Tic Tox et la maladie de Lyme

Copie de P1020217Le saviez-vous ? Un produit naturel très efficace contre la maladie de Lyme n’a plus droit de cité.
En Janvier 2012, l’Afssap (agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) demande le retrait d’un des rares traitements vraiment efficace contre la maladie de Lyme : le Tic Tox. Il faut dire que cette agence

traversait une période houleuse avec le scandale du Médiator qui a fait près de 2000 victimes depuis sa mise sur le marché en 1976. Dommage, qu’elle n’est pas eu la même promptitude qu’avec le Tic Tox !

En opérant ce retrait, elle privait du même coup les malades d’un produit d’une efficacité redoutable contre toutes les formes de borreliose qui portent le nom de maladie de Lyme. Or, cette maladie tend à se développer énormément ces dernières années et les antibiotiques comme thérapie n’ont qu’une efficacité très limitée sur la bactérie responsable (la borrelia). Jusqu’ici, le Tic Tox constituait un excellent traitement complémentaire à cette antibiothérapie.

Personnellement, j’ai été interpellé en croisant dans ma boutique une personne qui avait été affectée par cette maladie dès l’adolescence. Elle présentait tous les signes qui sont extrêmement nombreux de cette affection avec, en plus, des pertes de mémoire et des syndromes neurologiques si impressionnants qu’elle sombrait insensiblement dans une forme d’état comateux.
Sa résurrection me dit-elle, elle le devait à ce Tic Tox et, aujourd’hui, elle se considère comme guérie.

L’afssap a considéré que, dans la formulation, il semblerait qu’il y ait un pourcentage de thuyone ( issu de l’huile essentielle de sauge) trop élevé. Ce que conteste Bernard Christophe, le scientifique spécialiste de la maladie de Lyme et créateur de la formule Tic Tox…

En fait, le Tic Tox qui a guéri beaucoup de personnes, était en un tout premier lieu utilisé à même le point d’impact de la piqûre. Ensuite, il a été préconisé par voie interne.

Sa formulation ?

Un ensemble d’huiles essentielles à haut pouvoir bactéricide :

– huile essentielle de sarriette
– huile essentielle de camomille sauvage
– huile essentielle de girofle
– huile essentielle de sauge officinale (une des raisons de l’interdiction du Tic Tox)
– huile essentielle d’origan compact (une des raisons de l’interdiction…)
– huile essentielle de cannelle
– huile essentielle de niaouli

Actuellement, le produit n’a pas été « réhabilité » pour la plus grosse déception de milliers d’utilisateurs.

Alors personnellement j’ai pensé qu’une formulation comme BIOTIX contenant sous forme de gélules les huiles essentielles de sarriette, d’origan, d’arbre à thé, de lavande, de cannelle de Chine pourrait en un premier temps apporter un peu plus qu’un soulagement.

Autre point essentiel, il m’apparaitrait opportun, dès que la piqûre de tique a été faite, qu’on fasse une grande utilisation de charbon végétal….

Pour moi Biotix et charbon végétal seraient une bonne association si j’étais piqué…

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

A lire sur le site : “Attention aux tiques” Jean-Luc Darigol