Actualités Autres Défenses naturelles Divers Divers santé naturelle Immunité Naturopathie Prévention Système immunitaire Thèmes

Béchamp ou Pasteur ? une interrogation bien actuelle !

L’épidémie de Coronavirus nous prouve combien il est important d’avoir une bonne santé. Les statistiques françaises et mondiales montrent que l’épidémie a beaucoup plus touché les personnes âgées mais aussi toutes les personnes fragilisées par une santé déficiente. Nous allons persister dans les semaines qui viennent sur cette notion de terrain qui nous est chère depuis de nombreuses années.

A la fin du dix neuvième siècle, la médecine allait faire un choix décisif entre deux grandes figures du moment Béchamp ou Pasteur.
Pasteur a longtemps été chahuté par le monde médical car lui-même n’était pas médecin mais chimiste. Les idées pasteuriennes triomphèrent surtout et avant tout parce que cet homme était un fantastique homme des médias et qu’il sut en jouer pour faire triompher ses idées. Au travers de nos écrits, il ne nous appartient pas de soulever les nombreuses zones d’ombre qui se cachent derrière le mythe de Pasteur, mais de montrer que cet homme de génie a totalement occulté celui de savants extraordinaires comme Antoine Béchamp, Claude Bernard, René Quinton qui lui étaient contemporains.
Les thérapies liées au « milieu intérieur » furent occultées au profit de celles du « milieu extérieur. Avec Pasteur les maladies venaient de micro organismes externes, les thérapies à base de sulfamides, d’antibiotiques, de sérum et vaccins devaient triompher. Celles qui consistaient à renforcer et générer la résistance étaient alors rejetées.

Béchamp ou Pasteur ?

Béchamp et Pasteur qui étaient contemporains, s’opposèrent farouchement pour défendre leurs théories bactériennes devant les milieux scientifiques de l’époque.

  • Pasteur défendait la théorie selon laquelle toute maladie infectieuse était causée par des micro-organismes invariables dans leur forme et qui se développaient à l’extérieur de l’organisme, le milieu intérieur de tous les organismes vivants étant stérile.
  • Béchamp voyait à la maladie une origine interne, et affirmait que toute matière organique est sujette à des modifications naturelles dues à des processus normaux de fermentation. Ces processus provoquent, dans des conditions pathologiques, le développement des mycrozomas et aboutissent à la formation de bactéries ayant des propriétés de putréfaction et de fermentation.

En fait, Pasteur n’était ni médecin ni physiologiste mais chimiste. Beaucoup de docteurs en médecine d’aujourd’hui qui se revendiquent de lui ont oublié qu’en son temps, leurs confrères de l’époque le combattirent avec beaucoup de hargne.
Pasteur ne pouvait pas comprendre l’importance du milieu et de la bonne santé d’un organisme comme élément essentiel de résistance à la maladie.

  • Indifférent à l’ambition personnelle, Antoine Béchamp était modeste et confiant, sincère et enthousiaste, pénétré de l’idée du devoir, de la recherche et de la vérité et de la nécessité de la dire. Il négligera toujours toute publicité, et ne fera aucun effort pour rechercher des relations influentes.
  • Pasteur lui, était un homme médiatique, arriviste et sans scrupule, génie de la publicité et des relations publiques.

En 1900, Béchamp s’était un jour indigné en ces termes : “Je suis le précurseur de Pasteur comme le volé est le précurseur de la fortune du voleur heureux et insolent qui le nargue et le calomnie”…
Pourtant, sur son lit de mort, Pasteur aurait reconnu la pertinence des travaux de son rival en énonçant cette phrase célèbre : “Béchamp avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout“.

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition

Notre séléction de produits

VEG'ZYM 31 extarordinaire complément riche en enzymes-31 actifs biologiques pour une santé optimale Découvrir
Film documentaire - CHOLESTEROL,-LE GRAND BLUFF Découvrir
Planta prostate Alma Bio-efficacité Découvrir
odio Aenean porta. id, ante. ut