Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

La vérité sur le silicium organique

photo site Elixanatur – La silice colloïdale – prêle, ortie, bambou et même argile est formée de colloïdes en suspension dans l’eau. Un colloïde est en quelque sorte à mi-chemin entre solide et soluble; il est de ce fait plus assimilable qu’un solide mais son assimilation est sans commune mesure avec un soluble.

La silice colloïdale qu’on nomme dans pas mal d’entreprises du marché  » silice organique » a une très faible absorption de l’ordre de 3% . C’est souvent sous le vocable de silice d’ortie, de prêle qu’on vend ce qu’on nomme à tord silicium organique, sans mésestimer pour autant d’autres utilisations intéressantes.

Celui de Loïc Le Ribault, le silicium organique G5, est obtenu à partir de la « prédigestion » du silicium minéral à travers l’action de micro-organismes sur des cristaux de quartz. Parmi les facteurs développant l’activité de ces micro-organismes se trouvent certains acides aminés qui s’associent au silicium devenu hydrosoluble pour donner une solution que nous pouvons classer dans une famille qui se nomme silanols.
Ce silicium là est directement absorbable à des taux très élevés. On les situe à 70% ! Il est toujours fabriqué en Irlande selon la formule originelle.

Quand on vous parle du G5 Irlandais dans le domaine du silicium, c’est un TGV par rapport à un silicium d’ortie. Indéniablement, il s’agit d’une panacée en la matière.

Dire ce que peut faire le G5 c’est à peine croyable. Norbert Duffaut s’est suicidé parce que l’on n’a jamais admis que cette substance avait autant de qualités !

Dans les années 1960, le professeur Janet l’utilisait dans les protocoles de thérapie cancéreuse et cela permettait de réduire les chimiothérapies et d‘augmenter considérablement la survie au cancer. Sans pouvoir affirmer qu’il pouvait le guérir, on pourrait pense qu’il le « blanchissait ». Le professeur Rager à obtenu des résultats probants face à des pathologies athéromateuses des vaisseaux du coeur…

Les années 60 furent celles où, en milieu hospitalier on eut le courage de l’expérimenter honnêtement au profit des malades…

Puis ce fut une chape de plomb qui tomba sur ce produit. Plus d’expérimentation, plus de formulation pharmaceutique… ce silicium devint un médicament complément alimentaire qui ne peut plus rien revendiquer en terme clinique.

Enfin encore heureux que nous ayons la formule G5 Irlandaise celle qui garde toujours la même efficacité, celle qui s’assimile à 70%

 

Acteur-Nature

 

A noter:

  • La societé Alma Bio qui commercialise le G5 irlandais depuis de nombreuses années a aussi dans son catalogue d’autres produits très intéressants. Par exemple, une gamme de shampoings issue de l’herboristerie italienne et une exceptionnelle série de teintures végétales sans résorcine, ammoniaque...Il s’y rajoute une palette de maquillage tout à fait nature ….A découvrir absolument sur leur site internet Alma Bio.

 

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Bernard.Burlet
  • Date d'ajout: le 2 février 2019

risus. ut mattis ut non Curabitur