-BIEN ÊTRE Actualités Bien vieillir Bien-être hiver Bien-être printemps Cardiovasculaire Circulation veineuse Compléments alimentaires Fiche santé pratique les arbres médecins Mieux vivre au fil des saisons Phytothérapie Prévention Produits bio Recettes de santé Seniors Thèmes

Le pycnogénol, un produit bien français pour la circulation veineuse

Nous entendons tous parler du pouvoir antioxydant des vitamines C et E et des caroténoïdes. Pourtant, d’autres corps sont d’un intérêt tout aussi majeur : il s’agit des flavonoïdes. Ce sont des agents surement plus actifs pour la santé que toutes les vitamines connues actuellement et pourtant ils font rarement parler d’eux. Nous allons découvrir ensemble combien le pycnogénol, autre flavonoïde puissant, peut nous rendre service si nous souffrons de problèmes circulatoires et ceci aussi bien en hiver.

Photo https://pixabay.com/fr/

Pendant des années, les chercheurs ne comprenaient pas pourquoi les Français qui faisaient une bonne consommation de beurre, pouvaient avoir un taux de cholestérol élevé tout en fumant autant que les Américains mais, en affichant cependant 3 fois moins de maladies cardiaques que ces derniers.
Le problème fut compris lorsqu’on se pencha sur leurs assiettes respectives. Les Français consomment plus de fruits et légumes que les américains, mais surtout en plus ils prennent un peu de vin rouge. Ces facteurs concourent à une prise régulière de flavonoïdes dans le bol alimentaire.

Sous quelle forme se trouvent les flavonoïdes ?

Insolubles : ce sont alors des tanins. Ils se trouvent en abondance dans le thé, le vin rouge. Ils capturent le fer et ont une forte activité anti tumorale.
Solubles : ils sont parfaitement assimilés par le corps et ont des qualités anti oxydantes.
Outre la quercétine, on trouve la rutine et l’hespéridine dont les agrumes sont richement pourvus.

On rencontre encore des proanthocyanidines. C’est l’immense découverte du docteur Masquelier mais avant lui celle des Indiens d’Amérique du Nord.
En fait, lorsque Jacques Cartier fut coincé pendant de longs mois dans les glaces du Saint-Laurent en 1534, l’équipage fut ravagé par le scorbut. Ce sont les Améridiens qui les soignèrent avec des infusions d’aiguilles de pins.

Plus de 400 ans plus tard, Jacques Masquelier, de l’Université de Bordeaux, se rendit au Québec, plus précisément à l’Université Laval, pour découvrir ce qui, dans le pin, pouvait avoir sauvé les marins français. C’est ainsi qu’il identifia une classe de composés flavonoïdiques qu’il nomma pycnogénol.

Actuellement, on porte attention aux flavonoïdes qu’on trouve dans le thé, l’aubépine, le cacao et qui font merveille dans toute la circulation sanguine…. Mais il y a encore plus : les qualités incroyables en tant qu’anti oxydants des flavonoïdes du riz rouge, du haricot de soja, du bleuet, de la canneberge et de la myrtille…

Voici quelques plantes riches en flavonoïdes :
Le ginkgo biloba, le thé, le cacao, la vigne rouge, l’hamamélis, le marron d’inde, la prêle, le millepertuis.

Les indications des flavonoïdes

Les bienfaits des flavonoïdes, qu’on nomme aussi vitamine P, viennent essentiellement de leurs qualités anti-inflammatoires, immunostimulantes, anti oxydantes. Ils renforcent considérablement tous les vaisseaux sanguins et améliorent ainsi la circulation.

Quand il s’agit de protéger la paroi vasculaire, de la fortifier et de préserver sa résistance, rien de tel que l’utilisation du pycnogénol issu de l’écorce de pin des Landes.
Des recherches sous la direction du professeur Masquelier sur des patients ayant des parois vasculaires très fragiles, ont porté sur les conséquences d’une supplémentation de l’alimentation en procyanidine (pycnogénol). Les résultats furent spectaculaires. Il s’est avéré que, en peu de temps, ce flavonoïde avait renforcé la paroi vasculaire de 2,3 fois. Cela signifie un avantage pur de 130% .
Avec le renforcement de la paroi vasculaire, on obtient également que le liquide séreux du sang ne « fuit » pas à travers la paroi vasculaire et évite le gonflement par accumulation.
Lorsqu’il y a manque de flavonoïdes, la paroi vasculaire finit par se dégrader jusqu’à la rupture mais aussi des varices finissent par faire leur apparition…

Ces jambes qui nous laissent sans repos

Seuls ceux qui n’en souffrent pas peuvent à peine imaginer combien les jambes peuvent être source de gêne et d’irritation.
Une recherche a été faite sur la question de savoir pourquoi ce sont surtout les femmes qui souffrent des problèmes aux jambes. On suppose que cela a un rapport avec les hormones féminines. Ces dernières peuvent d’une part venir de l’organisme mais aussi de l’usage de la pilule contraceptive.
Cependant, les influences hormonales passent de la mère à la fille et se manifestent à la faveur d’évènements typiquement féminins tels que la grossesse et la ménopause.

La prise de flavonoïdes comme le pycnogénol, mais aussi la rutine semble être vraiment la solution. Les résultats sont bien souvent intéressants.

Les qualités vitales des flavonoïdes

Les flavonoïdes ont été mis en évidence par Albert Szent Gyorgyi, un chercheur hongrois qui reçut le prix Nobel de Médecine en 1937 après avoir isolé la vitamine C .
Avec plus de 4000 composés, ces « vitamines » représentent une gigantesque famille d’antioxydants.

Ils sont particulièrement abondants dans les aliments de santé.

Ils ont des qualités qui font qu’en leur présence, la vie se régule. Les recherches, faites au cours de ces dernières années, ont mis en évidence que de nombreux végétaux faisant partie du quotidien alimentaire de certaines cultures traditionnelles constituaient des sources exceptionnelles de molécules possédant la capacité d’interférer sur le bon état du corps.

La fonction des flavonoïdes dans les plantes est de leur apporter une couleur attractive. Ce sont eux qui sont responsables de la couleur variée des fleurs et des fruits.
Dans les feuilles, ces composants sont de plus en plus reconnus comme stimulant la capacité physiologique de survie de la plante en la protégeant contre des pathologies fongiques et des ultra-violets.
Ils sont élaborés au moment de la photosynthèse et leur premier rôle est la protection des feuilles des rayonnements nocifs provenant du soleil.

Avant la chute des feuilles, ces corps sont acheminés par la sève descendante et stockés dans le tronc et les racines. (exemple le pycnogénol) C’est pour cette raison que de nombreux bois sont jaunes. Cette couleur étant encore plus marquée dans les racines qui sont elles aussi particulièrement riches en flavonoïdes.

Au printemps, avant que les bourgeons n’éclatent, la sève nouvellement chargée de flavonoïdes enveloppe les bourgeons et les protège des rayons nocifs d’une part et des bactéries et virus qui pourraient les attaquer d’autre part.
Dès leur naissance et pendant leur croissance, les jeunes pousses sont enrobées de sève et c’est à ce moment là que les abeilles vont faire leur récolte. Les jeunes feuilles à leur tour vont produire des flavonoïdes lors de la photosynthèse et le processus continuera.

Le pycnogénol, un flavonoïde puissant et bien français

Il faut simplement rappeler ce que nous avions écrit il y a quelques années sur ce produit fabuleux:

“En fait, le produit nommé pycnogénol est simplement extrait de l’écorce de pin qui croît dans une forêt à espèce unique du sud-ouest de la France. Cette belle région est exempte de pesticides et autres polluants chimiques. Le pin maritime des Landes de Gascogne est la seule espèce qui croisse dans cette forêt d’un million d’hectares située le long de la baie de Biscaye et de la côte atlantique, entre les vignobles de Bordeaux au nord et les montagnes des Pyrénées au sud.
Pour en faire un produit à grand pouvoir thérapeutique, l’écorce qui provient du bois de charpente (car aucun arbre n’est abattu dans le seul dessein de produire du pycnogénol) fait l’objet d’une manipulation spécifique.
D’un brun rougeâtre sombre, l’écorce est épaisse et c’est un peu pour cela qu’elle renferme des bio-flavonoïdes uniques. En fait, il est important que ces derniers soient extraits de cette écorce dans les 48 heures qui suivent l’abattage. Environ 1000 kilos d’écorce de pin maritime riche en flavonoïdes sont nécessaires pour extraire un kilo de pycnogénol”.

Nous avions aussi résumé ses extraordinaires applications en santé naturelle:

• Il neutralise les radicaux libres et donc protège les cellules.
• Il favorise les fonctions immunitaires.
• Il adhère aux protéines de collagène de la peau et à l’élastine pour protéger les tissus et obturer les fuites des capillaires
Il améliore la fonctionnalité des vaisseaux sanguins grands et petits des artères et la microcirculation des capillaires.
• Il empêche l’adhésion des plus petites cellules sanguines et ainsi prévient les problèmes de circulation, de la crise cardiaque à l’accident vasculaire cérébral et la thrombose veineuse profonde

Il est étonnant que le pycnogénol soit nettement plus connu dans le monde qu’en France. Nul n’est prophète dans son pays.

embedded by Embedded Video

YouTube Direkt

Notre Partenaire Natésis commercialise depuis de nombreuses années le pycnogénol français d’origine pin des Landes.

Acteur-Nature

Notre séléction de produits

Pycnogénol NATESIS 120 gel-idéal circulation veineuse-extrait pin des Landes FRANCE Découvrir
Helichryse BIo Eolesens-oedèmes et problèmes circulatoires Découvrir
VEG'ZYM extarordinaire complément riche en enzymes Découvrir
sit diam libero. tristique massa Sed dolor. accumsan Phasellus mattis ipsum non