Le silicium : colloïdal ou organique ?

silicium-pvUne de nos lectrices nous a demandé récemment : pourriez vous me dire la différence entre silicium colloïdal et organique ? Nous avons demandé à Roland Reymondier, spécialiste en produits de nutrition, d’apporter une réponse.

Roland Reymondier :

«  En fait, il n’y a pas un silicium « organique » et un autre nommé « colloïdal ». Il y a un minéral qu’on nomme silicium…
la question qui se pose est la suivante :

Comment faire pour que le corps puisse bénéficier des qualités de ce minéral ?

La majorité du silicium se rencontre dans l’écorce terrestre, dans les roches et le sable. Sous cette forme le corps ne sait pas l’utiliser….

A l’origine de l’humanité, l’organisme humain puisait son silicium dans l’eau de boisson des rivières et encore plus des torrents de montagne.
Ainsi, on a constaté que les personnes vivant dans les régions à eau « dure » risquent moins d’avoir des crises cardiaques que celles vivant dans les régions à « eau douce »; elles doivent leur vie prolongée à la présence de silicium…

Nos ancêtres consommaient des aliments complets, voilà encore un autre moyen de puiser du silicium parce qu’il se trouve dans les fibres alimentaires du riz, de l’alfafa, de la pectine, du millet, du sésame…. Mais voilà, l’industrie alimentaire voulant toujours plus raffiner, nous a débarrassé du précieux silicium que de nombreux aliments contiennent…

Un silicium absorbable sous forme d’eau de boisson, d’aliments complets, de millet, de prêle, de bambou devient automatiquement « organique » puisque le corps l’intègre dans son métabolisme.

Fort de ces observations, les établissements Hubner avec leur produit Silicéa, se sont inspirés des qualités même du liquide que nous prenons tous : l’eau.

Dans les années 1960, ils ont mis au point un procédé naturel suivant lequel des particules de silicium sont réduites à un état microscopique et finement dispersées dans l’eau. Elles présentent alors un aspect de « mousse à raser » comme un gel homogène dans lequel l’élément eau va se conduire comme un élément de conduction du silicium au travers des parois intestinales et au travers même des barrières cellules. L’eau pénètre au coeur des cellules et avec des particules de silicium dont le diamètre est compris entre environ 1 et 1000 nanomètres….

Le côté génial de ce fournisseur c’est qu’il est issu du monde de la diététique, avec l’esprit diététique qui correspond.
Ce n’est pas un laboratoire pharmaceutique. Il n’y a pas dans ses formules des ingrédients autres que ceux de la nature…

En buvant du gel de silice colloïdal, on est certain qu’au bout de quelques flacons, l’organisme aura fait le « plein » de silicium à 100%, surtout au niveau du collagène contenu dans les os, les articulations, les aponévroses, l’enveloppe des artères (aorte surtout).

Qu’il puisse y avoir amélioration de l’état général et des douleurs, c’est indéniable. D’autant plus que le silicium agit comme catalyseur. C’est-à-dire qu’il va modifier certains processus biologiques par sa seule présence.

Mais la chose à retenir : le silicium rend les os solides en leur donnant le « ciment » et la flexibilité dont ils ont besoin. »

Je voudrai rajouter que nous avons déjà présenté ce silicium sur le site Acteur-Nature. Voir notre article  » Le silicium naturel, fondamental pour la santé !  »

Bernard Burlet

Une sélection de 1200 produits de
santé au naturel sur un seul site :
Praesent lectus accumsan felis facilisis Aliquam fringilla non ut libero adipiscing