Pollution et grippe : un mélange détonnant !

Harbin-pollution-102013Photo Harbin pollution – L’importante épidémie de grippe qui touche la France actuellement masque le vrai problème et la cause des nos maux actuels : la pollution de l’air de nos cités. Le docteur David Servan Schreiber affirmait non sans esprit dénué de bon sens : comment peut on vivre en bonne santé sur une planète malade ?

En France, selon l’OMS, notamment en raison d’un très grand nombre de véhicules diésel, chaque année 42 000 personnes meurent par la seule pollution de l’air soit dix fois plus que le nombre de victimes de la route.

Ce chiffre à ce jour n’émeut pas vraiment nos pouvoirs publics et il n’y a aucune personne pour descendre dans la rue pour crier « Je suis AIR PUR » avec le même élan d’indignation que « Je suis Charlie »

Flasher une particule fine est bien plus difficile que flasher un véhicule, mais ne serais-ce pas tout aussi vital ?

En fait où se trouve le véritable danger pour les automobilistes?

Sur la route bien sûr, mais aussi dans la voiture même car ils respirent à chaque embouteillage un taux de particules plusieurs centaines de fois supérieur au seuil d’alerte fixé par l’OMS….

Alors posons-nous une question qui devrait tous nous interpeller : et s’il y a surmortalité dite grippale, que l’on mesurera comme pour les autres années avec l’institut de veille sanitaire, ne serait-elle pas due autant à la grippe qu’à la pollution ?

En fait, une simple grippe peut dégénérer en raison de surinfections respiratoires d’origine environnementale et là aucun vaccin n’est vraiment valable.

Alors que pouvons-nous faire ?

Si le dioxyde de soufre est un gaz polluant hautement toxique, le soufre réduit et non oxydé pris dans nos aliments s’avère un excellent dépolluant avec les acides aminés soufrés comme le glutathion, la méthionine, la Lcystéine, la N-acétylcystéine. Ces acides aminés devraient figurer dans notre diète quotidienne.

L’huile de Haarlem est une arme soufrée que toutes les familles devraient avoir dans leur pharmacie.

Un produit nommé Aminikum contient non seulement des acides aminés soufrés mais aussi des algues comme la chlorella, la spiruline, la kelp, l’ascophyllum qui « capturent» les métaux et les rejettent par les matières fécales. La pectine trouvée dans ce produit à fait des miracles à Tchernobyl (voir notre article), quand à la coriandre présente elle aussi, elle sert à dépolluer les eaux de Mexico ( voir notre nouvel article-dossier d’ici quelques jours).

Renseignez vous dans votre boutique diététique conseil et demandez ce type de produit : c’est urgent !

Acteur-Nature

ultricies Aenean ipsum Aliquam consequat. elementum risus. pulvinar libero