Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Ménopause: l’ostéoporose n’est pas une fatalité….( 2ème partie)

Photo livre Fnac – Equilibre hormonal/progestérone naturelle – Dr John Lee – On note insensiblement une diminution de la masse osseuse qui se situe à l’approche de la ménopause et qui va par la suite en s’accentuant. L’ostéoporose est très nettement moins présente chez l’homme alors que la femme se trouve être en première ligne dans ce genre d’affection.

Les causes sont connues:

  • baisse de la sécrétion d’hormone parathyroïdienne.
  • ménopause précoce ;
  • sédentarité
  • mauvaise assimilation du calcium
  • prise de cortisone à long terme
  • consommation de tabac et alcool
  • régime minceur.
  • anorexie.
  • alimentation fast food

En chiffres cela se traduit par 90000 tassements de vertèbres, 60000 fractures du col du fémur,  50000 fractures du poignet…

Le calcium oui… mais pas celui du lait et des fromages …

 

Le capital osseux se fait principalement à l’enfance et l’adolescence. Après cette période, tout au long de la vie, il suffit d’un apport de 1 g par jour de calcium pour éviter la déminéralisation.

Les diététiciens classiques recommandent une alimentation avec des produits laitiers et pourtant c’est un non sens. Le docteur Lee, grand spécialiste du traitement de la ménopause à partir de progestérone naturelle, rappelle aux femmes les bienfaits de régimes à base de céréales complètes, de légumes frais et de fruits.

Bien qu’on affirme que l’ostéoporose vient d’une carence calcique, le docteur Lee affirme qu’elle provient principalement d’un excès de protéines animales. Plus vous mangez de protéines plus vous perdez de calcium. Les statistiques montrent que les os des végétariens se décalcifient la moitié moins que ceux de personnes qui absorbent des protéines en quantité avec de la viande et des laitages.

Preuves à l’appui, on constate la plus haute incidence d’ostéoporose en Amérique du Nord et dans les pays scandinaves où les habitants boivent beaucoup de lait. On se fie beaucoup au lait pour le calcium et on a tord !  Car, en fait, la plupart des femmes en vieillissant ont de la peine à supporter le lactose et donc à assimiler le calcium qui se trouve dans les laitages. Le lait se compose de huit parties de calcium et d’une partie de magnésium. Notre corps a besoin de beaucoup plus de magnésium pour assimiler le calcium. Les plantes contiennent des taux de minéraux bien mieux équilibrés, en plus des protéines correctes dont nous avons tous besoin. Une chose est à retenir, c’est qu’un apport de 30 g de protéines par jour suffit… le reste n’est pas forcément utilisé et peut s’avérer toxique en grosses quantités d’où le danger des menus hyper protéinés !

 

Incroyable vitamine K 2

 

Depuis une décennie seulement, on s’intéresse à la vitamine K2 et au rôle qu’elle peut jouer dans la prévention ou même le traitement de l’ostéoporose ainsi que pour prévenir les troubles cardiovasculaires.

Sa fonction principale est de modifier les protéines pour leur donner la capacité de se lier au calcium, le principal minéral des os et d’empêcher le calcium de se lier aux artères. De ce fait, la vitamine K2 contrôle et dirige le calcium afin qu’il se retrouve aux bons endroits dans le corps. La plupart des études épidémiologiques indiquent que la carence en vitamine K2 est associée à une réduction de la densité osseuse et à une augmentation du risque de fractures chez les personnes de plus de 60 ans particulièrement chez les femmes post ménopausées.

Deux essais cliniques suggèrent que la vitamine K2 réduirait la récurrence du cancer du foie et augmenteraient le temps de survie. Une étude d’observation sur 11 000 hommes a également constaté qu’un apport élevé en vitamine K2 a été lié à une diminution du risque de cancer avancé de la prostate de 63%.

La vitamine K 2 est bien présente dans les produits végétaux fermentés comme le tempeh, le natto (très grosse source) et le miso de soja !

Une autre vitamine est tout aussi importante c’est la vitamine D3, mais celle-ci est tellement vitale que ça vaut le coup d’en écrire un peu plus donc   …A SUIVRENous verrons aussi comment trouver du calcium dans les végétaux...et quels sont les meilleurs compléments nutritionnels de la ménopause !

 

 

Roland Reymondier
Conseiller en produits de nutrition, écrivain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Congrès « AGIR POUR LA SANTE NATURELLE » AIX-LES-BAINS

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 21 mai 2018

mattis velit, ut elit. neque. ut Praesent tristique