Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Le dioxyde de carbone: bon ou mauvais?

Roland Reymondier – Actuellement, le débat fait rage: ceux qui affirment mordicus que l’effet de serre provient d’une élévation du taux de CO2 dans l’atmosphère et les autres qu’on nomme climato-sceptiques qui contestent ce positionnement. Le fait même de déclarer que ces scientifiques sont sceptiques laisse supposer qu’ils ne se conforment pas à

la manière de penser de tout le monde. Cependant, n’est-ce pas la vertu d’une science bien pensée que de n’avoir aucune certitude quant à la manière d’envisager les choses !

Un scientifique par nature observe les phénomènes et ne conclut rien avant d’avoir une vue d’ensemble.

A voir le nombre de scientifiques que l’on classe comme climato-sceptiques, on est en droit de se demander s’ils ont été formé de la même manière que les autres alors voici ceux que l’on trouve sur wikipédia:

Aujourd’hui, en France surtout, on se polarise sur l’aspect négatif du CO2 mais jamais sur son côté positif.

 

Photo Wikipédia – En fait, cela permet d’évincer les débats comme par exemple se donner bonne conscience pour prolonger la vie des bonnes vieilles centrales nucléaires qui finissent par apparaître bien anodines par rapport aux centrales à charbon.
Nous nous sommes passionnés sur ce site pour les découvertes du professeur Buteyko sur les bienfaits du CO 2  qui a découvert ses proprietés remarquables dès les années 1960 et voici qu’il affirmait soigner avec ce gaz plein de pathologies invalidantes. (voir nos articles sur Acteur-Nature)

 

Actuellement, le débat est tellement passionné qu’il frise l’hystérie. Que l’on puisse voir ça et là des élévations de températures moyennes, cela est indiscutable, mais de là à conclure que pour ainsi dire cela ne vient que du CO2 c’est particulièrement suspect surtout dans un pays qui est le chef de file du courant électrique issu des centrales nucléaires

 

Certains sites font l’apologie des bienfaits du dioxyde de carbone et des gens comme Claude Allègre et Patrick Moore qui a été responsable de Greenpeace font aussi cette apologie des bienfaits du CO 2.

Il ne serait pas téméraire de conclure que ces personnes prennent position à l’encontre de la plupart des commentateurs simplement par effet de mode ou qu’ils défendent des intérêts privés, cela laisserait supposer que les autres ne le font pas, et là nous n’entrons pas dans un débat scientifique mais dans une prise de position purement idéologique…

 

Pour se faire une idée de ceux qui croient aux bienfaits de l’augmentation du CO2:

 

Notre approche est celle de tous les sceptiques et de tous les chercheurs qui abordent la réalité et seulement celle que l’on constate… Trop de faits, c’est indéniable, vont dans le sens d’un réchauffement de la planète…. l’attribuer aux seules émissions de CO2 est téméraire d’autant plus que l’on fait abstraction du rôle du soleil qui est autrement plus important que celui du dioxyde de carbone !

Nous conclurons simplement en disant : Ne nous laissons pas enfermer dans un « prêt à penser médiatique » !

 

Roland Reymondier

 

 

 

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 21 août 2018

lectus sem, Praesent Curabitur mattis tristique id