Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

Le cassis : un superfruit anti-oxydant

IMG_1542Acerola,grenade,açaï,goji…ces fruits exotiques et précieux font la une de la presse alimentaire parce qu’ils ont un profil nutritionnel supérieur à la moyenne des autres fruits. Plus proche de nous, les baies de cassis n’ont rien à envier à ces stars médiatisés et peuvent prétendre au statut de superfruit, découvrons pourquoi.

 

Le terme de « superfruit » a été inventé pour désigner des fruits particulièrement riches en composés anti-oxydants comme les polyphénols et les caroténoïdes. Les scientifiques ont ajouté d’autres critères comme la teneur en fibres et en vitamines.

Les baies de cassis sont exceptionnelles à plus d’un titre :

-le cassis est connu pour sa très grande richesse en vitamine C avec près de 200mg/100g soit 3 fois plus que dans l’orange ou 2 fois plus que le kiwi. La vitamine C est indispensable à la santé de nos tissus conjonctifs et à la bonne marche des processus immunitaires.

-du côté des fibres , les baies de cassis en contiennent plus de 5,5 g pour 100g et 1,2g /100g pour le jus .Pour rappel, les fibres alimentaires sont nécessaires à un transit intestinal optimal et participent à la sensation de satiété en limitant l’absorption trop rapide des sucres .

-le cassis est l’un des fruits européens le plus riche en polyphénols avec des flavonoïdes comme la quercétine et surtout des anthocyanes comme la cyanidine et la delphidinine qui sont à l’origine de la belle couleur pourpre de ces baies.

La valeur ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) qui mesure la capacité anti-oxydante d’un aliment classe le cassis juste derrière le cranberry et devant la myrtille. Les anti-oxydants sont des substances naturelles capables de neutraliser les effets délétères des radicaux libres sur nos cellules et nos tissus. Ils participent à la prévention active de nombreuses pathologies dégénératives comme les cancers ou les maladies cardiovasculaires.

 

Le pouvoir anti-oxydant du cassis provient de la synergie de plusieurs composés : anthocyanines, quercétine, vitamine C, vitamine E et caroténoïdes. Plusieurs études ont confirmé l’étonnante biodisponibilité de ces anti-oxydants dans les baies de cassis ce qui constitue un atout supplémentaire pour ce fruit familier de nos jardins.

tableau comparatif ORAC 9 fruits

 

 

 

 

 

 

 

 

DES NOUVELLES DE LA RECHERCHE :

Lors de la conférence internationale de l’IBA (International Blackcurrant Association) qui s’est tenue du 19 au 21mai 2010 près de Beaune, le Pr Hitoshi Matsumoto a démontré l’intérêt des anthocyanines de cassis sur l’amélioration de plusieurs problèmes oculaires comme la myopie et l’asthénie oculaire. D’autres chercheurs notamment néozélandais ont montré que certains composants du cassis ont une action protectrice sur des cultures de cellules neuronales soumises à l’effet de stress de la dopamine ou du β amyloïde, un peptide associé au développement de la maladie d’Alzheimer. Selon le Pr James Joseph de la Tufts University , les composés polyphénoliques du cassis pourraient protéger les cellules de l’hippocampe et ainsi retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

CONCLUSION

Même si d’autres recherches doivent être poursuivies , il apparait de plus en plus certain que les baies de cassis ont un bel avenir dans de le domaine de la santé.

Références bibliographiques

Antioxidant Activity of Black Currant Anthocyanin Aglycons and Their Glycosides Measured byChemiluminescence in a Neutral pH Region and in Human Plasma”. Matsumoto, H., Y. Nakamura, et al.(2002). J. Agric. Food Chem. 50(18): 5034-5037      Bioavailability of quercetin from berries and the dietStintzing, F. C. and R. Carle (2004). Trends in Food Science & Technology 15(1): 19-38.                                                                                                                                                                                                                                                  Functional properties of anthocyanins and betalains in plants, food, and in human nutrition.»Erlund I, Freese R, Marniemi J, Hakala P, Alfthan G. Nutr Cancer. 2006;54(1):13-7.                                                                                                                                                               «Anthocyanin Glycosides from Berry Fruit Are Absorbed and Excreted Unmetabolized by Both Humansand Rats McGhie, T. K., G. D. Ainge, et al. (2003). J. Agric. Food Chem. 51(16): 4539-4548.

 

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Gilles.Corjon
  • Date d'ajout: le 7 mars 2012