Au fil de l’aulne

Alnus glutinosa chatons males et strobilesGilles Corjon – Notre rencontre avec les arbres majestueux comme le chêne ou le hêtre ne doit pas faire de l’ombre à d’autres arbres plus modestes dans leur aspect extérieur mais dont le rôle écologique et médicinal mérite toute notre attention. L’aulne glutineux est un arbre pionnier auquel tous les autres feuillus de nos régions doivent une fière chandelle. En gemmothérapie ,

le macérât glycériné préparé à partir de ses bourgeons constitue un grand remède du système circulatoire. Découvrons sans plus attendre cette essence robuste et adaptative….

Nul besoin d’aller très loin pour rencontrer l’aulne glutineux (Alnus glutinosa L. de la famille des Betulacées) puisqu’il est présent au bord de la quasi totalité des rivières d’Europe . Il est facile à reconnaître hiver comme été.

Arbuste ou arbre aux branches grises couvertes de lenticelles jaunes, il possède une belle feuille ovale au bord deux fois denté et présente une particularité: au lieu de se terminer en pointe comme la plupart des feuilles, elle est plus ou moins tronquée. De plus, au printemps, cette feuille est poisseuse au toucher d’où le nom Alnus glutinosa. Et en hiver me diriez vous, comment le reconnaître? Rien de plus simple. Déjà lorsqu’il est jeune l’aulne présente un port élancé , conique comme une sorte d’épicéa sans aiguilles.

Et puis vous ne pouvez pas vous tromper : l’aulne toujours avec son air de sapin va jusqu’à couvrir ses branches de minuscules “pommes de pin” qui sont en fait des strobiles, c’est à dire des chatons femelles lignifiés et persistant sur l’arbre durant toute l’année.

Le rapprochement avec les conifères ne s’arrête pas là., L’aulne est un arbre à croissance rapide surtout durant les premières années ( 1 mètre par an pendant 8 ans) et ses feuilles ont une autre particularité: elles restent vertes jusqu’au dernier instant de l’automne et tombent très tard, comme à regret…Pourtant des feuilles caduques c’est quand même bien pratique pour passer l’hiver et elle est loin l’époque ( Crétacé et Jurassique , environ 150 millions d’années) où les forêts de résineux recouvraient une grande partie des continents .

Une espèce pionnière

Il est vrai que dans l’histoire de l’évolution forestière, l’aulne est le premier arbre capable de pousser sur un milieu de tourbières détrempées et en milieu acide, et c’est ce genre de paysage que l’on pouvait trouver sur notre territoire après la dernière grande glaciation du quaternaire. Ainsi, l’Auvergne et les Arvernes ont pour signification ” la terre des vernes” et si vous n’êtes pas sans savoir que le verne est le nom d’origine gauloise que l’on donne à l’aulne dans le sud de la France.

Chez les Celtes, le verne dédié à Brân est l’arbre sacré sous lequel jaillissent les sources saintes. Dans les églises romanes d’Auvergne sont représentées des “pommes de pin” qui sont en fait des strobiles d’aulne toujours placés sur un croisement de courants d’eau souterrains. Car cet arbre présente une forte affinité pour l’eau et si on le trouve au bord des ruisseaux et des rivières, il fut un temps où il devait pousser en grand nombre comme en Auvergne, préparant inlassablement le terrain pour les feuillus tels le noisetier, le frêne puis le chêne et le hêtre qui allaient lui succéder.

Le besoin d’eau, mais aussi d’espace lumineux est aussi partagé par les cousins de l’aulne glutineux: l’aulne blanc ( Alnus incana) et l’aulne vert (Alnus viridis). Ce dernier, contrairement à son cousin, adore la montagne et colonise les bords des torrents. Il faut dire que dans la famille on est équipé : un aulne produit environ 250 000 graines par an. Ces graines qui ne germent qu’à la lumière comme celle des bouleaux et des noisetiers sont munies de flotteurs à leur extrémité ce qui rend possible le transport fluvial.

Pour la pollinisation, c’est au vent que les chatons mâles ont confié le soin de distribuer leur pollen. c’est pourquoi les aulnes fleurissent très tôt, au mois de février ou mars lorsque les vents sont fréquents et que les feuilles ne sont pas encore apparues. Et au diable l’avarice! Des centaines de fleurs mâles pendantes produisent une véritable tornade jaune…Mais sur cette masse combien arriveront à bon port? Bien sûr le transport par insectes pollinisateurs comme les abeilles est plus performant , mais au mois de février , il n’y a pas le choix. Et puis pour attirer les butineuses, il faut faire des fleurs colorées de plus grande taille et visiblement, ce n’est pas le “truc” de l’aulne qui a d’autres tâches.

Tout d’abord par son réseau inextricable de racines, l’aulne protège les berges de la rivière contre l’érosion et il offre de paisibles refuges et cachettes pour les truites. C’est donc l’ami des pêcheurs même si on peut laisser quelques hameçons dans cette jungle de racines. Ensuite, c’est un formidable constructeur de sol. L’aulne est le type même d’une plante pionnière qui prépare le terrain pour la croissance d’autres espèces. Grâce à la symbiose parfaite de ses racines avec des champignons microscopiques ( actinomycètes) capables de fixer l’azote de l’air, les aulnes peuvent pousser dans les endroits les plus pauvres et enrichir progressivement le sol en éléments nutritifs ( 60 à 200 kg d’azote par hectare et par an). Ajoutez à cela qu’ils assèchent peu à peu le terrain et créent des conditions favorables au développement d’arbres comme le peuplier ou le bouleau qui succèdent à l’aulne dans les stades de l’évolution forestière.

Les utilisations de l’aulne

Si le bois de l’aulne est facile à modeler, il faut reconnaître qu’il est cassant et qu’il se dégrade rapidement. c’est pourquoi on l’utilise surtout pour fabriquer des caisses d’emballage ou des palettes industrielles… Piètre menuisier, c’est un excellent médecin et il est facile de mieux comprendre ses propriétés thérapeutiques en ayant décrit ses particularités et ses exigences écologiques.

Une singulière signature

Son bois à croissance rapide prend une teinte rouge sang quand on le coupe et brûle à toute vitesse fournissant une flamme rapide et forte…Pas étonnant que les Anciens lui aient attribué des propriétés dans le domaine circulatoire ( plante de signature sang) et qu’il soit destiné aux syndromes inflammatoires aigus touchant les muqueuses et notamment les trachéites , lorsque votre gorge semble être en feu. Surnommé quelquefois le “quinquina d’Europe”, les feuilles, les racines et surtout les écorces de l’aulne sont riches en tanins dont on connaît les propriétés astringentes , cicatrisantes et fébrifuges.

Alnus glutinosa en gemmothérapie

Le macérât de bourgeons d’aulne se prépare en faisant macérer les bourgeons fraîchement ramassés au printemps dans un mélange eau/alcool/glycérine. Il s’adresse tout particulièrement aux états inflammatoires aigues de la sphère ORL et aux syndromes thrombotiques veineux comme les risques de phlébites.

Le tableau ci dessous résume les utilisations principales de ce remède en gemmothérapie.

PROPRIETES :

– Action anti-inflammatoire à point de départ muqueux en phase suppurative aiguë

– Anti thrombotique, fluidifiant sanguin
Antispasmodique vasculaire

– Anti-inflammatoire au niveau ostéoarticulaire

– Action anti-âge en particulier au niveau cérébral

 INDICATIONS USUELLES :

 – Sphère ORL : rhinite, laryngite ,angines, pharyngites, inflammation des amygdales, bronchites
– Sphère digestive : gastrite, colite, cholécystite
– Système circulatoire : artérite, coronarite, phlébite, séquelle d’accident vasculaire cérébral, après un infarctus du myocarde, spasmes vasculaires
– Troubles de la microcirculation cérébrale
– Système nerveux : pertes de mémoire de la personne âgée, baisse de l’audition et de l’acuité visuelle, migraines.

En quelle quantité ?

Il peut être donné sur des périodes de 2 mois mais avec des pauses d’une semaine entre deux cures de 3 semaines. En macérât mère : 2 à 3 gouttes 3 fois par jour.
Association favorable avec macérât de Bouleau, cassis, aubépine, frêne…

Des exemples d’utilisation

Pour stimuler la mémoire et la concentration, pour prévenir le vieillissement cérébral et la sénescence :

L’association de ces 3 bourgeons est très favorable

 ALNUS GLUTINOSA (Aulne)
ROSMARINUS OFFICINALIS (romarin)
OLEA EUROPAEA (olivier)
50 gouttes du complexe 1D matin et soir pendant 2 mois

En cas d’insuffisance coronarienne ,de risque de thromboses: ces 3 remèdes majeurs des troubles circulatoires artériels se complètent :

ALNUS GLUTINOSA (Aulne) 1D 50 gouttes le matin
CORNUS SANGUINEA (cornouiller sanguin) 1D 50 gouttes à midi
CRATAEGUS OXYACANTHA (aubépine) 1D 50 gouttes le soir

Pour finir, même si vous n’habitez pas Verneville, Verneuil l’Etang, Vernoux, Le Vernet, Aulnay, Aulnoy, Malaunay et même si vous ne vous appelez pas Lauray, Delaunay, Delaunois,, Vergniolles, Vernet, Lavergne ou Duvernois, , vous savez désormais ce que vous devez à cette merveilleuse espèce pionnière des premiers stades de l’évolution forestière , le bien nommé aulne glutineux.

corjon-gilles3-150x150

Gilles Corjon
Docteur en pharmacie, herboriste

vulputate, facilisis non Aenean venenatis leo mattis quis,