SAMe est nécessaire pour synthétiser un groupe de composés appelés polyamines.  Les polyamines sont essentielles pour la régulation efficace de la croissance cellulaire normale et les preuves suggèrent qu’elles jouent un rôle dans la mort cellulaire programmée (apoptose).

Les polyamines facilitent la réparation de l’ADN, l’expression génique, la régénération des neurones et la phosphorylation des protéines (ajout d’un groupe phosphate à une protéine). Une polyamine particulière, la spermidine, a été qualifiée de «médicament anti-âge universel» en raison de ses effets sur la longévité sur un certain nombre de modèles expérimentaux allant d’organismes unicellulaires tels que la levure à des modèles murins plus complexes.

Ces nombreuses réactions biochimiques déclenchées par la SAMe offrent des avantages protecteurs bien au-delà des effets antidépresseurs pour lesquels elle est la plus connue – et aident à expliquer pourquoi la SAMe a un si large éventail d’activités anti-âge et anti-maladie.

La SAMe bloque les maladies invalidantes de notre société :

L’Incompréhensible  Fibromyalgie

La fibromyalgie est un trouble caractérisé par des douleurs musculo-squelettiques, de la fatigue et des changements d’humeur. Bien qu’il n’y ait pas de remède connu pour cette maladie, la SAMe s’est avérée efficace contre certains de ses pires symptômes.

 Dans un essai humain en double aveugle, les scientifiques ont donné aux patients atteints de fibromyalgie soit 400 milligrammes de SAMe deux fois par jour ou un placebo. La SAMe a amélioré la douleur, la fatigue, la raideur matinale et l’humeur.

Dans d’autres études, SAMe a montré des avantages similaires et semble fournir une gestion sûre et efficace de la fibromyalgie.

La SAMe stimule la synthèse neurochimique pour bloquer la dépression

Il a été démontré que la SAMe joue de nombreux rôles essentiels dans le corps, mais ces fonctions ont été largement éclipsées par ses effets bien établis contre la dépression.

C’est peut-être parce que la SAMe répond au besoin croissant de traitement de la dépression de manière plus efficace et beaucoup plus sûre que les médicaments disponibles.

La dépression est un problème majeur de santé publique qui touche environ 10% des adultes américains. Cependant, des chercheurs de Harvard ont découvert en 2010 que «la majorité des patients déprimés ne connaîtront pas de rémission lorsqu’ils sont traités avec un antidépresseur de première intention.»  En d’autres termes, les médicaments antidépresseurs ne fonctionnent pas pour la plupart des gens.

Dans les essais cliniques, des doses de 200 à 1 600 milligrammes de SAMe par jour ont systématiquement entraîné une amélioration rapide des symptômes dépressifs et produit des effets secondaires légers et transitoires.

 Par exemple, en 2004, une équipe de psychiatres de Harvard a administré de 800 à 1 600 milligrammes de SAMe par jour à 30 patients dont la résistance au traitement par les antidépresseurs a été démontrée.  Les chercheurs ont constaté que 50% de ces patients ont répondu au traitement, avec un remarquable 43% en rémission des symptômes!

Maladie d’Alzheimer et troubles cérébraux: une piste prometteuse

Plusieurs millions de personnes dans le monde souffrent de démence, un bilan qui devrait plus que tripler d’ici le milieu de ce siècle, selon le groupe Alzheimer’s Disease International.

Cependant, dans un développement prometteur, les experts ont récemment découvert une conclusion cruciale qui nous donne un indice à une cause sous – jacente de la maladie d’Alzheimer. Il s’avère que les patients atteints de la maladie d’Alzheimer ont des taux de SAMe très bas, même significativement inférieurs à ceux trouvés chez les patients souffrant de dépression.

Étant donné que la SAMe favorise avantageusement une réaction chimique importante connue sous le nom de méthylation, un manque  de cet élément pourrait entraîner des perturbations dans ce processus de méthylation, ce qui pourrait être un facteur clé de la maladie d’Alzheimer. En fait, une théorie suggère qu’avec la méthylation se produit une altération dans différents troubles neurologiques et psychiatriques.

Il est même prouvé que la perte progressive du groupe méthyle contribue au processus de vieillissement lui-même!

La SAMe s’est également avérée avoir un effet bénéfique sur deux des protéines associées à la maladie d’Alzheimer et en priorité la bêta-amyloïde.

La preuve par la science

Dans une étude animale, les scientifiques ont découvert que la SAMe réduisait la production de plaque amyloïde, augmentait la mémoire spatiale et inhibait la phosphorylation de tau, le processus derrière l’accumulation de protéines intracellulaires appelées enchevêtrements neurofibrillaires caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. De plus, le traitement SAMe a réduit la propagation de la plaque dentaire. Les chercheurs ont encouragé d’autres études pour évaluer l’utilisation de la SAMe ” comme  médicament potentiel pour le traitement de la maladie”.

Une autre étude menée sur des souris a montré que la supplémentation en SAMe diminuait les dépôts cérébraux de plaque bêta-amyloïde de 80% après seulement un mois de traitement !

En prime, les scientifiques pensent que la supplémentation en SAMe peut améliorer la fonction cognitive et réduire la dépression, deux symptômes courants associés à la maladie d’Alzheimer.

Une supplémentation quotidienne de 1 200 milligrammes de SAMe pendant quatre à six mois a augmenté de 62,5% le niveau de SAMe dans le liquide céphalo-rachidien chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

La SAMe et la Maladie de Parkinson

Le deuxième trouble neurodégénératif le plus courant après la maladie d’Alzheimer est la maladie de Parkinson, qui toucherait environ 7 à 10 millions de personnes.
Comme pour la maladie d’Alzheimer, la recherche révèle une corrélation directe entre les niveaux de SAMe et la maladie de Parkinson.

Chez les personnes vieillissantes atteintes de la maladie de Parkinson, des marqueurs accrus de la neurodégénérescence ont été trouvés lorsque les facteurs de méthylation tels que la SAMe sont faibles.

Inversement, la fonction cognitive est meilleure lorsque les niveaux de SAMe sont proportionnellement plus élevés.

La SAMe a un certain nombre de mécanismes sous-jacents qui aident à soutenir une fonction cérébrale saine. La SAMe soutient le cerveau à travers le processus clé de la méthylation. La SAMe soutient également les niveaux cérébraux de glutathion et améliore le pouvoir antioxydant de la superoxyde dismutase (SOD).

Ces capacités jumelles aident à expliquer davantage la puissance de SAMe en tant que composé neuroprotecteur.

Maladie inflammatoire de l’intestin

Une supplémentation en SAMe pourrait également être bénéfique pour les patients souffrant d’une maladie inflammatoire de l’intestin. Les scientifiques ont découvert que ces personnes ont de faibles concentrations de SAMe, ce qui suggère que des niveaux insuffisants de SAMe peuvent jouer un rôle dans la distinction d’influences telles que la toxicité du soufre en tant que «mécanisme causal des maladies inflammatoires de l’intestin».  Une étude ultérieure a révélé que la supplémentation en SAMe en combinaison avec d’autres antioxydants améliorent les facteurs inflammatoires et les symptômes intestinaux et rétablissait les faibles taux sanguins de glutathion à des valeurs normales dans un modèle animal de colite sévère.

L’ Insomnie

La SAMe a un effet bénéfique sur les personnes souffrant d’insomnie. Il joue un rôle important dans la synthèse de la mélatonine, une hormone associée au sommeil.

La mélatonine a été étudiée comme traitement de l’insomnie, du syndrome de retard de phase du sommeil et des troubles du rythme circadien du sommeil.

Cependant, la production de cette hormone semble diminuer avec l’âge. Heureusement, SAMe favorise la fonction de l’enzyme qui convertit la N-acétylsérotonine en mélatonine.

De plus, en favorisant la production de mélatonine, la SAMe peut inhiber le processus de vieillissement lui-même! La mélatonine est un agent thérapeutique reconnu qui cible la cause profonde du vieillissement et des maladies liées à l’âge, et prolonge ainsi la durée de vie. La mélatonine a été démontrée dans des études animales pour prévenir le vieillissement prématuré et la carcinogenèse et pour augmenter la durée de vie moyenne.

Arthrose

La SAMe est connue pour cibler l’arthrose, qui touche plus d’un tiers des personnes de plus de 65 ans.

Dans une méta-analyse complète, les scientifiques ont découvert que la SAMe était aussi efficace que les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) pour soulager la douleur et optimiser la fonction articulaire – mais sans les effets indésirables liés à la prise d’AINS.

Par rapport à l’ibuprofène, la SAMe s’est avérée aussi efficace, ou plus efficace, pour réduire les manifestations articulaires douloureuses, y compris la raideur matinale, la douleur au repos et au mouvement, l’enflure, les «craquements» et l’amplitude limitée des mouvements dans les articulations arthritiques. Pourtant, les effets secondaires étaient trois fois plus fréquents avec l’ibuprofène.

Confirmant ces effets, des essais cliniques ultérieurs ont démontré que la SAMe bloque la douleur et la raideur chez les personnes vieillissantes souffrant d’arthrose. De manière remarquable, des études in vitro et animales ont indiqué que la SAMe stimule la production de cartilage, essentielle pour arrêter et inverser l’arthrite.

Maladie du foie et calculs biliaires

Parce que le foie a plus de 500 fonctions critiques, de la synthèse de composés à l’élimination des contaminants, les maladies qui altèrent la capacité du foie à remplir ces fonctions peuvent mettre la vie en danger.

Sans SAMe, les cellules du foie sont moins efficaces à effectuer la désintoxication des réactions vitales, mais des scientifiques ont constaté que les patients atteints de cirrhose ont des altérations dans la voie qui produit la SAMe.

Des taux de SAMe insuffisants sont liés à diverses maladies du foie, y compris la stéatose hépatique non alcoolique et la stéatohépatite non alcoolique.  Dans plusieurs études, les patients souffrant de divers problèmes hépatiques (y compris la toxicité médicamenteuse) ont bien répondu à l’administration de SAMe, montrant des signes d’amélioration de la fonction hépatique et, dans certains cas, une restauration de la fonction hépatique normale.

Dans un essai portant sur des patients prenant 1 600 milligrammes de SAMe par jour, les scientifiques ont découvert que les signes de lésions hépatiques étaient considérablement réduits, notamment une diminution des taux de bilirubine sanguine.

Il a été démontré que la SAMe traitait les maladies hépatiques alcooliques par au moins quatre mécanismes:

  • l’augmentation des niveaux de glutathion, la réparation du transport du glutathion dans les mitochondries, la réduction de la toxicité des cytokines inflammatoires et l’augmentation de la méthylation de l’ADN.

Et puis la SAMe aide et peut prévenir les maladies du foie en augmentant l’expression des gènes dans les cellules hépatiques impliquées dans le métabolisme de l’alcool. Elle aide les alcooliques pour s’en sortir.

La SAMe pourrait également aider à prévenir les calculs biliaires chez les femmes. Dans une étude contrôlée chez des femmes prenant des contraceptifs oraux à base d’œstrogènes, 600 milligrammes de SAMe par jour ont réduit le cholestérol biliaire, ce qui suggère que la SAMe pourrait également prévenir les calculs biliaires chez les femmes ayant des taux d’œstrogènes élevés.

                                     

En conclusion

Depuis qu’ACTEUR-NATURE existe nous n’avons cessé de vous présenter des produits hors norme et La SAMe en est un.

En conséquence, les scientifiques ont maintenant démontré que la SAMe est efficace pour prévenir, traiter et  agir en toute sécurité sur plusieurs maladies, notamment la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la fibromyalgie, les maladies inflammatoires de l’intestin, l’insomnie, l’arthrose, les maladies du foie et même le vieillissement.

Roland Reymondier

Références scientifiques  

Notre séléction de produits

SAMEe de chez API-NATURE Découvrir
AFA KLAMATH-extraordinaire fortifiant - TONIC NATURE Découvrir
SPIRULINE BIO NATESIS Découvrir
et, id commodo felis diam justo venenatis at vel,