On a retrouvé la mémoire de l’eau

220px-Luc_Montagnier-press_conference_Dec_06th,_2008-5_cropPhoto Wikipédia – C’est du moins cette idée qui fut développée dans un documentaire le samedi 5 juillet 2014 sur France 5. Cependant, la surprise est de taille car cette idée n’est pas développée par un adepte des médecines dites « douces » mais par le découvreur du virus du SIDA : le professeur Montagnier en personne (photo ci-contre).
Un chercheur bien avant lui avait fait les frais de cette découverte. c’était Jacques Benveniste.

Il s’était trouvé au centre d’une controverse internationale dont il ne s’est jamais remis puisqu’il est mort relativement jeune en 2004.

Rapidement, la validité des travaux de Benveniste fut mise en doute et il se trouva rejeté de communauté scientifique.

Aujourd’hui, Luc Montagnier, prix Nobel à la retraite, a repris les recherches de Benveniste.

Dès la première expérience sur le plasma sanguin de malades infectés par le virus du sida, il détecte des ondes électromagnétiques. « Ça a été une vraie surprise. Je ne m’y attendais pas et j’étais fasciné par ce phénomène », se souvient le médecin virologue, qui pense immédiatement aux « applications médicales ».

Pour mettre en lumière les étonnantes propriétés de l’eau découvertes par celui qu’il considère comme « le Galilée du XXe siècle », Luc Montagnier a décidé de lever le voile sur ses recherches en cours et propose de réaliser, devant la caméra, une expérience surprenante : la transduction de l’ADN.

La vidéo complète se trouve dans notre dossier sur l’eau :  “Le mystère de l’eau”

La question qu’on peut se poser est la suivante :

-le professeur Luc Montagnier, s’il se trouvait encore employé à l’Institut Pasteur, aurait-il la possibilité aujourd’hui de faire de telles allégations car elles vont à l’encontre des thèses officielles médicales ?

Autre question : le professeur Montagnier ne risque-t-il pas lui aussi de faire les frais d’une prise de position qu’on ne peut qualifier « d’orthodoxe » par les scientistes actuels ?

Mais en fait, n’est-ce pas son prix Nobel qui l’entoure d’une « immunité » naturelle que n’a jamais pu avoir Benveniste ?
Malgré la stature de Luc Montagné, il peut encore subir des quolibets et nous voulons souligné son immense courage. Il le fait avec ses propres moyens.

Pour celles et ceux qui veulent savoir beaucoup de choses sur la qualité d’une bonne eau, lire notre dossier : le mystère de l’eau.

Vous y découvrirez que le premier découvreur de la mémoire de l’eau s’appelait Vinh Luu et qu’il a fondé avec son épouse Claudine les laboratoires Euro Santé Diffusion, distributeur de compléments à base de plantes médicinales, dynamisés dans cet état d’esprit.

Vous ferez aussi connaissance avec Louis Claude Vincent, le génie de la bioélectronique, et vous saurez comment parfaitement vous hydrater.

Bernard Burlet

POUR EN SAVOIR ENCORE PLUS : sur France Inter, interview très intéressante du Professeur Luc Montagné

id justo amet, Aenean Praesent risus