Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Myrtilles bonnes pas seulement pour le goût !

290px-vaccinium_myrtillus_03Photo Wikipédia – Il y a quelques années, le grand public a eu une révélation que la myrtille ne servait pas seulement à faire des confitures, des tartes, de l’eau de vie mais qu’elle avait des vertus thérapeutiques. On venait alors de découvrir que son enveloppe contenait une substance qui agit sur le pourpre rétinien et renforce

La vision nocturne.

Ses petites feuilles ovales aux bords finement dentelés s’emploient en décoction ( 20 à 30 g pour un litre d’eau; faire bouillir cinq à dix minutes; 2 à 3 tasses par jour) dans les inflammations des voies génito urinaires ( cystite) incontinence urinaire, les maladies de la peau ( prurit eczéma).

Les feuilles de myrtille abaissent le taux de sucre sanguin et sont préconisées contre le diabète, seules ou mélangées avec des feuilles de fraisier.

Gilles Corjon insiste particulièrement sur l’aspect circulatoire par la présence d’anthocyanosides dans les baies. Cela permet de lutter contre le diabète ainsi que ses complications vasculaires. Ces substances permettent donc une bonne irrigation de la rétine. Cela est extraordinaire pour un diabétique qui soufre à ce niveau là !

En compagnie du ginkgo biloba, la myrtille est une aide plus que précieuse en cas d’insuffisance veineuse et lymphatique, de fragilité capillaire et bien entendu des troubles de la micro circulation de l’oeil.

Une décoction de feuilles de myrtille à raison d’une cuillère à soupe de feuilles coupées fin que l’on fait macérer à froid pendant deux heures puis bouillir pendant 5 minutes viendra à bout de toute inflammation des gencives, de stomatite, si on l’emploie en gargarisme . Cette même décoction peut se concevoir en boisson pour le diabétique. On la prendra avec de la cannelle.

Les baies de myrtille séchées à l’ombre se conservent bien toute l’année. Dans le courant de l’année, si l’on présente une diarrhée, prendre 1 cuillère à soupe pour une tasse d’eau. On la fera bouillir quelques minutes. Passer et bien presser ce qui reste dans la passoire et prendre toutes les demi heures.

On peut recommander le jus non sucré trouvé en magasin de diététique. Les baies de myrtilles assainissent l’intestin plus que tout autre remède qui soit, dysenterie mais aussi fermentations intestinales, entérites ne résisteront pas.

Une recette de Gilles Corjon en cas de maladie de Raynaud:

Teinture mère de myrtille baies, de ginkgo biloba, de chrysanthellum, d’églantier, d’éleuthérocoque mélangé à parts égales dans un flacon de 125 ml : prendre 30 gouttes du mélange 3 fois par jour en cure de 3 semaines.

 

Acteur-Nature

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard Burlet
  • Date d'ajout: le 1 juillet 2018

massa odio risus. porta. id felis venenatis, amet, ut libero. Donec Praesent