Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

La vulnéraire des Chartreux: plante emblématique de la Flore cartusienne

corjon-gilles3-150x150La vulnéraire des chartreux est également appelée le millepertuis à sous ou millepertuis nummulaire (Hypericum nummularium) du latin nummus : pièce de monnaie. Ce nom évoque la forme arrondie des feuilles opposées deux par deux sur toute la longueur de la tige.
C’est une plante vivace rampante à longues racines et à tiges dressées qui pousse dans les endroits rocailleux et ensoleillés. Pour être plus précis, la vulnéraire des Chartreux est une endémique des Pyrénées et des Alpes françaises qui aime les rochers calcaires ,les crevasses, les parois et les fissures des rochers (paysage de lapiaz dû à l’érosion chimique des roches calcaires). Elle affectionne tout particulièrement les expositions fraîches à l’abri du plein soleil.

En Isère ,on en trouve de nombreuses stations mais uniquement dans le massif de la Chartreuse ,et seulement quelques rares stations dans le massif des Bauges. Cette plante exhale une odeur aromatique puissante et originale après séchage, sans doute liée à la présence de coumarine. La tradition veut qu’en Dauphiné on ramasse cette plante le jour du 15 août au moment où la plante est bien fleurie. Les brins fleuris sont très recherchés parce qu’ils servent à préparer des tisanes très actives contre les refroidissements hivernaux. « C’est une plante qui réchauffe, ça fait transpirer … » disent les vieux Dauphinois.

vulnéraire des chartreux
Mais elle est aussi utilisée en macération pour parfumer l’eau-de-vie (la « gnôle ») à raison de 40 brins pour un litre d’eau-de-vie. Il est conseillé de boire cette préparation après deux ou trois ans de vieillissement. En cas de troubles digestifs, de douleurs de règles, de fièvres et de bronchites, il suffit d’ajouter quelques gouttes de cette liqueur à une tisane bien chaude….c’est radical !
Les propriétés aromatiques de la vulnéraire de Chartreuse semblent être en liaison avec la nature du terrain où elle pousse ; certains ramasseurs affirment même que celle du Grand Som n’a pas le même parfum que celle du Granier . Cette plante à l’arôme unique était très recherchée par les colporteurs de l’Oisans qui en achetaient en quantité pour la revendre hors de Chartreuse. De nos jours, la vulnéraire fait partie des plantes mystérieuses qui entrent dans la composition tenue secrète de la liqueur et de l’élixir de la Grande Chartreuse.
Depuis la création de la Réserve naturelle des Hauts de Chartreuse, la cueillette de la vulnéraire ainsi que celle du thé des Alpes (Sidéritis hyssopifolia) est tolérée à des fins de consommation familiale mais dans la limite de ce qu’une main peut contenir et une autorisation préfectorale est nécessaire dans le cadre d’une cueillette réalisée à des fins commerciales. (décret du 1er octobre 1997)
Le CNBA (Conservatoire Botanique National Alpin) a mis en place un programme expérimental de germination de la vulnéraire dans le but de pouvoir la cultiver pour les besoins de la liquoristerie.
Outre ses propriétés digestives, cholagogue, antispasmodique, emménagogue et tonique nerveux, la plante possède également un pouvoir cicatrisant par voie externe comme peut le suggérer son nom de vulnéraire. Cette propriété est d’ailleurs partagé avec d’autres espèces de millepertuis : Hypericum hirsutum L. , Hypericum richeri Villars …
Il serait intéressant d’avoir plus d’informations sur la composition de la vulnéraire des Chartreux : flavonoïdes, substances polyphénoliques, xanthones pour la comparer aux autres espèces d’Hypericum .
Pour en savoir plus : Jardin du Monde Montagnes se consacre à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine ethnobotanique alpin.

Télécharger la plaquette de présentation du projet ethnobotanique dans les massifs des Bauges et de la Chartreuse.

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Gilles.Corjon
  • Date d'ajout: le 3 janvier 2012