Peut-on changer la couleur de ses sentiments ?

200px-FolieneualtPhoto WikipédiaDr JL Dervaux – Les couleurs influencent-elles les sentiments ou, autrement dit, les sentiments ont-ils une couleur ? C’est ce que je veux aborder aujourd’hui dans cet article sur un sujet que j’ai développé dans mon livre “Dépression et anxiété”.

– La réponse à la première partie de la question est résolument oui, c’est le principe même de la chromothérapie développée par de nombreux naturopathes : l’exposition répétitive à des lumières filtrées de telle ou telle couleur peut, à la longue, modifier le profil psychologique dans tel ou tel sens. Il est bien connu par exemple que la couleur bleue est la couleur du calme, elle évoque entre autres la nuit, alors que le vert est la couleur de l’espérance ; plus tonifiante, elle évoque la forêt et la nature.

– Quant à la couleur des sentiments, le docteur Victor Pauchet, chirurgien amiénois, avait développé dans son livre “Les chemins du bonheur” une métaphore colorée des sentiments, en distinguant :

  • les sentiments noirs : dépression, manque de confiance en soi, doutes, etc., qui dépriment directement l’humeur ;
  • les sentiments rouges : sentiments d’anxiété, d’angoisse, d’excitation nerveuse qui, eux, épuisent l’organisme secondairement.
    On retrouve bien ici cette notion que l’environnement peut, de par ses couleurs en particulier, influer sur notre humeur et notre mental, qui en prennent la teinte.
Nous pouvons donc penser que les méthodes méditatives : autosuggestion, méditation, visualisation interne, vont pouvoir, d’une certaine manière, changer la couleur de nos sentiments, faire passer le rouge de l’anxiété au bleu de la sérénité, le noir de la dépression au vert de l’espoir.


N’oubliez pas que « votre vie est peinte aux couleurs de votre regard », alors : à vous de jouer !

Dr JL Dervaux

Ouvrage de référence :

38865

« Dépression et anxiété » ; Collection « solutions naturelles » ; éditions Dangles