Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Le professeur Jean Robert Rapin : un génie méconnu

imagesPhoto Time nutrition.com – Le créateur de la chrono-nutrition, c’était lui. Sa disparition en Janvier 2013 fut une grande perte.
Chercheur original et totalement au service de la santé et du bien-être de ses contemporains, il a vraiment fait des découvertes dans le domaine de la chimie alimentaire.
Il a parcouru la France pour faire partager le fruit de ses découvertes.

Paraphrasant le général De Gaulle, on pourrait affirmer : «Des chercheurs qui cherchent, on en trouve, mais des chercheurs qui trouvent on en cherche »

En fait, Jean Robert Rapin était un trouveur de génie.

Cependant, cela ne se traduisait pas forcément par l’élaboration d’un médicament mais par la mise au point de méthodes alimentaires et pour le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles étaient plutôt originales.

Par exemple :

« Faire chuter le taux de mauvais cholestérol en ne mangeant les aliments qui en contenaient seulement le matin (beurre, œufs par exemple) et jamais à d’autres moment de la journée donc jamais de gras le soir avant le coucher.
Dès lors, plus besoin de statines où d’autres traitements chimiques : tenir compte de l’heure à laquelle telle ou telle molécule alimentaire sera mangée et c’est tout. »

Son ami Nicola Frassanito a su trouvé les mots les plus justes pour exprimer la douleur de sa disparition.

 

Nous avons voulu laisser la reproduction intégrale du texte qu’il a écrit comme éloge posthume :

« Le Professeur Jean-Robert RAPIN était avant tout un ami. C’était aussi un grand scientifique et un humaniste. Son décès brutal le 17 janvier 2013 nous laisse orphelins.
Je voudrais, ici, vous proposer un florilège de ce qu’il a pu apporter à la science et à la nutrition en particulier, car, sans le savoir, vous utilisez quotidiennement les fruits de ses travaux.

Un parcours très riche avec un but principal: le partage

Jean-Robert RAPIN était Professeur de pharmacologie clinique. Expert internationalement reconnu en micro-nutrition et en chrono-nutrition, sa grande spécialité, il était également un neurobiologiste et un grand pharmacologue. Il avait créé à l’Université de Médecine et de Pharmacie de Dijon le 1er Diplôme Universitaire de micro-nutrition.Rédacteur en chef de la revue NAFAS (Nutrition, Aliment Fonctionnel, Aliment Santé), il n’a malheureusement pas laissé d’ouvrage écrit, tant il était pris par l’enseignement oral qui était une de ses passions. Il a participé à 2 livres autour de la chrono-nutrition dont il était le grand spécialiste en France
: «Mincir sur mesure grâce à la chrono-nutrition» avec Alain Delabos et «TIME Nutrition, «Faites de l’aliment votre médicament» avec Jean-René MESTRE.
Mais surtout, Jean-Robert aimait par-dessus tout rencontrer les thérapeutes et transmettre son savoir. Il a dû faire des conférences dans toutes les grandes villes de France. Chacun adorait participer à ses conférences si vivantes, émaillées d’anecdotes et jeux de mots. Il était toujours de bon conseil quand quelqu’un rencontrait un cas thérapeutique ardu, ou prêt à réexpliquer un sujet quand on avait des difficultés de compréhension.

Le magnésium, un de ses sujets de prédilection

Le Pr RAPIN a étudié tous les minéraux et oligo-éléments afin de mieux connaître leur métabolisme et surtout découvrir quels sont les meilleurs sels en termes d’absorption et de biodisponibilité. Bien entendu, il cherchait systématiquement à quel moment de la journée il était préférable de les absorber. Le Magnésium a été un de ses grands sujets d’étude. Après avoir trouvé des sels de magnésium particulièrement bien absorbables, il avait compris surtout qu’un magnésium naturel était toujours bien absorbé si le patient présentait un déficit, car l’organisme s’adapte à condition d’avoir une flore et une muqueuse intestinale de qualité.
Il était très favorable au magnésium marin, car il s’agit d’un oxyde de magnésium très riche en magnésium-élément, d’une bonne biodisponibilité et associé aux oligo-éléments de la mer. Car il ne supportait pas ces compléments alimentaires n’apportant que du magnésium tant il savait que cet élément a besoin de cofacteurs et en particulier de vitamine B6 et de taurine.
Le Pr RAPIN avait participé aux importants travaux du Dr Marianne Mousain-Bosc, pédiatre à Nîmes, qui a montré à quel point le Magnésium est essentiel chez les enfants hyperactifs et les TED.

La chrono-nutrition de la fatigue …

Spécialiste en chrono-nutrition, Jean-Robert ne pouvait que s’intéresser à la fatigue qui est, avec le poids, Le sujet où la chronobiologie joue un rôle majeur.
Il avait signé un article sur le site «La Nutrition» dans lequel il disait «on ne traite pas la fatigue, mais un patient fatigué» car pour cet humaniste, adepte d’une médecine globale, il était évident que le symptôme fatigue devait être remis dans son contexte médical et psychologique.
Evidemment, pour lui, il n’y avait pas une, mais des fatigues. Il serait trop long, ici, de reprendre tout son enseignement, mais traiter la fatigue d’un patient passait avant tout par le fonctionnement de ses neuromédiateurs.
Il différenciait les fatigues du matin et les fatigues du soir, avec ou sans troubles du sommeil, qui l’amenaient à agir de façon précise, suivant les cas, sur la dopamine, la sérotonine ou la mélatonine…. et celle du Cholestérol.
Tout le monde ne le sait pas, mais c’est Jean-Robert qui a mis en évidence et développé l’importance de la chronobiologie du métabolisme du Cholestérol. Il avait signé un très beau papier à ce sujet dans le n°2 de la revue NAFAS en 2003. Depuis et grâce à lui, des milliers de personnes arrivent à équilibrer naturellement leur dyslipidémie en consommant du cholestérol le matin et en évitant cette molécule animale le soir.
En effet, il a montré que, lorsqu’on consomme du cholestérol le matin (des œufs en particulier), l’organisme va réduire fortement la synthèse endogène de cette molécule et on sait très bien que l’hypercholestérolémie n’est pas liée à la consommation de cholestérol, mais bien à cette synthèse hépatique. Par contre, si on consomme trop de cholestérol le soir, alors celui-ci viendra augmenter le pool circulant et aggraver la dyslipidémie.
Curieusement, un certain nombre de spécialistes ont préféré faire la pub des statines plutôt que de lire l’étude de Jean-Robert. Nul n’est prophète en son pays, c’est bien connu!

A quel moment prendre les oméga-3 ?

Tout le monde parle des oméga-3 et de leurs nombreux rôles pour la santé. Le Pr Rapin s’en amusait parfois avec cet humour d’une élégance rare, car si on prend des capsules d’oméga-3 à n’importe quel moment de la journée, on n’obtiendra pas les résultats escomptés.
Ainsi, il expliquait avec cette pédagogie qui le caractérisait, si on veut intégrer les oméga-3 à nos membranes pour améliorer la qualité de nos tissus et agir sur la prévention cardio-vasculaire, il est important de les prendre le soir. Mais si on veut bénéficier de l’effet anti-inflammatoire des oméga-3 à travers les prostaglandines, il est nécessaire
de les prendre le matin. Cet exemple est caractéristique de l’importance de la chrono-nutrition et des travaux essentiels qu’a menés, toute sa vie, le Pr RAPIN.

Un homme sage et humble

Le Pr RAPIN était en recherche perpétuelle de la vérité. Sage parmi les sages, il avait cette qualité d’être capable de se remettre en question et de revenir sur ses prises de position anciennes.
Ainsi, dans sa vie de pharmacologue, il avait participé à la commercialisation de capsules de vitamine E à 500 mg et il n’hésitait pas à dire que c’était une erreur et que ce type de produits devrait être interdit aujourd’hui, car il expliquait combien des fortes doses de vit E pouvaient être risquées pour la santé.De même, grand spécialiste des neuromédiateurs, il avait proposé à une époque des produits fortement dosés en tyrosine ou tryptophane et l’expérience faisant, il avait constaté que de petites doses de ces acides aminés répétés plusieurs fois par jour étaient bien plus efficaces pour faciliter la synthèse de dopamine.

Ainsi était Jean-Robert, un grand homme d’une humilité qui forçait le respect.

Hommage du comité scientifique

Le comité scientifique Phytoquant était dirigé par le Pr Jean-Robert RAPIN. Il était notre guide et notre référence. Chaque fois que cela était nécessaire, il trouvait l’idée ou il avait l’explication qui nous permettait de répondre aux questions posées et de nous faire avancer vers des produits de plus en plus performants et novateurs. Nous voulons nous associer à la peine de sa famille et de ses amis et dire à quel point Jean-Robert nous manque. Mais nous savons que toutes ces heures passées en sa compagnie continueront à éclairer notre chemin.

Alfred de Vigny a dit
: «Aimer, inventer, admirer, voilà ma vie». Ainsi était Jean-Robert et nous essayerons d’être dignes de sa mémoire.
Adieu Jean-Robert, repose en paix parmi les anges et les dieux, nous ne t’oublierons jamais.
Nicola Frassanito

Merci encore à Monsieur Nicola Frassanito pour ce beau témoignage qui est en même temps ô combien riche en informations précieuses pour nos internautes.

Bernard Burlet

 

 

Pour en savoir plus :

 

Une explication de la chrono-nutrition par le professeur Jean Robert Rapin

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 23 juillet 2014

consequat. et, amet, ultricies tristique commodo id, dolor.