-ALIMENTATION -BIEN ÊTRE Actualités Bien vieillir Compléments alimentaires Défenses naturelles Fiche santé pratique Grippe Immunité Les nutriments Maladies chroniques Oligo-éléments Oligothérapie Prévention Seniors Système immunitaire Thèmes

Avec le Covid, redécouvrons le zinc pour notre santé

Un coronavirus inconnu il y a seulement une année est entré dans nos vies et a bouleversé le monde – et c’est aujourd’hui une menace universelle. Cet épisode d’une nouvelle pandémie a montré à quel point nous sommes vulnérables, combien nous sommes fragmentés, combien le mondialisme matériel basé sur la soif de profit est une hérésie sur le plan humain.

Image emmagrau Pixabay –

Rappel de ce que nous avons déjà écrit sur le site

Une personne a un système immunitaire qui la protège de toutes sortes d’effets nocifs: métaux lourds, virus, toutes sortes de bactéries, parasites, etc.
Pour prévenir les décès associés à un affaiblissement du système immunitaire, il y a un moyen naturel pour notre système immunitaire qui s’est formé sur plusieurs millions, et peut-être des milliards d’années, depuis que la vie est apparue sur notre planète.

Ces mécanismes sont souvent très simples. Cependant Il existe un élément chimique bien connu – le zinc.

Contrairement à la plupart des médicaments, aux noms complexes et à l’activité antivirale non prouvée, c’est le zinc qui possède des mécanismes éprouvés qui protègent le système immunitaire et améliorent la défense immunitaire contre des virus spécifiques.

La grande science le sait depuis longtemps.

Il existe de nombreuses préparations à base de zinc: poudre de zinc pour bébé, pâtes antifongiques, pommades au zinc, préparations pour le traitement du virus de l’herpès avec du zinc et médicaments pour le traitement de l’hépatite et de la cirrhose.

Ces médicaments sont largement utilisés dans la pratique, en particulier médicale.

Dans n’importe quelle pharmacie d’une ville française moyenne, vous trouvez des dizaines de gouttes pour le nez, des dizaines d’ampoules, des dizaines de comprimés contenant les moyens de protection les plus simples contre les épidémies avec en priorité du zinc mais aussi du magnésium, du cuivre et de l’argent en oligo-élément.

Il y a donc une épidémie, une pandémie. Pandémie : cela ne signifie pas que le monde entier est physiquement malade, mais cela signifie que l’épidémie s’est propagée à de nombreux pays.

Il y a vraiment une pandémie, des milliers de personnes meurent.

Explication de l’importance du zinc

L’épidémie tue des gens parce que les gens ont affaibli leur immunité.

Par conséquent, le virus tue les personnes âgées, infirmes, avec un bouquet de maladies chroniques. C’est peut-être la raison pour laquelle, dans l’Italie plus âgée, plus de personnes sont mortes en pourcentage du coronavirus qu’en Chine ou que dans des pays à la population assez jeune.

Quel est le problème?

Le virus pénètre très profondément dans les poumons. Il perturbe l’oxygénation des tissus, la respiration et les processus de survie. Dans des conditions d’hypoxie, c’est-à-dire un manque d’oxygène, une personne ne peut pas vivre longtemps, en particulier une personne affaiblie souffrant de diverses maladies.

La nature a sélectionné le zinc comme agent ayant un effet immunomodulateur qui renforce l’immunité.

Il y a du zinc naturel, qui améliore la régénération des tissus endommagés lors de brûlures.

C’est bien connu. De plus, les pastilles au zinc, les comprimés au zinc, les bonbons au zinc, en France, en Allemagne, en Suisse ne sont pas proposés comme médicaments, mais comme produits alimentaires afin de désinfecter la gorge.

Soit dit en passant, le zinc stimule la libération de lysozyme par la peau, qui tue également les virus, de sorte que le virus ne vivra pas sur la peau pendant longtemps.

Premièrement c’est que le virus vit bien sur la muqueuse et est assez dangereux lorsqu’il pénètre dans la muqueuse et non sur la peau.

Deuxièmement c’est que le lysozyme dépend du zinc. En général, le coronavirus est très faible et même le lysozyme peut le détruire.

Si la muqueuse d’une personne est endommagée, le sulfate de zinc est utilisé pour traiter l’orgelet d’une paupière.

Il y a donc le zinc, qui depuis des milliers d’années est utilisé par l’homme dans le traitement des maladies bactériennes et virales.

Cette connaissance s’est acquise de plusieurs façons.

Au début, c’était une connaissance empirique, et maintenant la science a prouvé que le zinc active le mécanisme de stimulation de l’immunité, un mécanisme pour améliorer la protection contre les virus et les bactéries. Il existe une telle enzyme ACE qui catalyse la dégradation du décapeptide de l’angiotensine I en octapeptide de l’angiotensine II.
C’est par pénétration dans cette enzyme que le virus pénètre dans la cellule.

Savez-vous que l’ACE est une enzyme qui dépend du zinc?

Autrement dit, les processus complexes de régulation, d’échange d’oxygène, de pression, d’approvisionnement en sang des alvéoles, etc… dépendent de la présence de zinc dans le corps. Et cette propriété spécifique du zinc est beaucoup plus efficace que la plupart des médicaments que nous proposons pour le traitement des coronavirus.

Récemment, vous avez pu voir de nombreux programmes et publications sur les méthodes de protection contre les coronavirus.

En général, avons-nous besoin de nous laver les mains, oui, mais de manière aussi compulsionnelle non, certainement pas.
Avez-vous besoin d’observer une distance de 2 mètres, de ne plus prendre vos petit-enfants dans vos bras? Cela est bien contestable, cela n’est pas forcément vrai !
Des gestes barrières ? BOF….
Des masques ? (au début de l’épidémie non, à la fin de l’épidémie oui. Allez comprendre !)

Le vrai besoin réel et incontournable c’est celui d’approvisionner vos cellules en ZINC et pas par des simulacres de protection qui un temps sont rejetés, un autre sont adoptés par peur.

Bientôt, un laboratoire ouvrira ses portes en Chine et à Taiwan, dans lequel des préparations à base de zinc seront testées pour prévenir les complications et prévenir les décès par coronavirus, alors qu’il n’y a pas de vaccin.

Il y fort à parier qu’on ne trouvera jamais de vaccin contre la COVID-19 et vous voyez bien que le vaccin contre la grippe aviaire n’a pas encore été créé, bien que plus de 10 ans se soient écoulés.
Ce n’est pas si simple.

Par conséquent, la panique n’est pas non plus nécessaire, mais il est nécessaire de renforcer le système immunitaire et c’est certain.
Le remède le plus simple et le plus inoffensif, sans effets secondaires, c’est le zinc.

Le zinc est une composante vitale naturelle des aliments comme le germe de blé, les graines de courges, de sésame, le pain complet intégral. Ainsi, il pénètre quotidiennement dans le corps humain et régule principalement l’activité du système immunitaire.

Pourtant, existe-t-il une carence en zinc ?

En moyenne, la prévalence minimale de zinc dans la classe moyenne de notre pays est de 20%.
Les personnes plus riches mangent mieux et bio, leur carence en zinc devrait être moindre.

Par exemple, un monsieur qui nous lit.

A-t-il une carence en zinc? Voir quels problèmes il a? Au cours des deux dernières années, il a souffert de pneumonie à trois reprises. Par conséquent, il s’agit peut-être d’une victime potentielle d’une infection à coronavirus.
Doit-il ou non prendre du zinc? C’est nécessaire. Qu’a-t-il d’autre? Le diabète; Qu’a-t-il d’autre? Les varices. Qu’a-t-il d’autre? Les maladies de la peau. Il a une vue d’ensemble de la carence en zinc. Et comme il prend de l’âge, sa testostérone est réduite. C’est encore une fois un signe de carence.

Quelles sont les populations touchées par la carence en zinc ?

  • Les personnes âgées – après 60-70 ans.
  • Affaibli: qui souffre de diabète.
  • Les personnes âgées, affaiblies par des maladies chroniques, 60 à 80% ont une carence en zinc.
  • Les alcooliques,
  • Les personnes atteintes d’hépatite B, d’hépatite C, de maladies chroniques de la peau, etc. sont toujours à risque.

Quels sont les signes d’une déficience en zinc dans le corps humain ?

  • Perte d’odeur et de goût – au fait n’est-ce pas des symptômes propres au covid-19 ?
  • Augmentation de la durée de cicatrisation des plaies
  • Détérioration de la peau, des cheveux et des ongles
  • Perte d’appétit
  • Augmentation de la perte de cheveux
  • Baisse d’humeur, irritabilité et nervosité
  • Syndrome du côlon irritable
  • Diarrhée fréquente
  • Maladies cutanées inflammatoires
  • Rhumes fréquents
  • Tremblement des membres supérieurs
  • Mauvaise coordination
  • Stomatite
  • Pellicules
  • Troubles du sommeil
  • Eruption allergique sur les mains
  • Manque d’appétit

Le manque accumulé de zinc dans le corps entraîne une perturbation progressive de tous les processus métaboliques.
L’immunité est affaiblie et, par conséquent, la résistance aux infections est réduite, car dans des conditions de carence en zinc, le fonctionnement du thymus, responsable de la formation de cellules protectrices – les lymphocytes, est perturbé.

De plus, avec une faible teneur en zinc, les lymphocytes adultes perdent leur capacité à se reproduire en réponse à l’agression d’une infection.

D’autres symptômes de carence en zinc se manifestent par l’aggravation de maladies telles que la cirrhose, l’athérosclérose et les troubles du système cardiovasculaire. En outre, une faible teneur en zinc entraîne un dysfonctionnement sexuel.

Il y a des millions de nos concitoyens qui souffrent d’une déficience en zinc et cela représente 20% de la population soit: un cinquième de la population du pays et surtout chez les personnes âgées. Ce sont les notes minimales. On parle encore de 20% dans la classe moyenne. Et parmi ceux qui mangent mal, qui sont malades, qui ont de faibles revenus, ce pourcentage est bien plus élevé.

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

Notre séléction de produits

Lutéïne 20mg Api-Nature-très riche en zinc Découvrir
Ganoderma (Reishi spores) en comprimés BIO - PHYTO AURA Découvrir
Zinc oligo-élément catalytique CATALYONS Découvrir
porta. Donec quis, eleifend Curabitur risus lectus accumsan Praesent