Le foie et les solutions naturelles

foie-anti-poison_w590_h390_r4_q90Photo dossier “Le foie: notre centre anti-poison” Alternative santé – Nous avons vu à quel point notre foie pouvait être sollicité. En fait, tous les terribles poisons que nous prenons doivent traverser cette petite usine de désintoxication.
Notre foie est assailli par tous les rejetons toxiques de notre civilisation actuelle: substances chimiques rejetées dans l’environnement,

polluants atmosphériques, pesticides, gaz d’échappement des véhicules, aliments dénaturés, médicaments sous ordonnance ou non, café, cigarettes, alcool ( attention cette prise régulière est dangereuse et sournoise)

Les substances de protection

En matière de thérapeutique, on notera les acides aminés soufrés comme la cystéine et la méthionine. La cystéine réduit la toxicité de l’alcool et des phénols.

La méthionine fournit des corps méthyliques qui, avec l’acide folique, sont utiles pour la détoxication des médicaments et la biosynthèse de nombreuse liaisons :

• Synthèse de choline et de lécithine
• De vitamine B12
• De précurseurs de vitamine D
• Synthèse d’hormones
• Fabrication du glutathion soufré conjointement avec la cystéine

Le glutathion, génie du foie

Le glutathion tripeptidique est le protecteur hépatique par excellence. C’est lui qui empêche l’attaque des radicaux libres qui agressent la membrane cellulaire du foie et influence donc les fonctions cellulaires pouvant entraîner la nécrose.

Un déficit en glutathion entraîne toujours une mauvaise exploitation de l’oxygène dans les cellules. La synthèse énergétique cellulaire est alors perturbée, le système immunitaire travaille mal. On assiste au développement d’une mauvaise flore intestinale qui se remplit de déchets et là, automatiquement, le foie s’en ressent.

En fait, le glutathion réduit devrait être toujours à disposition voir : –http://www.masantenaturelle.com/chroniques/chroniques2/glutathion.php

L’ami du glutathion : le sélénium

Le sélénium agit comme composant de la peroxidase de glutathion, enzyme antioxydante, qui réduit le glutathion et le rend redoutablement efficace. C’est la plus puissante enzyme antioxydante.
Le glutathion uni au sélénium empêche les dégénérescences du foie.

Des vitamines B à la rescousse

La choline et l’inositol sont des composés extraordinaires pour les membranes cellulaires du foie. Avec la lécithine, ils protègent de la stéatose hépatique (foie graisseux) . Ils réduisent le cholestérol sanguin et nettoient en quelque sorte les artères empêchant ainsi des lésions éventuelles.

Le foie au secours du cerveau : c’est à partir de la choline qu’un important neurotransmetteur du cerveau est synthétisé. Il s’agit de l’acétylcholine. C’est un messager volant « puissant » et, par le biais des cellules nerveuses, il transmet des « nouvelles » et des « ordres » à la vitesse de l’éclair et permet notre présence au monde sur le plan intellectuel.
A voir :
http://www.medicatrix.be/theme/choline-vitamine-b-meconnue-foie-regulation-de-lhomocysteine/

Ce que l’on sait moins c’est que l’état de notre cerveau est lié à celui de notre foie…
L’épidémie de maladies neuro dégénératives actuelles est étroitement liée à nos fonctions hépatiques. Plus nous mangeons contre nature, plus nous agressons notre cerveau qui finit un jour par perdre la raison.

L’effet de la choline, de l’inositol, de la méthionine sur la prévention du métabolisme lipidique est fantastique. Ces substances préviennent l’artériosclérose et, avec elles, le foie transforme le cholestérol en acides biliaires. Ceux-ci sont alors évacués vers l’intestin pour ensuite quitter le corps tout naturellement.

L’acide lipoïque lutte contre la dégradation du foie

L’acide lipoïque en compagnie de l’acide orotique protège de la dégénérescence. En tant que précurseur des acides nucléiques, l’acide orotique favorise la croissance cellulaire et plus spécialement celles des cellules du foie. Avec l’acide orotique, les cellules hépatiques peuvent se réparer. A signaler que l’acide lipoïque est utile en médecine pour régénérer le foie.

Toutes les autres vitamines B sont vitales pour le foie

Des études réalisées dans les années 1960 ont démontré que les affections du foie liées à l’alcool sont accompagnées d’une chute de vitamine B dans le sang. Se trouvent en bonne place, la vitamine B5 , la niacine ( vitamine PP), la vitamine B2 .

Ainsi, il apparait que le foie d’un alcoolique a un besoin vital de vitamine B1
http://www.e-sante.fr/alcooliques-ont-besoin-vitamine-b1/actualite/357

Un complément alimentaire réunit l’ensemble des éléments dont il est parlé plus haut, il s’agit de la levure liquide cellulaire.

Les plantes au secours de votre foie

Comme exemples :

  • Le desmodium :

En 1960, le docteur Tubery se trouvant au Cameroun recueille le témoignage de très nombreux malades guéris en quelques semaines d’hépatites sévères. Il s’agissait du desmodium, une plante qui est devenue le symbole de la régénération du foie puisque ce ne sont pas moins de trente travaux sur cette plante qui se trouvent répertoriés au CNRS.

Outre son large spectre d’action sur les pathologies hépatiques, c’est la puissance régénératrice de cette plante qui étonne le plus le monde scientifique.

On note en effet, dans la plupart des cas traités au Desmodium, une disparition extrêmement rapide des fatigues, maux de tête, manques d’appétit, teints jaunes et autres symptômes courants dans ce type d’affections.

Dans les hépatites virales, les signes de la maladie et la convalescence – généralement très longue – étant considérablement écourtés grâce au Desmodium, le malade n’a pratiquement plus le temps de perdre du poids.

Quant aux paramètres biologiques comme les transaminases, gamma-GT ou bilirubine, ils retournent eux-mêmes à la normale jusqu’à deux fois plus vite que sans ce phytothérapique… voire plus rapidement encore lorsqu’on a la chance de pouvoir débuter le traitement dès les tout premiers signes de la maladie.

Dans les hépatites toxiques, qu’elles soient d’origine alcoolique, iatrogène ou autre, la plante africaine a prouvé une efficacité remarquable aussi bien chez le rat de laboratoire que chez l’humain.

On la prescrira notamment lorsque le patient supporte mal certains toxiques, comme les peintures ou les solvants, ou encore, bien sûr, en cas de chimiothérapie ou d’abus de médicaments de synthèse.

Plus indirectement, mais avec des résultats aussi encourageants, le Desmodium peut être employé dans le traitement de l’allergie et de l’asthme.

Enfin, bien que n’ayant pas fait l’objet d’une recherche scientifique à ce sujet, on suspecte fortement le Desmodium de pouvoir assurer une prévention hépatique pratiquement sans faille, de telle sorte que celui qui en consommerait chaque jour ne devrait craindre aucune maladie de foie.

  • Le chardon Marie :

Il existe des preuves que le chardon Marie peut contribuer à accélérer le rétablissement dans les cas d’hépatites causées par un virus ou par l’alcool. Selon plusieurs études allemandes, cette plante serait active à l’encontre de l’hépatite B mais aussi de la C.

Dans une série d’études, des médecins allemands ont donné aux patients atteints d’hépatites une dose quotidienne de 420 mg de sylimarine sur une période de 9 mois. Le médicament a réparé les lésions du foie comme l’ont montré des biopsies et la réduction du taux de transaminase sanguin.

Depuis longtemps, on sait que c’est la sylimarine issue du chardon marie qui donne d’aussi bon résultats voir à ce sujet :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21466434

Si vous consommez des médicaments de pharmacie, le chardon Marie peut en atténuer leurs effets néfastes c’est du moins ce que suggèrent de nombreuses études. Bonne nouvelle pour ceux qui à cause de leur travail sont exposés aux produits chimiques dangereux et qui en respirent les vapeurs : le chardon Marie peut les protéger contre les dommages au foie.

Voici encore quelques éléments scientifiques qui suggèrent l’efficacité du chardon Marie :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11735632

D’autres plantes sont vraiment choisies pour le bien être du foie il s’agit :

• De l’aubier de tilleul sauvage du Roussillon
• Du pur jus de radis noir.
• Du pissenlit
• De l’astragale
• Du baccharis
• Deux produits qui viennent de Corée et qui donnent vraiment des résultat han-epa et Oaky
http://www.minerauxetcorpshumain.fr/2015/12/07/le-foie-et-la-st%C3%A9atose-h%C3%A9patique/

• De l’huile essentielle de romarin à verbénone voir vidéo:

A signaler l’excellent produit des laboratoires Diet Horizon
http://www.diet-horizon.com/index.php?page=5&ref=DH046N

Alors, vous pourrez dire: “Mon foie, connait pas”

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

Pour en savoir plus :

fringilla velit, ut mattis porta. at felis Praesent tempus eleifend diam venenatis,