-BIEN ÊTRE Actualités Allergies Bien-être printemps Compléments alimentaires Maladies chroniques Mieux vivre au fil des saisons Thèmes

Allergique en février

L’Organisation Mondiale de la Santé considère que les allergies sont à classer au quatrième rang des maladies dans le monde après le cancer, les maladies cardiovasculaires et le Sida.
Les maladies allergiques, dans lesquelles on trouve l’asthme, la rhinite, la conjonctivite,la dermatite atopique ont considérablement augmenté en France au cours de ces dernières décennies.

Image par NickyPe de Pixabay –

Les études épidémiologiques estiment la prévalence cumulée des maladies allergiques à 25 voire 30% ces dernières années. La courbe n’est pas prête de s’inverser….
Les causes ? Pollution… mais aussi dérèglement climatique… mais encore mauvaise hygiène alimentaire….

« Depuis quelques années, je fais l’observation suivante :
Dès mi février, je suis affecté par une rhinite de type allergique qui m’empoisonne l’existence. En tant qu’Acteur-Nature, je m’efforce d’appliquer certaines règles de vie saine qui améliorent mon état.

Voici donc ce que j’ai découvert :

Les végétaux qui nous protègent

Dans le domaine des nutriments, une substance se détache nettement comme élément antiallergique, il s’agit de la quercétine.
Celle-ci est certainement à l’origine des incomparables effets thérapeutiques des oignons qui en contiennent énormément. D’autres végétaux en sont bien pourvus. Il s’agit : de la plante sophora Japonica, du brocoli et du raisin rouge.

La quercétine a des qualités médicinales très variées. Elle serait pour certains chercheurs l’un des meilleurs agents anticancéreux. Elle neutralise plus d’un agent cancérigène tout en prévenant la détérioration de l’ADN en inhibant l’action des enzymes sur la stimulation de la croissance des tumeurs.

La quercétine est avant tout anti-inflammatoire, antibactérienne, antifongique et antivirale.

Chimiquement, elle est semblable à la cromolyne, un antihistaminique connu.
Elle agit par le biais du système immunitaire pour étouffer les réactions allergiques. Elle inhibe la libération d’histamine par les cellules et contribue de ce fait à combattre les allergies tel le rhume des foins et les phénomènes asthmatiques.

La quercétine est également antithrombotique : elle aide à bloquer la formation de thrombus, ces caillots de sang qui obstruent les vaisseaux. Enfin, en tant qu’antioxydant, elle absorbe les radicaux libres de l’oxygène et prévient l’oxydation des graisses.
Cela lui permet de protéger les artères contre les ravages possibles des radicaux libres et du cholestérol oxydé.
Grâce à la quercétine, les artères restent saines et bien dilatées.

Des moisissures qui soignent, dans l’air de nos « anciens » appartements ?

Oui, vous vous l’avez bien lu, certaines moisissures présentes dans la poussière de maison auraient une fonction thérapeutique à cause d’une substance nommé Bêta (1.3) d glucane, composant majeur de la paroi cellulaire des champignons microscopiques.

Jusqu’ici, habitat humide et présence de moisissures, étaient toujours associés à une augmentation du risque asthmatique.

Cet état de fait vient d’être contesté par une équipe de chercheurs de Cincinnati, à l’aide d’une cohorte de naissance de 574 nourrissons nés de parents atopiques suivis pendant 1 an.

Ainsi, les enfants exposés à de forts taux de bêta-d-glucane dans la poussière de maison, avaient moins de risque de sifflements récidivants et de sifflements associés à une sensibilisation allergique, alors que les enfants exposés à de faibles taux voyaient leur risque augmenter.

La plupart des champignons microscopiques accompagnent l’existence de l’humanité depuis la nuit des temps et, cette vie cellulaire qu’on trouve aussi dans la levure de bière, est source de santé.

Devons-nous affirmer que ce type de moisissures se trouve principalement dans les anciennes bâtisses faites avec des éléments naturels ?

Il n’en va pas de même du formaldéhyde qu’on retrouve partout dans nos constructions modernes faites de contre plaqués et matériaux synthétiques. Le formaldéhyde s’avère tout à la fois cancérigène et hautement allergisant.

L’idée suivant laquelle le bêta-glucane est un élément extrêmement bénéfique à l’encontre des allergies n’a pas échappé à l’équipe des laboratoires Diétaroma.

Une spécialité nommée Plerasan s’avère être un concentré de bêta-glucane issu d’un champignon nommé pleurote à l’impressionnante qualité antiallergique.

En fait, les Bêta glucanes sont connus, depuis qu’on les a isolés de la levure de bière. Ce sont des éléments hautement bénéfiques pour le système immunitaire !

Deux plantes antiallergiques majeures

Il s’agit du bourgeon de cassis qui a une action qu’on nomme « cortisone like » et du curcuma dont le docteur Servan Schreiber fut le chantre (nous aurons l’occasion de reparler de ce Monsieur assez exceptionnel)

La propoline toujours incontournable

La propoline Aagaard, celle que le docteur Donadieu, père de l’Apithérapie, désignait comme la meilleure au monde, est elle aussi d’une exceptionnelle richesse en quercétine.

Personnellement, je pense qu’avec la prise de propoline, le plus tôt possible, vous rajoutez une incroyable barrière à toute forme d’allergie. Vous la trouverez aussi dans votre boutique diététique. préférée ou sur le site Elixanatur.

Ayez toujours à portée de main ou mettez-en sur votre mouchoir, un peu d‘huile essentielle d’estragon et, faut-il le répéter, éliminez tous les laitages. Je sais, c’est dur, mais le jeu en vaut la chandelle.

Enfin, si vous avez oublié votre cure, l’astragale est une plante incontournable pour renforcer votre système immunitaire.

Bernard Burlet

Notre séléction de produits

Phyt'allerg 40 gél Diétaroma-complexe avec quercétine PROMO Découvrir
Astragale BIO ampoules PHYTOAURA Découvrir
Kitocit-dépolluer métaux lourds HAN BIOTECH Découvrir
libero eleifend fringilla facilisis quis ut