La goutte : un signal d’alarme !

docteur-je-fais-de-la-gouttePhoto éditions AlpenDr JL Dervaux –  Vous faites des accès de goutte, ce qui en soi n’est déjà pas très agréable, c’est le moins qu’on puisse en dire ! Mais il existe pour cela des traitements efficaces qui permettent d’amoindrir les crises.
Vous auriez tort pourtant de vous en tenir là ; il vous faut considérer la survenue de ces accès comme

une véritable sonnette d’alarme, en effet :
d’une part ils peuvent conduire à des manifestations de goutte chronique, laquelle peut, à la longue, comporter des risques sérieux mais, là encore, elle peut être prise en charge par des traitements efficaces.
D’autre part et peut-être surtout, ils témoignent, dans la très grande majorité des cas, de troubles métaboliques sous-jacents « muets », pouvant conduire à des affections graves : diabète et ses complications, AVC, infarctus, etc.

Cette évolution sournoise justifie largement les épithètes de “Bombe à retardement” ou “Épée de Damoclès” qui lui sont rattachées.

Fort heureusement, le signal d’alarme constitué par les accès de goutte, va amener à consulter, à pratiquer un certain nombre d’examens, à prévenir et prendre en charge cet ensemble maladif avec des traitements les plus naturels possibles.

Vous ne devez pas avoir honte de votre maladie : n’oubliez pas qu’elle était appelée autrefois « la maladie des rois » ; elle ne témoigne pas d’une décrépitude physique inéluctable ou d’une goinfrerie alimentaire condamnable : c’est avant tout un problème métabolique, que vous devez aborder sereinement et dont vous devez pouvoir parler en toute franchise avec votre entourage, ne serait-ce que pour expliquer certains changements voulus de vos habitudes d’hygiène de vie.

Dr JL Dervaux

Ouvrage de référence : « Docteur, je fais de la goutte… » ; Éditions Alpen.

A lire aussi sur Acteur-Nature : Le vrai nettoyage du foie, des reins et de la vésicule biliaire

risus eget commodo dolor id, eleifend massa Phasellus Donec leo