Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Hommage à Michio Kushi, le chantre international de la macrobiotique

pic_dr_michio_kushiPhoto Kushi Institute – Ce samedi 31 janvier, une cérémonie commémorative aura lieu à Arlington Street à Boston pour rendre hommage à quelqu’un de peu ordinaire.
Le mot « macrobiotique », tout le monde ou presque le connait. Pourtant, l’une des personnes qui a permis qu’il en soit ainsi, fut certainement Michio Kushi.

 

C’est en 1978, que je pris connaissance de son enseignement quand Jean Celle le fit venir pour un séminaire au Puy-en-Velay.
En fait Michio Kushi, depuis les années 1950, résidait aux Etats-Unis où il permit à des milliers de personnes de redécouvrir les bienfaits d’une alimentation naturelle basée sur les concepts de la vieille médecine du Japon.

Kushi a eu comme initiateur un homme exceptionnel en la personne de Georges Ohsawa. Ce dernier avait longtemps séjourné en France où dans les années 1960 il connut un succès retentissant à la suite de séminaires d’initiation à la cuisine macrobiotique. A cette occasion, des centaines de personnes recouvrèrent la santé.

La pratique d’Ohsawa était plutôt austère et son fameux régime n°7 fut très souvent décrié car il n’était adapté qu’à des cas extrême et, suivi trop longtemps, finissait par engendré carences et manques en beaucoup d’éléments essentiels.

Michio Kushi, qui sut parfaitement s’adapter à l’esprit occidental, permit de rendre « accessible » à un plus grand nombre la macrobiotique et à en faire un mode de vie sain très actuel. Ces quarante dernières années, il a parcouru le monde entier en animant des séminaires d’initiation à la méthode macrobiotique.
C’est dans les années 1980, qu’il acquit une reconnaissance internationale à la suite de la guérison d’un cancer terminal du docteur Anthony Sattilaro, alors âgé de 47 ans, directeur de l’hôpital méthodiste de Philadelphie. Dans un livre « Rappelé à la vie » éditions Calmann Lévy, il raconte son histoire.

Ce médecin, septique en un tout premier temps, adopte le mode de vie macrobiotique car il n’a plus rien à perdre. Il est au bord de la mort. Cependant, il nous explique  « sa guérison macrobiotique » en reconnaissant que les entrevues qu’il a eu avec Michio Kushi furent décisives…

Ce sont, tout à la fois les éditions Ki et Guy Trédaniel qui, à partir des années 1980, permirent une large diffusion des ouvrages comme « Le livre de la Macrobiotique » ou « Remèdes familiaux macrobiotiques » signé Michio Kushi.

Michio Kushi était né en 1926 et très tôt il milita pour le pacifisme dans le monde. C’est dans ce contexte qu’il connut Ohsawa et en fut le meilleur des disciples. Michio Kushi nous a quitté en toute simplicité le 28 décembre 2014, laissant derrière lui une œuvre considérable.

 

Roland Reymondier

 

Lien avec kushi institute site américain officiel de Kushi

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 30 janvier 2015

adipiscing facilisis ut felis dolor. vulputate, Praesent id