Le vertige de Ménière: traitement et prévention

260px-Oreille_InternePhoto Wikipédia Ménières – La prise en charge du Ménière est centrée sur son mécanisme : l’hyperpression dans la vésicule de l’oreille interne ou « hydrops labyrinthique ».
Collaborez au traitement !
Le traitement du vertige de Ménière est essentiellement médical

Quel est le traitement ?

En période de poussée, ce seront les anti-vertigineux de crise, associés à des sédatifs nerveux.
Pour éviter les récidives, ce sera un traitement de fond comprenant bétahistidine et/ou glycérol, qui sont destinés à diminuer et régulariser la pression du liquide labyrinthique.

La chirurgie est rarement indiquée

En cas de résistance au traitement médical.

Elle consistera à créer une « soupape de sécurité » en cas de surpression ou bien, dans le Ménière vieilli, à pratiquer une section du nerf vestibulaire.
On aboutit, dans le meilleur des cas, à un arrêt des vertiges et à une stabilisation de l’audition ; le devenir des acouphènes est moins assuré.

Adoptez une bonne prévention !

Pour éviter les nouvelles crises :

– Prise en charge d’un terrain favorisant anxieux, en évitant les “tranquillisants” chimiques.
Le recours aux médecines douces peut être employé dans ce cas : oligo-éléments, plans, homéopathie, acupuncture….

– Bonne observance du traitement de fond préventif, tout en étant vigilant pour l’adapter s’il y a des signes de reprise

– Respect de certaines règles hygiéno-diététiques : repos régulier, nourriture saine et variée, exercice physique, peu ou pas de tabac/alcool. On recommande aussi de manger peu salé, pour éviter la rétention d’eau.

Dr JL Dervaux

Ouvrage de référence : « Vertiges et troubles de l’équilibre » ; édition Dangles

consequat. amet, in felis suscipit risus.