Actualités Autres Défenses naturelles Divers Divers santé naturelle Grippe Immunité Prévention Seniors Thèmes

Effets indésirables des vaccins: des nouvelles depuis Les Etats-Unis

Nous le savons tous, les Etats-Unis ont presque toujours une longueur d’avance sur nous. Peut-être que finalement le choix de Sanofi sur le fait de prendre son temps pour mettre au point des vaccins hors de tous soupçons est-il le bon ?

Image par Free-Photos de Pixabay

Avant oui, avant ces impératifs vaccinaux urgents, il fallait, quand les protocoles d’élaboration des vaccins étaient de favoriser la sécurité maximale des patients, attendre au moins 24 mois de recherche et d’observations. Maintenant, il faut aller vite, très vite, voire trop vite.


Aujourd’hui, tout est fait dans la précipitation et le temps de vaccination de nos populations coïncide avec celui d’un travail d’observation avant la mise sur le marché.

Cela est criant: vous faire vacciner maintenant c’est accepter d’être un courageux cobaye. Comme vous le faites très librement, vous êtes un cobaye volontaire.

Précipitation et dommages dans la population volontaire:

PS: excusez-nous mais certaines traductions peuvent être difficiles à obtenir. Essayez alors directement sur Google J.Patrick Whelan MD, PhD.

Plus précisément, le docteur Whelan craignait que la nouvelle technologie vaccinale de l’ARN messager par Pfizer et Moderna ait le “potentiel de causer des lésions microvasculaires – inflammation et petits caillots sanguins) au cerveau, au coeur, au foie et aux reins d’une manière qui n’a pas été évaluée dans les essais d’innocuité.

Disons, que dans un contexte “normal” et sans précipitation aucune on aurait pu voir cela sans s’affoler. Aujourd’hui vous avez entre 18 et 24 mois pour vous en apercevoir s’il y a une probabilité que vous fassiez partie d’un groupe à facteur de risque.

Mais en fait, vu cette rapidité d’investigation logistique, ce risque c’est vous qui allez l’assumer. Les labos ont simplement misé que la population de l’ensemble de la planète va pouvoir être cobaye pour de longs mois et on pourra en tirer des conclusions pour l’avenir.

Alors souhaitons qu’après avoir passé le cap des premiers effets désagréables, vous ne connaissiez pas le syndrome inflammatoire multisystème comme il semble se profiler aux Etats-Unis car alors votre vaccination ne sera pas de tout repos.

Qu’est-ce que le syndrome inflammatoire multisystémique chez l’enfant lié à la COVID-19 | Presse santé (pressesante.com)

Au fait, savez-vous que la campagne de vaccination H1N1 peu faite en France, mais surtout dans les pays Nordiques, a débouché sur la mise en évidence d’une nouvelle maladie, une forme grave de narcolepsie ? Souhaitons que les prochaines victimes rares françaises de Pfizer et Moderna aient le même avantage que : Narcolepsie et vaccin H1N1 : des indemnisations record (europe1.fr)

Nous ne sommes pas systématiquement contre les vaccins mais à ce niveau-là, on semble bien prendre des risques inconsidérés.

C’est une des raisons qui nous ont dicté notre pétition récente demandant un mix entre la médecine classique et les médecines douces. Les uns pouvant éclairer les autres dans le cadre d’une médecine qui met en oeuvre tous les moyens pour prévenir, guérir et surtout ne pas nuire. Ce qui est le minimum et qu’on pourrait retrouver dans un véritable Ministère de La Santé et de la Prévention.

Pétition : Pour la création d’un Secrétariat d’Etat à la Santé Naturelle au sein du Ministère de la santé (mesopinions.com)

Acteur-Nature

Notre séléction de produits

Gouttes de Morphée NATESIS-Aide au sommeil Découvrir
Gelée Royale ampoules PHYTO AURA Découvrir
Planta Prostate ALMA BIO Découvrir