Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Societé Abiessence

champ_lavande-300x200Dans le département le la Loire, au cœur des Monts du Forez, la Société Abiessence produit des huiles essentielles certifiées d’origine biologique à partir de ressources locales.
D’où proviennent les plantes et résineux utilisés par Abiessence ?...

Le cassis : un superfruit anti-oxydant

IMG_1542Acerola,grenade,açaï,goji…ces fruits exotiques et précieux font la une de la presse alimentaire parce qu’ils ont un profil nutritionnel supérieur à la moyenne des autres fruits. Plus proche de nous, les baies de cassis n’ont rien à envier à ces stars médiatisés et peuvent prétendre au statut de superfruit, découvrons pourquoi....

Le Millepertuis : la plante du bonheur

IMG_1542Le millepertuis est une plante herbacée vivace commune dans toute l’Europe. Elle affectionne les endroits incultes et les coteaux secs bien exposés. Elle se reconnait à ses tiges dressées portant des feuilles opposées ovoïdes dont le limbe est piqueté de nombreuses ponctuations translucides d’où son appellation d’ herbe « aux mille trous »...

Les graines de chia : une source végétale naturellement riche en oméga-3

chiasles oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés dont l’impact profond sur notre santé fait l’objet d’une véritable prise de conscience. Que de chemin parcouru depuis les premières études épidémiologiques de DYERBERG dans les années 1981 qui montraient que les peuples Inuits du Groenland avaient un meilleur profil lipidique et faisaient  dix fois moins d’accidents vasculaires cardiaques  que les Danois du continent  dont l’alimentation s’était occidentalisée. Leur secret : leur alimentation principalement composée de poissons (autour de 500 g par jour) avait un rapport Ω3/Ω6 proche de 2 alors que celle des Danois variait de 1/10 à 1/20....

Le safran: l’épice porteuse de gaiété

[caption id="attachment_170" align="alignleft" width="150"]stigmates de safran stigmates de safran[/caption]

Le safran est obtenu à partir des stigmates en forme de lanières rouge orangé de plus de 3cm de long qui constitue le pistil de Crocus sativus. On ne doit pas confondre cette espèce avec Crocus vernus ,le crocus printanier, ni avec le toxique colchique des prés....

Le Thé des Alpes: Sideritis hyssopifolia

Cette plante aromatique de la famille des Lamiacées est connue sous différentes appellations : Crapaudine des Alpes, thé des montagnes, Crapaudine à feuilles d’hysope, hysope jaune. Le nom de thé des Alpes est très usité en Dauphiné mais il peut prêter à confusion avec d’autres plantes comme la dryade octopétale (Dryas octopetala) appelé aussi « thé suisse »....

La botryche lunaire: une relique arctico -alpine

La botryche lunaire est une petite fougère vivace que l’on trouve principalement dans les Alpes et les Pyrénées à l’étage montagnard et jusqu’à plus de 2500m. Aujourd’hui c’est une curiosité végétale qui n’est plus employée en thérapeutique mais dont se souviennent encore les vieux Dauphinois....

La vulnéraire des Chartreux: plante emblématique de la Flore cartusienne

corjon-gilles3-150x150La vulnéraire des chartreux est également appelée le millepertuis à sous ou millepertuis nummulaire (Hypericum nummularium) du latin nummus : pièce de monnaie. Ce nom évoque la forme arrondie des feuilles opposées deux par deux sur toute la longueur de la tige.
C’est une plante vivace rampante à longues racines et à tiges dressées qui pousse dans les endroits rocailleux et ensoleillés. Pour être plus précis, la vulnéraire des Chartreux est une endémique des Pyrénées et des Alpes françaises qui aime les rochers calcaires ,les crevasses, les parois et les fissures des rochers (paysage de lapiaz dû à l’érosion chimique des roches calcaires). Elle affectionne tout particulièrement les expositions fraîches à l’abri du plein soleil....

La bétoine : l’herbe à la saignée

L’herbe à la saignée   désigne communément une des plantes médicinales les plus réputées en France, c’est-à-dire l’achillée millefeuille  mais en Dauphiné, c’est le nom populaire que l’on donne à la bétoine ou Epiaire officinale (Stachys officinalis) ....

id libero lectus facilisis porta. Donec id elementum commodo