Enroué et aphone ! Se soigner par les plantes.

Photo Herboristerie CorjonNous avons repris une photo du site de cette herboristerie grenobloise très ancienne puisque Gilles et Béatrice Corjon l’ont reprise il y a déjà 30 ans.  Depuis peu, la transmission s’est faite avec l’équipe qu’ils ont formé selon les traditions de l’herboristerie. Actuellement, Gilles Corjon, docteur en pharmacie et herboriste dispense son savoir à

travers l’Ecole Lyonnaise des Plantes médicinales, son travail d’écrivain (Livre “Se soigner par les plantes aux éditions Gisserot”) et ses nombreuses conférences. Avec son autorisation, nous avons repris ce qu’il nous conseille pour les troubles ORL. Vous pourrez bien entendu compléter ces conseils avec vos compléments alimentaires favoris.

Les meilleures plantes :

Erysimum, aigremoine, plantain, réglisse, ronce, géranium robert

Description :

Les extinctions de voix et l’enrouement sont en rapport avec une inflammation des cordes vocales généralement associée à une laryngite. Ils accompagnent une toux sèche ou un rhume le plus souvent; l’aphonie et la raucité peuvent aussi être causées par un état allergique ou par un surmenage des cordes vocales. En cas de troubles persistants, il faut consulter votre médecin pour rechercher un reflux gastro-oesophagien ou les causes profondes d’une laryngite chronique.

Les remèdes :

L’association de plantes adoucissantes et anti-inflammatoires locales comme la mauve, la réglisse ou le plantain à des plantes aux propriétés astringentes comme les feuilles de ronce, l’aigremoine, constitue la base du traitement des enrouements et des extinctions de voix.

La prise d’infusés par voie orale ou sous forme de gargarismes pourra être complétée par les vertus adoucissantes du miel et de la propolis (pastilles à sucer).

Le conseil-tisane de Gilles Corjon :

  • Erysimum ou vélar……30 g
  • Aigremoine………………30 g
  • Ronce feuilles…………..20 g
  • Géranium robert………20 g
  • Menthe pouliot…………20 g
  • Posologie: 3 à 4 cuillères à soupe du mélange pour 1 litre d’eau froide. Portez à ébullition et, hors du feu, laisser infuser 10 minutes. Filtrer soigneusement.
  • Boire en plusieurs petites tasses dans la journée en sucrant avec du miel de sapin.

MELLITE: 

A utiliser en complément de la tisane. Dans une tasse d’eau chaude, ajouter:

  • 1 cuillère à café de miel de thym, de lavande et de sapin
  • 1 goutte d’HE de myrte (Myrtus communis)
  • 1 goutte d’HE de tea tree (Melaleuca alternifolia)
  • Le jus d’un citron

Boire par petites gorgées en gardant en bouche autant que possible.

Conseils hygiéno-diététiques:

  • Eviter les atmosphères enfumées
  • Eliminer le tabac et l’alcool
  • De manière générale, un allègement alimentaire est à conseiller pendant quelques jours en face de troubles ORL d’origine infectieuse ou inflammatoire.
Le saviez-vous ?
Si vous habitez la région méditerranéenne, vous connaissez peut-être la recette du gargarisme à la myrte: Il faut faire bouillir pendant 1/4 heure une vingtaine de baies de myrte fraîches dans 1/2 litre d’eau et faire des gargarismes avec le décocté.

Acteur-Nature

AVERTISSEMENT IMPORTANT
Les informations et conseils proposés dans cet article ne doivent en aucun cas être utilisés comme outil de diagnostic ou être substitués à un traitement médical en cours. Avant toute forme d’automédication, demandez l’avis d’un professionnel de santé qualifié.
Ni l’éditeur du livre, ni l’auteur, ni Acteur-Nature, ne peuvent être tenus responsables d’une utilisation inconsidérée des informations contenues dans l’article.

Aenean Sed dolor consectetur sit venenatis,