Gérez vos douleurs rhumatismales sans médicaments (3)

220px-Reflexology_of_the_HandPhoto WikipédiaDr JL Dervaux – Après avoir abordé les 2 premiers volets de cette série de petits articles sur les douleurs rhumatismales, à savoir en 1/ les compléments alimentaires  à côté des thérapies classiques et en 2/ les aides extérieures (massages, hydrothérapie, etc…), je veux vous montrer aujourd’hui 3 pistes: la visualisation intérieure, la digitopuncture et la réflexologie.

La visualisation intérieure

Il s’agit d’une véritable auto-hypnose curatrice qui va aider ou accélérer le processus de maîtrise de la douleur. Elle est basée sur le principe de l’imagination volontairement dirigée : il faut imaginer activement les causes et manifestations de votre douleur disparaître et laisser place au soulagement. Par exemple, vous pouvez imaginer vos articulations se débloquer, votre douleur s’amender ou la disparition de tout autre signe, quelle que soit son origine.
De la même manière, elle peut être utilisée comme adjuvant d’un traitement, en imaginant par exemple une pommade passant à travers la peau, un produit homéopathique ou un anti-inflammatoire diffusant dans le corps par la circulation sanguine et aidant à votre soulagement.
Quel que soit le crédit qu’on lui accorde, elle a l’avantage de détourner l’esprit de la maladie et de le tourner vers la guérison.

La digitopuncture

Ou acupressure est un dérivé de l’acupuncture : considérez, qu’en matière de manifestations rhumatismales, chaque point douloureux peut être considéré comme un point de traitement.
Recherchez donc le point le plus douloureux de la zone rhumatismale, appuyez sur ce point avec la pulpe du pouce est dispersez la douleur en poussant dans les quatre directions à partir du centre jusqu’à ce que la peau devienne rosée.
Vous pouvez ensuite appliquer un baume antalgique ou décontracturant ou une compresse chaude.

La réflexologie.

Appelée aussi réflexothérapie, ce procédé est basé sur le fait que certaines zones de l’organisme, par exemple la plante du pied ou le pavillon de l’oreille, qui sont très riches en fibres nerveuses, représentent en quelque sorte une “carte géographique” de tout l’organisme.
Les points de cette carte, correspondant aux phénomènes douloureux, peuvent ainsi être stimulés, régularisés ou calmés suivant les cas, lors de séances de réflexothérapie plantaire ou d’auriculothérapie.

Dr JL Dervaux

Ouvrage de référence :

20894

« Soulagez vos maux de tous les jours » ; éditions Dangles

commodo consectetur Nullam id, Phasellus eleifend Aliquam id risus. libero