Toxique ma plante ?

Champignon toxiqueCatherine de Médicis, devenue reine de France par son mariage avec Henri II de Valois apporta dans sa corbeille deux arts qui fleurissaient alors en Italie à la Renaissance : d’une part la cuisine qui allait faire le renom de la gastronomie française et d’autre part celui de la manipulation des poisons.

On la présentait comme experte en la matière et on affirme que sa plus célèbre victime aurait été la reine de Navarre, Jeanne d’Albret, véritable huguenote de la maison de Bourbon qui aspirait à la succession de la dynastie catholique des Valois sur le trône de France.

L’histoire veut que Jeanne mourût 3 jours après avoir enfilé des gants imprégnés de poison pour avoir séjourné dans un coffret, dans le compartiment secret duquel Catherine aurait dissimulé des extraits de pavot, de belladone et d’ellébore….

Les empoisonneurs ont certes souvent utilisé des poisons d’origine minérale, arsenic, antimoine et venin d’animaux. Cependant, ce sont surtout les plantes qui leur ont fourni la plupart des substances toxiques.

Ainsi, le docteur Grippen en 1910, attaché aux services commerciaux d’une firme pharmaceutique, empoisonna son épouse à la byocine, un alcaloïde tiré de la jusquiame, la dépeça, enterra les restes dans sa cave et fit croire à sa disparition.
Il fallut toute la vigilance de Scoland Yard pour mettre à jour le fait que sa nouvelle jeune femme exhibait un peu trop les bijoux de la morte. Après enquête, on procéda à des fouilles dans la maison, ce qui permit la découverte macabre dans la cave..

Mais l’histoire d’empoisonneur qui dépasse en horreur toutes les autres fut celle de Graham Young qui affectionnait la magie noire, les poisons et les explosifs … Nous réservons cette anecdote pour un prochain chapitre de “toxique ma plante ?”…

Acteur-Nature

ut porta. libero. eget Praesent mattis Nullam dolor elit.