Acteur-Nature.com - Décrypter le monde du bio grâce aux experts et aux consommateurs

la vitamine C en résumé

corjon-gilles3-150x150La vitamine C ou acide L ascorbique est une vitamine indispensable au bon fonctionnement métabolique de l’organisme qui  bénéficie d’une certaine « médiatisation » mais celle-ci met surtout en avant les propriétés « anti-fatigue » et « anti-rhume » alors que cette substance naturelle est impliquée dans de nombreux autres mécanismes essentiels à la vie.

La majorité des vertébrés (reptiles, oiseaux, amphibiens, mammifères) sont capables de synthétiser de grandes quantités de vitamine C à partir du glucose alors que les humains et la plupart des primates en sont incapables et doivent donc obligatoirement trouver cette vitamine essentielle dans leur alimentation quotidienne. La vitamine C est une substance hydrosoluble qui ne peut être stockée dans l’organisme contrairement à des vitamines liposolubles comme la vitamine A ou D.

Voici un résumé de ses principales propriétés:

Principales fonctions de la vitamine C

Cofacteur de plusieurs enzymes impliquées dans la biosynthèse du collagène : indispensable à l’intégrité de nos tissus conjonctifs ( peau, muqueuses, parois vasculaires, ligaments, os…)Participe à la synthèse de plusieurs neurotransmetteurs comme la noradrénalineParticipe à la synthèse de la Lcarnitine une substance nécessaire au transport des acides gras jusqu’aux mitochondries pour fournir de l’énergie à partir des lipides

L’acide L ascorbique est un agent réducteur (donneur d’électrons) capable de réduire le stress oxydatif ce qui pourrait expliquer sa capacité à réduire les risques de pathologies cardiovasculaires et à prévenir l’apparition de maladies neurodégénératives , de la cataracte , de la DMLA et de certains cancers.

La vitamine C maintient le fer et le cuivre à l’état réduit et participe au « recyclage » de la vitamine E.

Elle soutient les défenses immunitaires

Certaines études récentes suggèrent qu’elle pourrait moduler la différenciation cellulaire

Le problème de l’évaluation des besoins quotidiens en vitamine C

En France et dans la plupart des pays européens l’ AJR ( apport journalier recommandé) est dramatiquement bas : de l’ordre de 80 mg ; selon les autorités sanitaires, ces valeurs seraient optimales pour couvrir les besoins de  97,5% de la population adulte. Beaucoup de scientifiques considèrent que ces besoins officiels sont largement sous-évalués. Pour tenter de dépasser  ces estimations controversées, il faut accepter l’idée que le besoin en vitamine C varie d’un minimum absolu de 100mg/J pour des périodes transitoires à 2 à 3 g/J en situation de stress psychologique ou physique.

Il semble raisonnable d’affirmer qu’un apport de l’ordre de 500mg/J permet d’atteindre la saturation plasmatique et d’optimiser la protection anti-oxydante. Selon certains experts, cette valeur se rapproche de la consommation de vitamine C au paléolithique supérieur. Elle peut être approchée par une alimentation très riche en fruits et en légumes sachant qu’il est préférable d’apporter de la vitamine C tout au long de la journée plutôt que d’absorber une dose unique quotidienne ou obtenue par le recours temporaire à un complément alimentaire à base de vitamine C naturelle sous une forme « retard » dite  à libération prolongée.
Gilles Corjon
Docteur en pharmacie, herboriste

Quelques informations sur la page :

  • Auteur: Gilles.Corjon
  • Date d'ajout: le 21 décembre 2012