Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Au sujet du réchauffement climatique, pourquoi la Pensée Unique ?

Photo site Pensée Unique – Entre nous, on pourrait faire le même constat au sujet de la politique et de l’art de vivre en société. Etre sceptique, pour un scientifique, n’est-ce pas la qualité numéro 1 ?  C’était en tous cas celle de Jacques Duran ancien directeur de Recherche au CNRS, physicien de haut vol et ami de Gilles de Gennes prix Nobel de physique. Un enseignant extraordinaire pour former des scientifiques et chercheurs. Nous voulons ici lui rendre hommage.

Il se confiait sur son site (Pensée-Unique) et disait ne pas comprendre les positions radicales prises actuellement dans le domaine de l’environnement.

Il déclarait:
« De manière générale, comme beaucoup de mes collègues qui ont suivi la même démarche, j’ai été frappé par la quantité considérable d’incertitudes et d’approximations qui grèvent de nombreuses facettes de la « science climatique ». Pour moi qui venait d’une science dite dure, cela a été une surprise même si on peut le comprendre compte tenu de la grande complexité des problèmes relatifs au climat.
Il était évident que l’état de cette science, tel que je le voyais dans les publications scientifiques, était beaucoup plus incertain que ne le claironnaient les médias et les politiques et, hélas, quelques scientifiques médiatisés.
D’autre part, il m’est rapidement devenu évident qu’un nombre important d’articles relatifs à la science climatique, pourtant peer-reviewés et publiés dans de bonnes revues sous la signature de chercheurs confirmés, n’étaient jamais cités, ni dans les rapports du GIEC, ni même mentionnés dans les analyses rapides qu’en donnent les agences de presse (AFP, AP, Reuters) et nos médias (francophones). Et ce n’est certainement pas un hasard si ces articles, « ignorés » par la communauté des chercheurs qui travaillaient dans la ligne du GIEC et par les médias, étaient des articles qui n’allaient pas dans le sens du dogme actuel du changement climatique anthropique.
En bref et au vu des articles qui paraissent dans les grandes revues de climatologie ou de sciences connexes, une partie importante de la recherche reste ignorée du grand public, des médias et peut être aussi des scientifiques proches du GIEC. Dans la faible mesure de mes moyens, j’ai donc décidé d’ouvrir un site qui rapporterait ces articles réellement existants mais qui demeuraient mystérieusement dissimulés. C’est ainsi et dans cet esprit qu’est né le site « Pensée Unique »

Pour nous, nul doute, le site « Pensée Unique » est celui d’un chercheur passionné et pas d’un illuminé quelconque qui veut nous faire gober une thèse à l’encontre des tenants officiels du GIEC. Car comme il l’affirmait lui-même « en matière de Sciences le scepticisme est un devoir »
Il s’opposait à ce qu’il nomme « une sorte de religion de la planète » qui fait fi des simples observations scientifiques qui ne cadrent pas avec les conclusions que l’on veut attendre.
Il réclamait une vraie indépendance de la science et non une inféodation aux industriels et publicitaires qui vouent un culte au réchauffement planétaire du aux humains.

« La liberté de penser autrement n’existe plus »

  • « Ce qui me choque réellement c’est que, dans ce beau pays, la contradiction et le débat deviennent totalement impossibles. Chaque jour me confirme que la liberté de penser autrement existe de moins en moins. J’ai l’impression finalement que, depuis l’Inquisition, rien n’a vraiment changé dans l’esprit humain. Et j’ai bien peur que toutes les avancées scientifiques n’y changent rien. La situation ne risque pas de s’améliorer quand on voit dans quel esprit de soumission et de  » peur  » (on pourrait en parler de la société de la peur.) on éduque et entretient les jeunes générations et comme, dès l’école primaire, l’esprit critique des élèves est peu valorisé. Le système éducatif actuel privilégie la culpabilité qui inhibe, à la responsabilité qui rend libre et contraint à voir la réalité en face pour repartir du bon pied. Ca, ça fait peur justement.
    Au risque de contrarier les  » fidèles  » les plus virulents, je confirme que les similitudes avec la tyrannie de la religion sont troublantes. Elles ne pouvaient que sauter aux yeux du  » libre penseur  » que je suis… Dussè-je finir sur le bûcher. »

Pour nous Acteur Nature, cette manière de penser est celle qui nous convient le plus.

Car d’où vient cette forme d’inquisition qui nous fait ignorer le fait de penser différemment sur des bases qui sont morales, éthiques et scientifiques ?
D’où vient cette forme de pensée qui nous fait croire que tout le monde doit penser de manière monolithique et cette communication lénifiante des médias qui nous font continuellement avaler des couleuvres ?
Pourquoi le culte des têtes bien pleines doit-il remplacer celles des têtes bien faites ?
Avoir de l’auto-critique, un esprit libre, n’est-ce pas l’adage de Voltaire et de l’esprit bien français.
Douter de tout, ce n’est pas croire en rien, c’est avoir un esprit libre et impertinent et ne pas céder à toutes les idées préconçues qui sont sources d’aliénation de notre esprit.

http://www.pensee-unique.fr/pourquoi.html

 

 

Acteur-Nature

 

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 9 juin 2019

sed id efficitur. ut ultricies non ut mattis