Actualités Bien vieillir Cardiovasculaire Cholestérol Compléments alimentaires Fiche santé pratique Prévention Seniors Tension Thèmes Vieillissement Vitamine C Vitamines

Des vitamines C et E au secours de vos artères

Vos artères sont-elles rétrécies ou partiellement bouchées par une accumulation de dépôts ? Elles le sont dans une certaine mesure chez la plupart des personnes dès la quarantaine et le deviennent de plus en plus avec l’âge. La paroi de vos artères est probablement épaissie et légèrement raidie, bien moins souple qu’elle ne l’était durant l’enfance.

Image par Gerd Altmann de Pixabay – 

Le sang n’y circule plus aussi librement qu’avant , vous souffrez de trop de cholestérol, d‘hypertension ou encore d’angine de poitrine. Vous auriez sans doute avantage à prendre de nouveaux médicaments sans danger pour lutter contre l’athérosclérose qui se signale par l’accumulation de gras amorphes dans la tunique du vaisseau lequel finit par durcir et s’étrangler.

En fait des vitamines C et E peuvent résoudre ce problème. Il existe des preuves solides que ces vitamines peuvent contribuer à ralentir, à interrompre, voire à réparer les dommages de l’athérosclérose.
Il existe des preuves que ces vitamines peuvent déboucher les artères malades et obstruées de sorte qu’elles se dilatent normalement et que le sang y circule librement pour alimenter les cellules du coeur.

Je répète que ces vitamines peuvent contribuer de façon magistrale à ralentir, à interrompre voire à réparer les dommages de l’athérosclérose. Comment ? En jouant le rôle d‘agents anti-inflammatoires et en combattant le mauvais cholestérol et les autres substances qui encrassent les artères.
Ces vitamines pourraient même avoir un effet sur la fonction cardiaque.

Il existe des preuves solides que ces vitamines peuvent réparer parce qu’elles luttent contre l’oxydation des graisses responsable du vieillissement des vaisseaux.

Les vitamines en question sont la C et la E. Ce sont de puissants antioxydants ce qui signifie qu’elles peuvent inhiber l’activité délétère des radicaux libres, substances qui se forment dans notre corps.
Les facteurs qui accentuent cet état sont: la pollution, les aliments dénaturés, les radiations, le tabac.

N’allons pas voir dans la prise de suppléments en vitamines une panacée mais notons que par exemple l’utilisation de vitamine E contre les maladies cardiaques est acquise aux Etats-Unis.
Ainsi, en 1996 au cours d’une étude menée par l’Université de Cambridge, avec le concours du professeur Morris Brown, portant sur 2000 sujets atteints de maladies coronariennes et ayant subi des crises cardiaques, on put constater:

Sur une période de 18 mois, la moitié des sujets ont absorbé une dose quotidienne unique soit de 400 UI, soit de 800 UI en vitamine E tandis que d’autres ont reçu un placebo.
Cette étude montra qu’effectivement les résultats furent amplement positifs et sans appel: la vitamine E a réduit les possibilités de crises cardiaques dans l’incroyable proportion de 77%.
La vitamine E s’est trouvée plus puissante pour enrayer les crises cardiaques que l’aspirine ou d’autres médicaments utilisés pour réduire le cholestérol sanguin.
Les bienfaits se firent sentir au bout de seulement six mois de prise.

Qu’en est-il de la vitamine C ?

Si la vitamine E a longtemps éclipsé le rôle tenu par la vitamine C en matière de protection du cœur, il faut reconnaitre qu’actuellement cette dernière refait surface. En fait prendre de la vitamine C serait aussi bénéfique pour la santé des personnes obèses que le fait de marcher selon des chercheurs américains.

Les radicaux libres causent l’oxydation du cholestérol LDL dans les artères. Les études démontrent que ce cholestérol oxydé est la première source de la formation de plaques. Les particules de LDL oxydé stimulent le système immunitaire de manière à créer un cercle vicieux de réactions inflammatoires réactionnaires qui finissent par donner lieu à l’accumulation de plaques dans les artères. La vitamine C en tant qu’antioxydant peut inhiber l’oxydation du cholestérol LDL et par conséquent réduire le risque d’athérosclérose, de crises cardiaques et d’AVC.

La vitamine C améliore les fonctions endothéliales par le fait qu’elle favorise la formation du collagène qui est la protéine la plus abondante dans nos tissus conjonctifs tels que les os, la peau, tous les organes et les vaisseaux sanguins.
Le collagène fournit le soutien et l’élasticité à tous les tissus. La vitamine C augmente la disponibilité de l’oxyde nitrique qui joue un rôle primordial en détendant les vaisseaux et en accroissant la circulation et l’oxygène dans les artères. De plus elle permet un abaissement de la pression.

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

Notre séléction de produits

Acérola 1000 BIO-vitamine C- Diétaroma Découvrir
Film documentaire - Cholestérol Le grand bluff Découvrir
Silicium organique G 5 Découvrir
suscipit ante. quis nec non Donec risus. ut odio