Air, eau, terre, soleil : à la base de la médecine d’Hippocrate !

Copie de Copie de Ittinérant Ubaye-Italie début sep 2014 128Lac du Vallonnet (Fouillouse) – Avec la sortie sur les écrans du film “Hippocrate”, nous n’avons pas résisté au désir de mieux vous le faire connaitre. Actuellement, on considère Hippocrate comme le père de la médecine. Cependant, les principes qu’il énonçait sont à mille lieux de ceux que soutient la médecine actuelle.
Hippocrate a laissé une œuvre considérable sur la médecine de son époque, qui on le sait bien était naturelle…

Hippocrate ne tenait aucun compte du nom de la maladie :

mais il considérait « l’unité de la maladie » qui selon lui se manifeste sous des caractéristiques différentes …
Il vouait beaucoup d’importance au malade et surtout à ses mouvements réactionnels.
Le malade était pour lui l’unique entité morbide qu’il fallait appréhender dans l’ensemble de ses réactions.

Voici les bases des directives générales de sa thérapeutique, en fait un vrai traitement naturel :

a) PRIMUM NON NOCERE :
Cela se traduit par ne pas nuire. Ne jamais faire violence au corps : n’employer que des moyens naturels et vitaux qui ne nuisent aucunement.

b) DEINDE PURGARE :
il faut purger, drainer, nettoyer…. Si l’on part du principe que la cause principale de toute maladie est un mauvais fonctionnement de l’intestin. Donc les vrais remèdes pour guérir : jeûne, diète, purgation naturelle.

c) NATURA MEDICATRIX : La nature est le vrai et seul médecin. Sans instrument et sans instruction elle fait ce qui convient. Hippocrate soutenait que seule la Nature pouvait guérir, aidée par des moyens naturels

d) CONTRARIA CONTRARIIS :
Les contraires par les remèdes contraires. La faim est guérie par le fait de manger, la soif par la boisson, le chaud est le remède du froid et le froid du chaud. Le repos est le remède de la fatigue. Agir par contraste est une règle de Bonne Santé.

e) SIMILA SIMILIBUS :
Les semblables sont guéris par les semblables. C’est sur ce principe que reposent les bases de toute vaccination…. Mais aussi l’homéopathie…. Le fait bien souvent constaté c’est que les pro-vaccinalistes sont des anti homéopathie. Trouvez l’erreur !

Actuellement, la médecine repose depuis un peu plus de cent ans sur le mythe vaccinal orienté par Pasteur. Ce positionnement est cependant en totale contradiction avec PRIMUM NON NOCERE. Vacciner n’est et n’a jamais été un acte « naturel » et, bien souvent il peut même faire violence à l’organisme. Il serait faux de nier les résultats créditeurs des vaccins, alors pourquoi taire les effets indésirables ?

L’homéopathie ne peut jamais nuire, pour la bonne raison qu’on ne trouve pas trace de produits nocifs tant les dilutions sont importantes.

Une chose est certaine c’est que, par la loi des semblables, Hippocrate entendait utiliser la SANTE pour provoquer la SANTE et non le MAL pour soigner le MAL.

Sur quoi repose la Médecine Hippocratique ?

Si l’on considère que la maladie est due à un déséquilibre, un manque de vie, pour aider le corps à expulser les matières indésirables qui l’encombrent, nous devons lui donner la vie.

Mais où se trouve la vie ?

Simplement, dans les éléments qui sont à la base de toute forme vivante : le soleil, l’air, l’eau, la terre et les aliments qu’elle donne.

Ce sont les quatre éléments : Terre-eau-air-feu qui correspondent aux : solide-liquide-gazeux-radiant -éléments essentiels à toute forme de vie sur terre.

De même qu’une plante pour naître, croître, vivre saine et belle, a besoin de tous ces éléments naturels, l’homme qui est un élément du monde terrestre a besoin pour se développer normalement et vivre en bonne santé des éléments de base de toute vie à savoir :

  • *Le soleil et sa lumière, sa chaleur, son rayonnement
  • *L’air pour son aspect vivifiant et oxygénant (mais pas seulement, elle contient des ions négatifs revitalisants)
  • *L’eau pour son aspect purifiant et dynamisant.
  • *La terre matrice de toute vie

Dès que, pour de multiples raisons, nous négligeons un de ces éléments, nous verrons notre santé s’altérer. Pour la retrouver, nous devrons vivre selon la Nature et recourir à ces principes pour nous guérir.

Il est déraisonnable de prétendre revenir à une vraie santé en recourant à des moyens factices et artificiels et antinaturels. Un produit qui est contre nature ne peut pas guérir mais induire encore plus de problèmes.

Le postulat Hippocratique, c’est que notre corps est constitué si intelligemment qu’il a en lui-même le pouvoir de se guérir. Nous avons donc le devoir de l’aider en lui fournissant les éléments vitaux indispensables, lui permettant de se débarrasser de toute intoxication, cause de maladie, pour qu’il retrouve sa nature saine.

Pour bien comprendre nos écrits, il faudrait revenir aux écrits de la fin du XIXème siècle et du début du XXème siècle où des naturopathes et médecins s’appuyaient tous sur la vraie médecine Hippocratique à savoir :

  • *Paul Carton et sa fameuse médecine hippocratique et sa synthèse alimentaire
    * Louis Khune et ses méthodes d’hydrothérapie
    * Adolphe Just, apôtre de l’hydrothérapie mais aussi de l’air pur et surtout de l’argile
    * Bircher-Benner et ses aliments vivants mais aussi utilisateur de l’eau, du soleil et de l’air pur des montagnes de Suisse
    * Sébastien Kneipp, le père de la médecine par l’eau qui ne négligeait aucun moyen naturel mis à sa disposition.

Tous avaient comme principe de base d’unifier l’ensemble des moyens de guérisons matériels :
soleil-air-eau-terre- pour une vraie guérison.

Ils avaient en commun un FOI en l’énergie créatrice de l’Univers source de Paix de Lumière et d’équilibre.

Bircher-Benner affirmait « Pour guérir de la maladie, nous disposons de la vie ». Si pour lui, l’alimentation était la maîtresse souveraine de la vie et de la santé, il ne négligea jamais l’air, le soleil et l’eau et surtout une indéniable foi dans tous les facteurs de vie naturelle.

Alors, sommes-nous encore capable de renouer avec les véritables bases de la Médecine Hippocratique ?

En fait c’est à cela que nous tendons, avec Acteur-Nature…

Bernard Burlet

Pour en savoir plus :

– Nous vous rappelons notre récent dossier sur l’eau : “Le mystère de l’eau“. Mais, d’ici peu, nous vous parlerons des avantages thérapeutiques de l’hydrothérapie.

– Nous avons regretté la pollution de l’air et en avons traité les méfaits dans une rubrique. Mais, rassurez-vous, nous viendrons vous entretenir des bienfaits de l’ionisation négative de l’air d’ici peu et de ses avantages à l’encontre de la pollution.

– Nous aurons le loisir de vous parler des bonnes vibrations du soleil et de ce que l’on nomme l’héliothérapie. Vous en comprendrez les bienfaits avec surtout une bonne fabrication de la vitamine D indispensable pour le corps (voir article).

– Mais ce que nous vous réservons pour les prochains jours, c’est le pouvoir curatif exceptionnel de la Terre et là vous ne serrez pas au bout de vos surprises. La boue guérit comme nul autre produit. La terre peut s’avérer l’un des plus forts agents de santé et de vitalité que l’on puisse trouver…..Article en ligne :Le merveilleux pouvoir guérisseur de l’argile” (partie 1)

Alors restez fidèle à votre Acteur-Nature

porta. luctus lectus id, libero. mattis dictum risus